MONIQUE DINAN

Monique Dinan

Si vous souhaitez voir les flamboyants dans toute leur splendeur, hâtez-vous d’aller à Marie Reine de la Paix avant qu’ils ne soient lessivés par la pluie et le vent : c’est un spectacle féerique alors que toute la végétation alentour est grise et monotone.

Une autre raison, encore plus importante, est d’aller saluer la Vierge Marie dans ce sanctuaire qui lui est dédié depuis 80 ans. Le diocèse avait prévu un grand rassemblement ce 15 août, mais la COVID-19 a bouleversé tous les plans. Donc, point de grande célébration pour aller en grand nombre la prier. Toutefois, la Vierge Marie est toujours présente pour nous accueillir et écouter nos prières. Maman Marie est toujours là pour nous réconforter, nous donner un nouvel élan pour mieux vivre en famille ou dans notre milieu de travail.

Ne pensons pas qu’aux courses à faire ou aux sorties sur les plages. Trouvons le temps de lui parler et de venir en famille pour un temps de prière. Marie Reine de la Paix restera toujours la grande protectrice de Maurice, mais faut-il que nous prenions le temps de le lui demander…

Je reprends maintenant deux textes déjà publiés pour vous inviter à aller saluer Marie dans son sanctuaire en ce mois de décembre qui est centré autour de la fête de Noël.

1. Pour mettre un frein à la violence qui ronge notre pays :

– Enfants, victimes et auteurs de violence…

– Violence entre adultes – entre époux, entre voisins, entre collègues…

– Violence sur nos routes avec des chauffeurs pressés et énervés…

– Les titres de journaux se gargarisent, jour après jour, de ces accidents et de ces drames qui font des blessés et des morts…

– Une violence qui se multiplie en tragédies, lesquelles envoient trop de nos compatriotes dans nos prisons qui seront bientôt saturées…

– Une violence dramatique qui contient les germes d’une profonde dégradation de notre tissu social.

– Une violence qui s’installe dans les cœurs afin de blesser les corps.

– Chaque humain violent se détruit lui-même car il se rend incapable d’un amour qui sait accepter l’autre avec ses différences…

– Il ne s’agit pas de crier « halte à la violence » pour que cela diminue.

Une des actions positives que nous, les Mauriciens, pouvons faire est de nous tourner vers Marie Reine de la Paix, qui nous attend en cette année d’un anniversaire très spécial : il y a 80 ans qu’elle a été intronisée dans notre pays pour lui demander de nous protéger des désastres de la violence et des guerres.

2. Un cadeau à faire à Marie Reine de la Paix :

– Un parking bien aménagé

À quand un parking bien aménagé pour ceux qui souhaitent prendre un temps de prière ? Qui lui fera ce cadeau ?

– Le gouvernement pourrait trouver un espace dans les environs qu’il offrirait à la municipalité de Port-Louis.

– Les grosses enseignes de la place de Port-Louis, comme la MCB, au titre de la Corporate Social Responsibility (CSR) ; unir leurs efforts financiers pour construire un parking bien aménagé.

– La location des places parking couvrirait le paiement des employés de la municipalité qui seraient responsables d’offrir un service efficace et sérieux aux Mauriciens venus s’accorder un temps de prière, ainsi qu’aux cars de touristes.

Le manque de parking est en fait un grand frein qui décourage les Mauriciens souhaitant se rapprocher du sanctuaire. À tout problème, on peut trouver un remède. Une infrastructure routière appropriée est hautement souhaitable afin que plus de personnes puissent se rapprocher, en toute sécurité, de Marie Reine de la Paix.

L’accès au sanctuaire sera plus facile. Ceci encouragera des visites individuelles, aussi bien que des pèlerinages paroissiaux en car ou autobus, pour la célébration d’une messe dans le cadre d’une matinée priante à Marie. Une telle démarche sera susceptible d’apporter à notre pays cette paix sociale dont il a un urgent besoin.