- Publicité -

PRB

— Manman, tu dois être mari contente. Quand est-ce qu’on va fêter ça ?
— Ah bon ? Je dois être contente de quoi ? Il faut fêter quoi ?
— Mais le bonhomme Noël qui va passer chez toi le mois prochain. Un mois avant le 25 décembre ! Ça se fête, non ?
— Qu’est-ce que tu es en train de radoter comme ça, là ? Tu sais très bien que le bonhomme Noël ne passe plus chez moi depuis que les enfants sont grands !
— Ayo, ne fais pas ton innocente avec moi, s’il te plaît ! Je te parle de l’autre bonhomme Noël, moi.
— Quel autre bonhomme Noël encore ?
— Tu l’ignores ? Ton mari travaille toujours dans le gouvernement, non ?
— Mais bien sûr. Pourquoi tu dis ça ?
— Il va avoir le PRB que le gouvernement va payer le mois prochain, non ?
— C’est à cause de ça même que tu parles de bonhomme Noël en novembre ?
— C’est pas vrai qu’il va toucher son PRB ? La loterie de Noël du gouvernement offerte aux fonctionnaires avant Noël ! ?
— C’est vrai que mon bonhomme va avoir le PRB. Mais ça lui est dû depuis des années, toi.
— Ça va lui faire des milliers de roupies en plus tout de même !
— Tu es en train de rêver parce que mon bonhomme, lui, il est au bas de l’échelle. Ce sont les autres, les chefs qui vont taper plein. Ce sont eux qui vont toucher le gros lot. Mon bonhomme, comme la majorité des fonctionnaires, ne va toucher que quelques centaines de roupies. Rien qu’un petit lot de consolation.
— Quelques centaines de roupies quand tu viens de payer ton income tax et juste avant le treizième mois, c’est pas mal quand même, non ?
— Mais je te répète que ces augmentations du PRB sont dues depuis l’année dernière.
— Tout de même toi… payer une augmentation aux fonctionnaires et ne rien donner à ceux qui travaillent dans le secteur privé comme moi, c’est tout de même injuste…
— Ah mon Dieu ! Deven avait raison !
— Qui est ce Deven là, quelqu’un que je connais ?
— Mais bien sûr que tu le connais : c’est Devent T. C’est lui qui fait les caricatures pour Le Mauricien.
— Je vois. Il fait aussi pour Week-End et Scope je crois. Pourquoi tu dis qu’il avait raison ?
— Il a fait un dessin l’autre jour pour dire qu’il fallait que les fonctionnaires brûlent du piment sec.
— Pourquoi ils doivent faire ça ?
— Pour tirer sur eux les yeux des gros poumons qui n’ont pas eu le PRB… comme toi.
— Je ne mets les yeux sur personne. Je ne suis pas un gros poumon. Je dis seulement que c’est pas juste de donner une augmentation à seulement une partie de la population. On sait pourquoi le gouvernement a fait ça, c’est pour gagner les élections municipales.
— Tu crois ?
— Mais enfin, toi. Rappelle-toi comment le MSM a gagné les élections de 2019.
— Il a gagné parce que le MMM et le PTr ne sont pas arrivés à se mettre d’accord pour faire une alliance.
— Il y a eu ça, c’est vrai, mais il y a eu aussi le fait que Pravind a promis d’augmenter la pension de vieillesse à Rs 13 000. Du coup, tous ceux du troisième âge ont voté MSM comme un seul homme. C’est ça même qu’il a fait avec le PRB.
— Tu crois qu’il va gagner les municipales juste à cause du PRB ou bien parce que l’opposition est divisée en petits bouts ?
— Même s’il ne gagne pas avec le PRB, il va amadouer des élus et faire des alliances après pour prendre les municipalités. Comme il a fait dans les district councils après les élections villageoises. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que TOUS les Mauriciens, même ceux qui n’ont pas eu le PRB, auront à le payer.
— Kifer to dir sa ?
— Réfléchis une seconde : où il va tirer l’argent pour payer sinon dans les caisses de l’État, c’est-à-dire de la poche des contribuables comme moi ? Ce PRB va faire monter les prix et l’inflation, et ça tout le monde aura à le payer, même ceux qui ne travaillent pas dans le secteur public… Mais tout de même toi, payer le PRB alors que le pays est dans une crise économique grave, il n’y a pas de solidarité entre travailleurs dans ce pays.
— Qu’est-ce que tu veux dire par là, que les fonctionnaires comme mon bonhomme auraient dû refuser ce qu’on leur doit en signe de solidarité avec les autres employés ?
— Écoute, dans la situation économique du pays, je ne sais pas moi… ils auraient pu faire un petit geste de solidarité juste pour le principe, tu ne crois pas ?
— C’est ça qui s’appelle que tu as du toupet ! Dis-moi un coup, quand ton bureau te donne ton quatorzième et ton quinzième mois et que les fonctionnaires n’ont rien, tu refuses par principe pour éviter d’augmenter l’inflation, toi ?

- Publicité -

J.-C. A.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour