- Publicité -

Pour refus d’obtempérer : Un bateau taïwanais sous les feux du CSG Barracuda


– Le FV Ruey Chen Tsai 168, battant illégalement le pavillon mauricien, essuie 66 tirs en tentant de s’enfuir au lieu de rentrer à Port-Louis

Le CGS Barracuda a tiré 66 tirs de sommation en direction du FV Ruey Chen Tsai 168, un bateau taïwanais. Cette unité refusait d’obtempérer et de rentrer à Port-Louis pour qu’une enquête soit initiée, et ce, alors que le navire avait illégalement hissé le pavillon mauricien dans les eaux territoriales.

Une opération conjointe a été lancée le 16 novembre dernier avec le concours du CGS Barracuda, du patrouilleur PS Etoile et un Dornier des Seychelles. Au cours de cet exercice, le patrouilleur est tombé sur le FV Ruey Chen Tsai dans la  Joint Management Area  des Seychelles et Maurice. Cette unité de pêche n’arborait alors aucun pavillon. Mais lorsque les officiers du PS Etoile sont montés à bord, le capitaine a alors hissé le drapeau mauricien.

- Publicité -

Le bateau de pêche est enregistré à Taiwan et ne détient d’aucun permis de pêche délivré par Maurice. Le PS Etoile a aussitôt signalé la position du navire au CSG Barracuda. Finalement, trois jours plus tard, ce dernier a intercepté le bateau de pêche, qui n’avait encore une fois aucun pavillon. Comme pour la première fois, lorsque le CGS Barracuda s’est approché, l’équipage a de nouveau hissé le drapeau mauricien.

Les membres de la National Coast Guard (NCG) sont montés à bord pour des vérifications, constatant ainsi que le navire comptait 18 membres d’équipage de plusieurs nationalités, soit taïwanaise, philippine, chinoise et indonésienne. Le FV Ruey Chen Tsai 168 n’était finalement en possession que d’un Port Clearance Certificate de Port-Louis en date du 5 octobre.

Du fait du passage de la NCG, l’équipage a été contraint de hisser le drapeau taïwanais. L’affaire a ensuite été immédiatement relayée au quartier général de la NCG, qui a contacté Chang Fong Marine & Shipping Ltd, l’agent local du bateau de pêche, ainsi que le ministère de la Pêche pour confirmer la validité des documents présentés au personnel du CGS Barracuda.
En attendant une réponse, la NCG a demandé au bateau taïwanais de mettre le cap sur Port-Louis pour des besoins d’enquête. Mais le capitaine a refusé et il aura fallu l’intervention de l’agent local pour le raisonner.

Un court instant seulement, car peu après, le FV Ruey Chen Tsai 168 a récidivé en prenant la direction de l’Est à une vitesse accélérée de 13 nœuds, au lieu de se diriger vers Port-Louis. L’agent local a une nouvelle fois été sollicité et ce dernier a informé les autorités que le capitaine avait refusé d’obéir.
Le CGS Barracuda a alors été obligé de sortir le grand jeu. D’abord en tirant sept fusées éclairantes (Round Flares) pour contraindre le bateau à changer de route, mais sans succès. La NCG a donc demandé à Chang Fong Marine de contacter le propriétaire du FV Ruey Chen Tsai pour l’informer que son capitaine tentait d’esquiver les autorités maritimes.

C’est dans ces circonstances que le CGS Barracuda a tiré 66 balles de 7.62 mm sur la proue du bateau de pêche, et sans faire heureusement de blessés. Ce qui aura suffi à ramener le capitaine à de meilleurs sentiments, et ce dernier s’est finalement plié aux instructions de la NCG. Le FV Ruey Chen Tsai 168 a accosté à Port-Louis tôt mercredi matin.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour