– Gros mouvements d’électeurs dans les quatre circonscriptions de la capitale et au No 5, mais statu quo flagrant du No 6 au No 13, de même qu’aux Nos 15 et 16

Sept circonscriptions, dont Belle-Rose/Quatre-Bornes (58 267 électeurs), toujours avec plus de 50 000 inscrits sur les registres de la Commission électorale

 

En attendant les réactions des partis politiques, principalement ceux représentés à l’Assemblée nationale, mais aussi ceux “in the frontline” sans aucune représentation au sein de l’hémicycle, (voir réactions en page 6) les propositions de redécoupage des circonscriptions sont actuellement passées au crible au sein des états-majors. L’un des premiers constats est que la grande majorité des circonscriptions dites rurales, à l’exception de Pamplemousses/Triolet (No 5) et de Savanne/Rivière-Noire (No 14), n’est pas affectée outre mesure par les recommandations de l’Electoral Boundaries Commission. Le gros des mouvements des électeurs, avec des migrations variant de plus de 10 000 à 7 500 inscrits, s’opère dans quatre circonscriptions de la capitale dans cette tentative de rééquilibrer les registres d’électeurs. Par contre, le mouvement d’accordéon est des plus conséquents entre Savanne/Rivière-Noire (No 14) et Belle-Rose/Quatre-Bornes, soit quelque 16 000 électeurs migrant du No 14 au No 18 pour faire de cette dernière « the constituency with the highest number of electors ». Par contre, Port-Louis Sud/Port-Louis Central (No 2), même si elle bénéficie d’un apport substantiel, soit 10 181 nouveaux électeurs, mais perdant en même temps 4 457 et restera la moins peuplée, avec 29 962 inscrits.

Le seul fait que l’archipel des Chagos soit intégré dans une des circonscriptions de Maurice, à savoir Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest (No 1), pèsera-t-il de tout son poids pour faire que le rapport de l’Electoral Boundaries Commission soit adopté In Toto par l’Assemblée nationale ? C’est la question qui se pose dans la conjoncture politique, compte tenu que le précédent rapport sur la délimitation des circonscriptions, remontant à 1999, n’avait même pas été déposé sur la table de l’Assemblée nationale. Tout un chacun s’accorde à dire que ce réajustement du nombre d’électeurs dans les registres de la Commission électorale est “Long Overdue”.
La recommandation des Chagos au No 1 dans le présent rapport a plus que valeur de symbole, voire même cette ultime étape dans le processus de décolonisation dans le sillage de l’Advisory Opinion de la Cour internationale de justice du 25 février 2019 et de la résolution 73/295 des Nations unies en date du 22 mai 2019. Justifiant le choix du No 1, le rapport souligne : « The Commission has carefully examined the issue as well as the affinity the Chagossian community has with the constituencies of Mauritius. The Commission finds that such affinity rests mainly with Constituencies Nos 1 and 5 inasmuch as most of Chagossians and their descendants currently living on the mainland of Mauritius reside in these two constituencies. » Toutefois, ces deux circonscriptions ont été départagées par le fait que Pamplemousses/Triolet fait partie des circonscriptions comptant le plus grand nombre d’électeurs et que le siège du Chagos Refugees Group, à Pointe-aux-Sables, se trouve dans le No 1.
En parallèle à cette étape relevant de l’affirmation de l’intégrité territoriale de Maurice, les délimitations des circonscriptions devraient apporter des changements majeurs dans la capitale, avec :
Le No 1 perdant 9 985 électeurs, soit presque 10%, des inscrits, pour se retrouver désormais avec 41 536 inscrits;
Le No 2 devient le plus gros bénéficiaire de cette opération, soit 10 181 nouveaux électeurs sur la liste, mais en en perdant 4 457, qui devront exercer leur droit de vote au No 3;
Le No 3 devra être assuré d’un influx de 9 171 électeurs venant des deux circonscriptions avoisinantes, avec 30 918 inscrits;
Le No 4 monte en grade en intégrant le groupe de circonscriptions avec plus de 50 000 électeurs, soit 7 597 de plus, ou exactement 55 151 et;
Le No 5 fait partie des circonscriptions avec le plus grand nombre d’électeurs, même si le redécoupage le dépouille de 10 947 inscrits.
À partir de Grand-Baie/Poudre-d’Or au nord et jusqu’à Rivière-des-Anguilles/Souillac, la configuration des différents registres d’électeurs ne subit pas de gros changements en nombre, sauf pour des réajustements techniques. Tel est également le cas dans les trois circonscriptions des régions hautes des Plaines-Wilhems, soit les Nos 15, 16 et 17, et dans une moindre mesure les deux des basses Plaines-Wilhems, les No 19 et 20.
De son côté, Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18), avec Palma, Bassin, Résidence Kennedy délaissant le No 14, voit la liste d’électeurs se gonfler de 16 255 nouveaux électeurs, soit la migration la plus conséquente.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal), Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), LM/WK/SCP – Abonnement mensuel (paiement via Paypal), LM/WK/SCP – Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), et LM/WK/SCP -Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In