Le Covid-19 est là et ne nous fichera pas la paix de sitôt. Ça, la grande majorité des Mauriciens l’ont bien compris. Par contre, ce qu’on n’arrive pas trop bien à suivre, c’est quelle est la gravité de la situation ? Sommes-nous “Covid relatively safe” ? La donne a-t-elle changé, maintenant que le ministre de la Santé a publiquement confirmé la présence du tant redouté variant Delta dans le pays ? Plusieurs sons de cloche sont entendus.

Il y a d’abord le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui appelle à la prudence et, surtout, exhorte les aînés à se faire vacciner, conseillant, dans la foulée, à la grande majorité d’adhérer au programme de troisième dose. La VPM et ministre de l’Éducation joue, elle aussi, la carte de la vigilance, en revenant sur sa décision initiale de ne pas rouvrir l’école totalement à compter du 18 octobre. Alléluia ! On commençait à croire que Leela Devi Dookun-Luchoomun n’était plus du tout à l’écoute et s’était isolée dans sa bulle hermétique. Comme la plupart de nos dirigeants actuels, d’ailleurs.

Il y a aussi le DPM et ministre du Tourisme qui, de passage à Paris au salon Top Resa, pour y faire les yeux doux aux touristes européens, multiplie les apparitions sur les télés françaises, dont TV5 Monde, où il s’est fait quelque peu… secouer, pour dire le moins. Sérieusement, est-ce que Steven Obeegadoo ne sait pas qui est Shaama Sandooyea, les actions initiées par cette activiste écologique mauricienne, et ses campagnes aux côtés d’autres Mauriciens au sein de Fridays for Future, entre autres ? Ou est-ce qu’il a été tellement pris au dépourvu par le journaliste de TV5 Monde qu’il a préféré se taire ?

Et il y a l’inénarrable Dr Kailesh Jagutpal, qui semble vivre sur une tout autre planète où tout va bien dans le meilleur des mondes ! Puisque c’est ce qu’il vient continuellement répéter lors des conférences télés du NCC où, quelles que soient les questions, il est toujours extrêmement rassurant. Trop même. Ceux qui meurent ? Mais c’est parce que leur cœur s’est arrêté. Ben voyons ! De l’opacité des politiques de ce régime en place, on n’en finira, semble-t-il, jamais d’en parler.

Par exemple, par quel tour de passe-passe, la semaine dernière, Pravind Jugnauth est-il parvenu à réintégrer les 18 pilotes d’Air Mauritius qui avaient été congédiés sans solde pour cinq ans ? Que se passe-t-il réellement avec Air Mauritius ? Se peut-il qu’il y ait, au final, peut-être trop de commandants affectés à solutionner le problème ? Une chose est sûre : l’intervention de Pravind Jugnauth dans la réintégration des 18 pilotes précédemment congédiés confirme surtout l’ingérence sans fin de la politique dans maintes institutions nationales, dont MK, la MBC… Ingérences qui, doit-on le rappeler, constituent l’un des éléments les plus décriés ayant contribué à la situation actuelle de notre compagnie d’aviation nationale.

La décision de la VPM Leela Devi Dookun de maintenir le “staggered time-table”, parce que notre situation sanitaire n’est pas stable, mérite d’être saluée. Malheureusement, en contrepartie, le casse-tête se prolonge pour les parents comme pour les profs. Eux qui pensaient qu’à partir du 18 octobre, ils allaient renouer avec une certaine normalité… On peut comprendre que ce n’est pas du gâteau pour ces enseignants, qui doivent voguer entre deux curriculums destinés à deux classes et niveaux différents, et faire le va-et-vient continu. Ce n’est pas commode, ni agréable.

Et puisqu’on est dans le registre des bonnes mesures à prendre, avec la présence confirmée finalement du  redouté variant Delta, dont tout le monde soupçonnait la présence dans le pays depuis plusieurs mois, pouvons-nous attendre de nos décideurs politiques qu’ils viennent avec un renforcement des consignes, notamment en ce qui concerne les rassemblements populaires (mariage, anniversaire, fêtes…) ? Faut-il rappeler que ce variant se transmet très rapidement et qu’il s’avère mortel chez les patients vulnérables et fragiles, même s’ils sont vaccinés ? Ne prenons plus le risque de perdre nos compatriotes et membres de la grande famille mauricienne !