Samedi matin, les patients dialysés en quarantaine à l’hôtel Tamassa ou en traitement à l’hôpital de Souillac, se sont réveillés en apprenant le décès d’un des leurs. Un sixième patient sous dialyse qui n’a pas survécu à la COVID-19. Et 24 heures après, une autre mauvaise nouvelle, un septième décès était constaté parmi les 37…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal), et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In