– Des poubelles de tri bientôt distribuées à la population

– Un laboratoire pour le recyclage du plastique à usage unique ouvert

Si le combat contre le plastique est lancé depuis quelques années déjà, le gouvernement poursuit sur sa lancée en déclarant la guerre aux déchets solides. Des démarches sont déjà enclenchées en ce sens, et un rapport sera soumis en mars pour définir la direction à prendre pour mener à bien ce projet. Une des premières initiatives sera de distribuer des poubelles à la population pour le tri des déchets.

Depuis longtemps, l’accumulation des déchets est un problème cornélien à Maurice. Le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, présent à l’ouverture du Fab Lab de Mapou, rappelle que « selon une étude de caractérisation, 50 à 60% de nos déchets sont compostables », avant d’ajouter que l’on « gaspille des ressources chaque année ». Ainsi, selon ses estimations, 30% des déchets peuvent être recyclés, tandis que 14% sont des déchets plastiques.

« Le temps de brûler nos déchets est révolu. Il est temps de passer au tri des déchets », souligne-t-il, tout en mentionnant que le ministère est arrivé à la phase finale d’une étude portant sur la “Solide Waste Management Strategy”, entreprise en collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD). Ce rapport, ajoute le ministre, sera finalisé le mois prochain. « Ce document déterminera si nous viendrons avec des centres de compostage et des centres de tri à travers le pays. (…) À travers cette stratégie, nous pensons pouvoir diviser le pays en plusieurs zones, avec un tri à la source, comme cela se fait dans beaucoup de pays », reprend-il, citant pour exemple l’île de La Réunion.

Lisez l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 22 février.