— Pourquoi tu es habillée chic comme ça, tu vas à un mariage ?

— Je ne vais aucune part. Avec la loi qui n’autorise que 50 invités, ça fait longtemps que je n’ai pas été à un mariage.

— Tu es sûre que cette loi s’applique aussi aux mariages ?

— Aux mariages, aux réunions, aux cocktails et inaugurations. D’ailleurs, tu n’as pas vu l’inauguration de l’Aquarium ?

— Non. Qu’est-ce qui est arrivé ?

— Ils ont été obligés de faire plusieurs inaugurations de groupes de cinquante personnes à la fois pendant toute une semaine pour respecter les consignes sanitaires.

— Tu es sûre que pour les mariages aussi c’est pareil ?

— Mais bien sûr, toi. Tu ne te rappelles pas de ce qui est arrivé à Curepipe ? La police est allée compter et tirer les personnes en plus dans un mariage.

— Oui, mais avant, pendant le confinement, la police, elle n’a rien fait quand il y a eu un grand mariage avec plus de deux cents personnes à Port-Louis.

— Il paraît qu’il y avait des VVIP parmi les invités, c’est à cause de ça même que la police a fermé les yeux.

— C’est à cause de ça même qu’on a eu des zones rouges à Port-Louis, à cause des invités qui avaient été contaminés et ont fané le virus.

— Même les organisateurs du mariage ont été infectés et sont allés en quarantaine. Maintenant, ils sont poursuivis pour avoir violé la loi. Bien fait pour eux.

— J’espère qu’on va faire la même pour les organisateurs de l’autre grand mariage qui a eu lieu le week-end dernier dans le nord.

— De quel grand mariage tu es en train de parler ?

— Tu n’as pas lu le journal ? Il y a eu un grand mariage dans le nord avec une très grande marquise, des dizaines et des dizaines d’invités, et de la musique fort comme dans un concert. Une noce qui a empêché les voisins de dormir.

— Les voisins auraient dû téléphoner à la police pour faire une complainte pour nuisance sonore !

— Ils ont téléphoné plusieurs fois pour protester et la police a dit qu’elle allait envoyer une « patrol ». La fête a continué même. Plus tard, quand les voisins ont retéléphoné, devine ce que la police a dit ?

— Qu’est-ce que la police a pu dire… je sais, qu’elle n’avait pas de van pour aller sur les lieux et dresser des contraventions !

— Pas du tout. La police a dit qu’elle avait envoyé une « patrol » sur les lieux, mais que la « patrol » n’avait pas pu trouver l’endroit du mariage.

— Vrai même ils ont dit ça ?

— Oui toi, et ce, alors que les organisateurs avaient installé une immense marquise, visible de loin et que la musique était entendue à des kilomètres à la ronde.

— Pourquoi la police n’a pas fait son travail et fait respecter la loi en fermant les yeux et en se bouchant les oreilles ?

— Tu n’as pas deviné ? Tout simplement parce que le marié est un policier.

— Si je comprends bien, quand un policier ne respecte pas la loi, la police ne fait rien contre lui ?

— Tu as tout compris. Et pendant ce temps, la police convoque deux des organisateurs de la marche de protestation contre les augmentations de prix.

— C’est eux-mêmes qui ont traîné la police en cour et gagné leur « case », la semaine dernière ?

— C’est eux-mêmes. Et tu sais pourquoi ils ont été convoqués ?

— Il y a eu des désordres pendant la marche ?

— Pas du tout. Selon la police, les organisateurs ont violé la loi en terminant la marche quinze minutes après l’heure !

— Pas possible toi. Dans le cas de la manifestation, la police cherche des puces et des punaises avec les organisateurs et dans le cas du mariage du policier…

—… la police est sourde et aveugle ! Dans certains cas, elle fait respecter mari sévèrement la loi, dans d’autres elle laisse violer la même loi sans rien faire.

— Ceux qui disent qu’on vit dans un pays avec une police qui marche à deux vitesses ont raison alors ?

— On dirait. Mais il n’y a pas que la police qui ne respecte pas la loi, il y a aussi des ministres qui font pareil. Tu as vu la vidéo du DPM ?

— C’est qui le DPM ?

— C’est le Deputy Prime Minister. L’adjoint du Premier ministre.

— C’est pas lui-même qui a été révoqué dans l’affaire de la Centrale St Louis ?

— Non. Moi, je te perle de son remplaçant.

— Ah je vois : l’ancien MMM qui est devenu plus MSM que tous les MSM réunis ! Celui qui cause des grands kozé là ! C’est lui qui avait dit à la BBC que Maurice était relativement Covid safe !

— Li même. Il fait partie des ministres qui viennent expliquer que pour vaincre le Covid, il faut absolument respecter les gestes barrières.

— Il faut reconnaître qu’il a bien raison, toi.

— Oui, mais encore faut-il qu’il fasse ce qu’il demande aux Mauriciens de faire.

— On dirait que toi aussi tu commences à causer des grands kozé, comme lui.

— En tout cas, moi je fais ce que je dis, pas lui.

— Qu’est-ce qu’il a fait comme ça ?

— Le grand donneur de leçon sur le respect des gestes barrière a été pris en flagrant délit.

— Qu’est-ce qu’il a fait ?

— Un internaute l’a filmé en train de faire son jogging en plein air sans masque. L’internaute a diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux.

— Puisque le DPM a violé la loi, la police devrait le convoquer. Comme elle a convoqué les deux organisateurs de la marche de protestation contre l’augmentation des prix.

— Hey toi, arrête de causer n’importe. Comme disait un autre politicien : aret reve do mo kamwad !