- Publicité -

Allégation de drogue « plantée » : 
les vidéos scrutées par l’IT Unit de la police



Me Rama Valayden demande au CP Dip de changer l’équipe d’escorte de son client

L’Information & Technology Unit (IT) de la police procédera à l’analyse des huit vidéos remises par l’avocat Rama Valayden au Central CID sur la perquisition effectuée par une équipe de l’Anti Drug & Smuggling Unit (Adsu) chez Wayne Indiano Attock (28 ans) à Baie-du-Tombeau le 17 novembre dernier. Le DVR a été ouvert hier et la police a confirmé que l’appareil était fonctionnel.

- Publicité -

Les images montrent ainsi des mouvements de personnes dans différentes pièces dans la maison dès 4h du matin, et ce, alors que ce n’est qu’aux alentours de 5h40 que cette équipe de l’Adsu de la Western Division a débuté sa perquisition.

La veille, Rama Valayden avait remis une clé USB à la police contenant huit vidéos d’une heure. L’une d’elles intéresse particulièrement le CCID, car montrant le suspect menotté dans son salon entouré des policiers. L’un de ces derniers a alors légèrement poussé le canapé pendant que le suspect avait le dos tourné. Peu après, son collègue avait la main dans sa poche, qu’il a ensuite retirée avant de monter en partie sur le canapé et pousser ce dernier contre le mur.
Ces mouvements étranges intéressent l’entourage de Wayne Attock, qui estime que cela prouve que de la drogue a été « plantée », car l’Adsu a justement saisi une « black tape parcel » derrière le canapé en question. L’IT Unit devra cependant analyser les images pour confirmer si le policier en question a tiré quelque chose de sa poche pour le mettre ensuite derrière le canapé.

Ce dernier ainsi que tous les autres membres de l’Adsu ayant participé à cette opération seront interrogés par le CCID. Ils devront également se soumettre à un test ADN ainsi que donner leurs empreintes digitales et palmaires. Le dossier pour enquête sur cette affaire de drogue est toujours entre les mains de cette équipe.
Me Rama Valayden, lui, a envoyé hier une lettre au commissaire de police, Anil Kumar Dip, soit après la comparution de Wayne Attock au tribunal de Pamplemousses. L’homme de loi se dit ainsi « choqué » que ce soit la même équipe de l’Adsu, sur qui pèsent des allégations de drogue plantée, qui escorte le jeune homme. Il demande donc au commissaire de police qu’une autre équipe de police ou de l’Adsu, et qui n’est pas liée à l’affaire de son client, prenne le relais.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour