Malgré la pandémie et la crise économique, le marché de la location de bureaux se porte bien, et la demande reste forte pour les bureaux notamment à Moka, qui se positionne aujourd’hui comme une région attractive pour les entreprises, selon Mikaël Le Luron, Head of Marketing d’ENL Property. Il parle du complexe Les Fascines qui est en construction et qui pourra accueillir plus de 850 employés. Ce complexe, qui se veut “smart”, devrait abriter notamment des entreprises opérant dans des secteurs tels que les TIC et les services financiers.

Vous avez débuté la construction des Fascines au Vivea Business Park. En quoi consiste ce projet ?
Idéalement situé à cinq minutes de marche du Kendra Shopping Centre, le projet Les Fascines est une nouvelle offre de bureaux d’Oficea au Vivéa Business Park, au cœur de la Smart City de Moka. Actuellement en phase de commercialisation, ces bureaux seront livrés début 2022. Avec plus de 8 685 m2 (Gross Leasing Area), ces espaces de bureaux modulables sauront répondre aux besoins des futurs locataires.

Ce complexe est doté d’une architecture moderne, avec de grandes baies vitrées qui laissent entrer la lumière naturelle. Par ailleurs, Oficea mettra à disposition des occupants un café au rez-de-chaussée, qui les accueillera à l’heure du petit-déjeuner et du déjeuner, avec la possibilité de commander des plats à emporter. Le projet proposera un espace de parking généreux, avec un ratio de 3,5 parkings pour 100 m2 de bureaux.

À terme, ces bureaux seront certifiés LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), ce qui est considéré comme un symbole mondial de réussite et de leadership en matière de durabilité. C’est par ailleurs, le plus utilisé dans le monde. Ce système d’évaluation des bâtiments écologiques évalue l’aspect développement durable des bâtiments, de la conception à la construction. De plus, les futurs projets de bureaux à Telfair et à Vivéa seront dotés de la certification LEED, qui tient également compte du processus suivi lors de leur construction. En sus de favoriser le bien-être de ses occupants, le complexe des Fascines aura également une faible empreinte écologique de par cette certification. La Smart City de Moka est également certifiée LEED-ND.

En termes d’initiatives “smart”, Les Fascines sert de site pilote pour l’introduction, par Oficea, de la modélisation des données du bâtiment (BIM : Building Information Modelling), une nouvelle façon de concevoir, construire et gérer les bâtiments à l’aide de la technologie. Considéré comme une innovation intelligente pour améliorer l’efficacité des projets de construction, le BIM est utilisé depuis octobre 2019 pour la conception des Fascines, au Vivéa Business Park. Plus qu’un simple logiciel de conception architectural, il favorise une approche intégrée et collaborative pour gérer différents aspects d’un projet, allant de la conception au suivi de certaines données sur toute la durée de vie d’un bâtiment.

Quels types de compagnies ciblez-vous à terme et combien d’employés travailleront dans le complexe ?
Si le ratio recommandé de 10 m2 d’espace de bureau par personne est respecté, le complexe des Fascines pourra accueillir plus de 850 employés. Nous ciblons divers types d’entreprises opérant notamment dans des secteurs tels que les Technologies de l’information et de la communication (TIC) et les services financiers.

Par ailleurs, Oficea prévoit l’aménagement d’un espace de “coworking” dans ce nouveau bâtiment, qui pourra aussi bien accueillir les “start-ups” que les entreprises qui auront réduit leurs espaces de bureau suite à la pandémie de Covid-19. La commercialisation de notre projet Les Fascines est sur la bonne voie, car nous avons à ce jour seulement 3 500 m2 de bureaux encore disponibles.

Combien d’argent a été investi dans ce projet ?
Nous avons investi un montant de Rs 800 millions, incluant l’achat du terrain avec la Moka Smart City, le développement ainsi que la future certification LEED. Comme je l’ai dit plus tôt, plusieurs clients potentiels nous ont déjà signifié leur intérêt pour la location de bureaux. La commercialisation se déroule comme prévu.

Comment se porte le marché de l’immobilier d’entreprise avec la crise ?
Malgré les évolutions que nous observons dans le monde du travail, nous pouvons dire que la location de bureaux se porte bien. La demande reste forte pour les bureaux à Moka, qui est aujourd’hui une région très attractive pour les entreprises. Avec ses infrastructures, les services disponibles ou encore son réseau routier efficace, la Smart City a tout pour plaire. Au cours de ces derniers mois, Oficea a loué 1 515 m2 supplémentaires à ses locataires existants, et des espaces d’une superficie totale de 1 250 m2 à de nouvelles entreprises. Pour l’heure, les espaces affichent un taux d’occupation très satisfaisant de 96%. Nous étudions de près les dynamiques du marché afin de revoir nos offres, mais aussi pour innover et créer de nouveaux produits et services répondant aux besoins de nos clients.

Le télétravail et le « remote work » affectent le présentiel dans les entreprises. Le monde a changé. Comment évoluera la façon de travailler dans les années futures ?
Avec la pandémie, le télétravail et le “flexi-time” sont deux formes d’organisation du travail qui sont appelées à perdurer. Cependant, même si certaines entreprises chercheront probablement à réduire la superficie de leurs espaces de bureaux suite à la pandémie, il n’y aura pas de remise en question du rôle important de l’espace de travail, car le contact humain est trop important. Bien que le télétravail ait été utile durant les deux confinements, il a également montré ses limites.

Nous avons tenu compte de cette transition vers une formule hybride pour réfléchir à de nouvelles offres, qui sont désormais proposées aux locataires. Il y a tout d’abord le “workspitality”, qui est inspiré de la pluralité des prestations disponibles dans l’univers de l’hôtellerie. Ce faisant, nous veillons au bien-être de ses locataires et contribuons à satisfaire leurs besoins à travers cette pluralité de services.

Nous avons également lancé Oficea Meetings, une nouvelle offre à travers laquelle nous proposons des salles de réunion entièrement équipées, spacieuses et modulables, pouvant accueillir des “board meetings”, des présentations, des conférences ou encore des formations. Elles permettent aux entreprises d’organiser des rencontres dans les meilleures conditions tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur. Cette offre s’accompagne aussi d’un service traiteur.

Pour peaufiner notre offre, nous mettons à la disposition de nos clients des espaces de “coworking” au cœur de la Smart City de Moka. Nous remarquons, aujourd’hui qu’il y a une tendance vers le “coworking” puisqu’il favorise le partage d’idées et de connaissances entre des professionnels de différents domaines d’activité. Ces espaces, flexibles et accessibles, sont parfaitement adaptés aux besoins des entreprises, des “start-ups” et des autoentrepreneurs.

Quelles sont les mesures du dernier budget qui seront bénéfiques au secteur de l’immobilier en général ?
Il y a plusieurs mesures qui sont bénéfiques au secteur de l’immobilier résidentiel, à commencer par le remboursement de 5% sur le coût d’une propriété ou le montant d’un prêt immobilier, représentant une somme n’excédant pas Rs 500 000, aux acquéreurs. Nous notons aussi avec grand intérêt l’exonération du “Registration Duty” pour les “First-times buyers”, notamment sur les premiers Rs 5 millions du coût de la construction.
Le programme hypothécaire visant à couvrir un prêt de logement à hauteur de 100% pour les propriétaires de maisons individuelles se veut également intéressant pour le secteur. Même s’il s’applique aux projets résidentiels uniquement, il est important de noter que les activités de construction, en général, sont les locomotives de toute croissance économique. Nous accueillons donc favorablement ces mesures incitatives, car elles contribueront à relancer le secteur de l’immobilier et à remettre l’économie sur les rails de la croissance.