— Ha ben. Comment tu fais pour supporter ce mauvais hiver-là, toi ?

— Moi, je ne supporte pas, je suis obligée de subir, toi. Si ça continue comme ça, je vais finir par mettre un molleton polaire sur moi pour marcher dans la maison.

— Comme ça, tu as froid chez toi ?

— Ma chère, j’ai plus que froid : je suis congelée. Maintenant on n’a plus besoin de garder le manger au frigidaire, dehors même il congèle.

— Mais ta maison n’est pas bien fermée ?

— Ma chère, tu peux fermer toutes les portes, les fenêtres et les impostes tant que tu veux, le froid arrive toujours à rentrer. Ayo, je n’en peux plus, je te dis.

— C’est vrai qu’il fait vraiment froid cet hiver.

— Il n’a jamais fait aussi froid comme ça, je te dis. Je suis obligée de marcher dans ma maison avec un bonnet, un track suit et des chaussettes tout le temps ! Je ne mets pas de gants, mais je sens que ça va venir !

— Comment tu fais pour prendre ta douche alors ?

— C’est simple, je n’en prends plus, ou bien une bien rapide, de temps en temps…

— Pourquoi ? Ne me dis pas qu’il n’y a pas de douche électrique chez toi !

— On a et une très bonne marque de douche, mais après quand tu dois sortir de l’eau chaude pour rentrer dans le froid et t’essuyer… franchement te dire je fais comme les chats : de petites toilettes pas de grand bain. Si je pouvais, je passerais ma vie au lit sous plusieurs couettes. Même ça, j’ai encore froid, je te dis.

— Tu devrais acheter un matelas électrique pour te tenir au chaud alors.

— Il paraît que ça bouffe beaucoup d’électricité, plus que les chaufferettes. Et puis, franchement te dire : je ne veux pas. J’ai trop peur de finir brûlée, toi.

— Comme le malheureux Kisten ?

— Kisenlasa ? C’est un quelqu’un qu’on connaît ?

— Tu n’as pas suivi l’enquête judiciaire ?

— L’affaire Kistnen c’est ça même ce qui était tous les jours dans les journaux et les radios-là ?

— Sur toutes les radios, dans tous les journaux et les réseaux sociaux, sauf sur la MBC !

— Normal toi. Sur la MBC tu n’as que des nouvelles du gouvernement qui fait tout bien. Quand il y a une affaire contre le gouvernement, tu peux être sûre que ce ne sera pas dans le JT de la MBC.

— Remarque, c’était pareil pour les gouvernements d’avant. Ils pensent que le pays et la MBC c’est pour eux.

— Mais ce gouvernement-là, il faut pire que tous les autres mis ensemble ! Dis-moi un coup : Kistnen c’est cet agent d’un parti politique qui a été retrouvé à demi brûlé dans un carreau cannes, non ?

— Oui toi, et la police avait dit qu’il s’était suicidé, alors qu’on dit qu’il avait les mains et les pieds attachés.

— C’est ce que la police a conclu ?

— Tu sais ce que peut dire la police… quand tu apprends que l’ancien commissaire de police est poursuivi parce qu’il avait signé pour qu’on donne d’urgence un passeport à un trafiquant de drogue !

— Explique-moi un coup si selon la police l’agent politique s’est attaché les mains et après il s’est suicidé, comment il a fait pour mettre le feu aux cannes après ?

— Ca on va finir par savoir dans l’enquête. J’espère qu’on va mener une véritable enquête, cette fois-ci ! Sinon pour revenir au froid il paraît que ça va durer quelques temps encore.

— Comment on va faire pour tenir toi ? On va finir par dépérir et prendre du moisi si on continue à être couvert de tricots comme ça.

— Surtout si tu ne prends pas de douche régulièrement !

— J’espère que tu ne pas faner partout que je me baigne comme un chat ! Les gens vont croire que je suis une malangue.

— Tu sais très bien que je n’ai pas l’habitude de raconter les affaires des gens.

— J’espère que ça ne va pas chapper de ta bouche un coup !

— Pour qui tu me prends ? Pour lutter contre le froid, on dit qu’il faut manger des mangers riches et boire des boissons bien chaudes.

— Ça ne t’en fait pas : on ne mange que des matières bien grasses même. Après l’hiver, on aura tellement grossi qu’il faudra faire un régime pour perdre ce poids-là !

— On dit qu’il faut boire beaucoup de tisanes, des affaires comme ça.

— C’est ce que je répète à mon bonhomme, il me dit qu’il a sa propre potion pour réchauffer son corps.

— Quelle potion il prend comme ça ?

— Une chopine six pure sans coupé.

— C’est quoi ça : une nouvelle tisane bio ?

— Tu vas croire toi-même ! C’est six grogs de rhum ou de whisky qui rentrent juste dans une chopine.

— Fais attention, si ton bonhomme boit six grogs tous les soirs, il va finir alcoolique.

— Je me demande s’il ne l’est pas déjà un peu. Parce que là c’est soi disait pour chauffer son corps en hiver. Mais en été il boit des caisses de bière pour soi-disant se rafraîchir. Quelle que soit la saison, il a toujours sa boisson.

— Mais je suppose qu’après avoir pris sa chopine six, il doit vouloir faire un petit gâté avec toi, non ?

— Et encore si c’était le cas ! ! !

— Ce n’est pas le cas ?

— Pas du tout ma chère. Après avoir bu, ce qu’il appelle son apéro long drink, la seule chose qu’il est capable de faire, à peu près correctement dans le lit, c’est de ronfler !