MÉLANIE THÉODORE

De grâce, n’exposez pas vos enfants aux propos belliqueux. Si vous êtes déjà stressés par l’inflation des prix ou si vous aimez votre pays, abstenez-vous de suivre toute la saga sur les réseaux sociaux. Jeudi, les Mauriciens ont eu droit à un règlement de comptes des plus virulents entre des honourable members.

Comment expliquer à nos jeunes –  que nous voulons disciplinés, courtois, professionnels, justes – que certains parlementaires et leurs opposants règlent leurs différends en nous utilisant comme arbitres? Comment leur expliquer des termes odieux jetés en pâture dans notre petit salon, après une journée de dur labeur?

Nous ne sommes pas dupes. Le peuple ne désirait prendre parti pour aucun des clans jeudi. Il est temps qu’il songe à ses propres intérêts!  Alors que les Mauriciens pe ris diab par lake, que nous devons accepter des augmentations, de nouvelles lois, des régulations sans broncher au risque de sanctions sévères, certains parlementaires – grassement payés par nous –, se disputent comme des chiffonniers. Vous étiez là dans vos beaux costumes. Faut croire que l’habit ne fait pas le moine. Quel coup encore pour un peuple affamé de bons repas peu coûteux, avides de systèmes de santé efficaces, assoiffés de vraie liberté! On nous sert une plaisanterie qui tourne au vinaigre, de la vulgarité, du cynisme, des moqueries. On s’attaque aux personnes sans scrupules et sans honte. 

Malheureusement avec les poches bien remplies de sous et d’arrogance, on passe souvent à côté de l’essentiel. Vous nous avez gratifiés d’un spectacle navrant, à ce qu’on dit! Se traiter de tous les noms publiquement. S’adonner à un Blame Game pas enfantin mais méprisable. Vous êtes tous des employés de l’État, vous êtes nos employés et le peuple est fatigué. À quand un comportement digne, qui inspire le respect et la confiance? À quand donc ?