Photo illustration

Panique dans le Sud et le Sud-Est de l’île, littéralement coupés d’avec le reste du pays suite à des pluies diluviennes

13 travailleurs des champs dans la région de La Ferme Coco, piégés par le débordement d’un cours d’eau, secourus par des éléments de la SMF, des MFRS et de la NCG

Une quinzaine d’étudiants prenant part aux examens du SC et du HSC contrariés

La pluviométrie enregistrée, hier, dans la région du Sud et du Sud-Est de l’île est des plus exceptionnelles. Et cela, même si du côté de la station de météo de Vacoas, l’on fait comprendre qu’un phénomène similaire s’était manifesté il y a deux ans, soit exactement le 29 janvier 2019, notamment dans la partie nord du pays. Néanmoins, le fait à retenir est que durant dix heures seulement, soit de 4 h à 14 h, hier, les environs du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, Plaisance, ont reçu 375 millimètres de pluie, soit le double de la moyenne de la pluviométrie pour un mois d’avril. Avec 178,8 mm de pluie, Riche-en-Eau se retrouve dans quasiment la même situation pendant la même période. Pour relever le caractère localisé de ces fortes averses, Vacoas n’a obtenu que 10,3 mmm, Grand-Bassin 20,4 mm et Mon-Bois 34 mm au cours de cette période de dix heures.

Par contre, les dégâts causés par ces inondations et ces débordements conséquents des cours d’eau ont été davantage ressentis le long de la côte du Sud-Est, comprenant des agglomérations comme Mahébourg, Ferney, Bois-des-Amourettes, Rivière-des-Créoles ou encore Bambous-Virieux. Cette région du Sud-Est était littéralement coupée du reste de l’île et les principales artères transformées en rivières en crue, bloquant toute circulation routière. D’ailleurs, à hier après-midi, les routes reliant Riche-en-Eau à Ferney, de Plaine-Magnien à Ferney, de Petit-Bel-Air à Ferney, de Ferney à Bois-des-Amourettes et de Charamel à Baie-du-Cap étaient tout simplement fermées à la circulation et il y a eu des interventions des forces de l’ordre, dont des éléments de la Special Mobile Force, des Mauritius Fire and Rescue Services et de la National Coast Guard mobilisés dans des opérations de déblayage.

D’ailleurs, les premières alertes ont été données très tôt hier matin et une opération conjointe de la SMF, des MFRS et de la NCG a été montée pour porter secours à treize travailleurs dans les champs piégés par des débordements dans la région de La Ferme Coco. Les forces de l’ordre ont dû également intervenir promptement pour porter secours à une quinzaine d’étudiants prenant part aux examens de School Certificate et de Higher School Certificate, bloqués sur la route dans des bus à cause de débordements à divers points du Sud-Est.

Étant donné que la météo prévoit que ces conditions atmosphériques très humides favorisant la formation de nuages actifs à caractère orageux durera jusqu’à demain, la National Emergency Operation Command opère au niveau II et les Local Emergency Operation Commands à Grand-Port et à Savanne ont été activées. Des éléments de la SMF, de la NCG et des MFRS ont été positionnés à des points stratégiques pour des interventions.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal en USD ou en MUR par Virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal en USD), et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal en USD ou en MUR par Virement bancaire)
S’inscrire
Log In