Les Avengers, avocats de Simla Kistnen en concertation lors de la séance du vendredi 29 janvier

Valayden annonce 22 révélations autour de Telfair Saga avec le meurtre de l’agent du MSM du No 8, les dessous du meurtre maquillé en suicide de Kanakiah et les trous sans fond des Kistnen’s Papers

Enquête judiciaire de Moka: à prévoir, mardi, une motion réclamant la présence du Premier ministre pour répondre de son enquête sur le mystère à La Louise du vendredi 16 octobre 2020

La rentrée politique 2021 se prépare à La Louise aujourd’hui, avec le rassemblement à l’initiative des hommes de loi faisant partie de The Avengers. Délaissant l’argumentation dans les prétoires des tribunaux, que ce soit par rapport à l’enquête judiciaire sur le meurtre de l’agent du MSM de Quartier-Militaire/Moka (No 8), Soopramanien Kistnen, aussi connu sous le nom de Kaya, ou la Private Prosecution au sujet de l’emploi fictif de Constituency Clerk toujours au No 8 avec le colistier du Premier ministre, soit le ministre Yogida Sawmynaden, impliqué, les intervenants sur la plateforme de La Louise se donnent pour mission de mener une Clean-Up Operation contre le Cover-Up pratiqué par les autorités, principalement au niveau de la police. Pour les besoins de cette manifestation publique, les organisateurs, qui s’attendent à une mobilisation déterminante, ont voulu brasser large en faisant appel aux partis d’opposition parlementaire et extra-parlementaire et autres forces vives pour venir dénoncer la campagne de muselage et de terreur orchestrée depuis ces derniers mois dans le pays. L’invitation à se rendre à La Louise est également étendue aux membres du gouvernement et autres sympathisants de L’Alliance Morisien. « Ici ena rouz ble zon ver oranz. Nou invite Nando Bodha vin ekoute. Nou invit Collendavelloo ek Obeegadoo osi vini. Pa gagn traka zot sekirite, nou ofer zot enn gran sekirite », lancent les organisateurs, dont Rama Valayden. Ainsi, depuis la fin de la semaine, le Leading Counsel de The Avengers ne se cache pas pour faire état de 22 révélations sur les affaires qui ont défrayé la chronique qu’il compte étaler devant l’assistance du jour.

D’abord, le choix de La Louise pour accueillir ce premier rassemblement politique a valeur de symbole. “C’est à La Louise que le système mafieux avec l’allocation de contrats publics par milliards, qui a pris le pays en otage depuis longtemps, a été Exposed publiquement. C’est à La Louise que Kaya Kistnen a disparu sans laisser la moindre trace le vendredi 16 octobre avec son corps en partie calciné retrouvé le dimanche 18 octobre dans un champ de cannes. C’est à La Louise que la population a appris que, malgré des dépenses de Rs 19 milliards, les caméras du Safe City Newtwork ne sont pas fonctionnelles à des moments critiques en vue d’élucider des crimes des plus crapuleux”, laisse-t-on comprendre parmi les organisateurs.
Tout en évitant de donner le moindre détail sur les 22 révélations avec pour objectif de choquer l’imagination des Mauriciens dans une opération de Revey Lepep, Rama Valayden rajoute que “vin ekoute ek konpran ki ban dimounn pe tir lefisel deryer. Se pour sa ki miting là Quatre-Bornes. Pa zis na sa ban dimoun ki zot konne là. Pa lwin ena lezot dimoun. Ban dimoun tre tre for. Se pa enn meeting alegasion.” Il maintient que “ces 22 révélations sont loin d’être des racontars inventés de toutes pièces. Si mo ti pe koz manti ek donn Fake News, lontan ti in fini ferm nou zordi zour”, ajoute-t-il. “Ena pe bien gagn traka ek seki nou pou fer ek saki nou pou dir”, déclare-t-il à Week-End.
Au chapitre des thèmes devant être abordés lors des différentes interventions, il ne fait aucun doute que la Telfair Saga avec le meurtre de Kaya Kistnen, l’homme à tout faire de la campagne électorale des candidats du MSM au No 8, en l’occurrence Pravind Jugnauth, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden, tiendra le haut du pavé. Toutefois, les intervenants devront faire preuve de prudence quant aux risques de Contempt of Court par rapport à l’enquête judiciaire confiée à la magistrate du trubunal de Moka, Vidya Mungroo-Jugurnauth.
Cette enquête judiciaire, qui doit reprendre mardi, soit 48 heures après le rassemblement de ce matin, a atteint une phase des plus critiques. Et cela pour deux raisons. D’abord, un témoin, Vinessen Soobaroyen, produit en Cour par le représentant du Directeur des Poursuites Publiques, Me Arzam Neerooa, dont l’audition devra reprendre après un break, a déjà communiqué en toute confidence l’identité du meurtrier présumé à la magistrate.
Techniquement, la magistrate aurait déjà transmis au commissaire de police, Khemtaj Servansing, cette information de première importance à des fins d’enquête. Sauf qu’à ce jour, soit deux semaines après, aucune des sources aux Police Headquarters n’a été en mesure de confirmer tout développement significatif sur ce front.
Ensuite, avec la reprise de l’enquête judiciaire au tribunal de Moka, les hommes de loi assurant Pro-Bono un Watching Brief au nom de Shakuntala Kistnen, aussi connue sous le nom de Simla, prévoit de loger une motion devant le tribunal pour réclamer que le PM, Pravind Jugnauth, soit assigné en tant que témoin. Cette demande pourrait être formulée dans les meilleurs délais, soit dès mardi matin. C’est ce que laisse entendre Me Valayden.
L’audition de Pravind Jugnauth pourrait s’articuler sur deux axes. En premier lieu, il sera confronté à une déclaration faite lors d’une Briani-Coca Party des agents du MSM à Quartier-Militaire. Ce jour-là, il avait déclaré qu’il avait déjà fait son enquête dans l’affaire Kistnen et qu’il n’y avait rien de suspect. C’était juste avant que la Major Crime Investigation Team (MCIT) ne vienne prendre à contre-pied les limiers du CID de la région en rejetant la thèse de suicide pour priviléger la piste de Murder. Néanmoins, avec peu de résultats probants au niveau de la nouvelle enquête jusqu’ici.
Dans le Box des témoins, le PM sera invité à donner des détails sur les paramètres de son enquête de même que la liste des témoins entendus. Ensuite, il devra confirmer à la Cour si Kaya Kistnen s’était déjà entretenu avec lui au Prime Minister’s Office au sujet des frasques de son colistier et ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, par rapport aux opérations d’un Bid Rigging Network, impliquant des agents du MSM, pour des contrats au conseil de district de Moka et lors des COVID-19 Emergency Procedures.
DirtyTricks Unit
À moins d’un dénouement spectaculaire, le ministre Yogida Sawmynaden, qui n’a pas été jusqu’ici inquiété par le Central CID et encore moins par l’ICAC dans des enquêtes en cours, aura à assurer une présence active au tribunal de Moka pour au moins faire état de ses relations avec Kaya Kistnen, voire même confirmer la menace alléguée avant l’hospitalisation de celui-ci à l’effet “priyé mo mo, sinon mo grenne zotte kuma zambalak, enn par enn.”
À ce stade, la question est de savoir qui de Yogida Sawmynaden ou de Vinay Appanah sera convoqué en premier. Le nom du fils de l’ancien directeur du Pay Research Bureau (PRB) a été cité par le témoin Subbaroyen. Il avait fait comprendre à la Cour que son partenaire d’affaires, Kaya Kistnen, avait rendez-vous à Quatre-Bornes avec le dénommé Appanah ce vendredi fatidique du 16 octobre de l’année dernière pour recouvrer une importante somme d’argent selon un arrangement convenu au préalable le mercredi 14 octobre.
En fin de semaine, l’on évoquait aussi la possibilité que Simla Kistnen, la veuve de Kaya, soit appelée à prendre la parole pour faire état des relations et des contacts entre son défunt époux et des Top Guns du MSM au No 8. La campagne d’intimidation orchestrée par la DirtyTricks Unit fonctionnant à plein régime n’aurait nullement intimidé Simla Kistnen. L’épisode avec une photo intime de la veuve de Kaya Kistnen aurait généré l’inverse des effets escomptés avec des risques de pouvoir retracer les meurtriers, car en principe, le téléphone cellulaire contenant cette photo est toujours classé dans la catégorie des objets perdus par la police.
Voilà bientôt dix semaines que le Procurement Officer affecté au ministère de la Santé à Réduit, Pravin Kanakiah, avait été balancé mortellement au-dessus des falaises de la Roche-qui-Pleure à Gris-Gris. Le scénario initial privilégié par les enquêteurs de la police est le suicide, alors que les blessures relevées lors de l’autopsie ou encore les circonstances de ce cas de Missing sont encore loin d’être compatibles avec cette piste. À ce jour, Rama Valayden, aidé de Cangayen Pillay, a multiplié les sorties et les contacts dans cette région du Sud pour mieux appréhender ce qui s’est passé ce jeudi 10 décembre 2020.
Jusqu’ici, Rama Valayden s’est montré peu bavard sur les résultats de son enquête même si la teneur d’une clef USB (Pen Drive), contenant de volumineux dossiers d’exercices d’appels d’offres pour le compte du ministère de la Santé, pourrait faire l’objet de commentaires au rassemblement du jour. Pravin Kanakiah aurait été également un témoin de premier plan de certaines transactions foncières d’envergure dans les Plaines-Wilhems en marge de la mise à exécution du projet de Metro-Express avec le nom d’un des protagonistes de Telfair Saga cité en tant que partie prenante.
En tout cas, dans le camp de The Avengers, l’on se dit convaincu de pouvoir établir des liens entre les cas de Kaya Kistnen et de Pravin Kanakiah. D’autant plus que la voiture de l’ancien fonctionnaire était toujours garée sur le parking de Réduit alors que son corps avait été retrouvé au bas des falaises sans aucune confirmation sur le transfert de Réduit à Gris-Gris, et aussi surtout que ce drame était survenu au moment de son transfert de Réduit à Plaine-Lauzun avec des soupçons entretenus par ses proches qu’il aurait été “éliminé parce qu’il en savait trop.”
D’autres sources indiquent que dans les 22 révélations de Rama Valayden, la lumière pourrait être faite au sujet de la présence de « pas moins de sept individus avec des torches » dans la nuit du 10 au 11 décembre sur les falaises de Gris-Gris, là où le corps de Pravin Kanakiah avait été retrouvé.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal en USD ou en MUR par Virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal en USD), et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal en USD ou en MUR par Virement bancaire)
S’inscrire
Log In