Si la nouveauté apportée aux élections villageoises, soit le dépouillement des bulletins le même jour que le scrutin, semble avoir fait l’unanimité, un autre enjeu fait surface : l’élection des présidents de conseil de district qui fait craindre le “money politics”. Le président du PTr, Patrick Assirvaden, relève « une certaine transparence » lors de ces villageoises où l’absence de transfert des urnes a permis de mettre un terme « aux critiques et appréhensions par rapport aux trucages ». Pour lui, « les résultats aujourd’hui montrent que le gouvernement est en perte de vitesse et qu’il ne contrôle ni les villes ni les campagnes ». Il ajoute que « la mayonnaise commence à prendre » entre les agents du PTr, du MMM et du PMSD. « Nous contrôlons 70%, sinon plus, de villages dans ce pays. »
Auteure de Teddy rant dan distrik kawnsil, Lindsey Collen, de Lalit, met en garde contre la corruption lors de l’étape menant vers le conseil de district. Pour elle, toutefois, les insinuations de trucage par l’opposition depuis les dernières élections sont « complètement farfelues ». Elle y voit « de mauvais perdants ». Davantage qu’une évaluation des rapports de force à l’issue de ce scrutin, elle retient surtout « une dynamique complètement positive pour la société de Maurice » lors de cette campagne électorale. Les villageoises, selon elle, poussent « les équipes des villages à faire de la politique dans le sens noble du terme ». Rajen Narsinghen politologue, chef du département de droit à l’université de Maurice, voit dans le changement apporté cette année « une très bonne initiative de la Commission électorale ». Sauf qu’il y a toujours, selon lui, des problèmes d’enregistrement des électeurs. C’est ainsi qu’il prône un changement de loi pour faciliter le vote par les citoyens. S’il dit ne pas avoir vu de raz-de-marée, il dit constater néanmoins « que quand on fait une combinaison PTr/MMMM/PMSD, ils ont gagné confortablement ». Il prédit toutefois l’entrée en jeu du “money politics” lors de l’élection des présidents de conseil de district. D’où son appel à consolider les dispositions anti-transfuges.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal), Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), LM/WK/SCP – Abonnement mensuel (paiement via Paypal), LM/WK/SCP – Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), et LM/WK/SCP -Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In