— Manman, pourquoi tu as la figure d’un boxeur qui vient d’avoir un mari ko ?

— Tu ne sais pas quelle date on est aujourd’hui ?

— Je sais : on est le 15 octobre. Qu’est-ce qui se passe comme ça aujourd’hui ?

— Tu ne sais pas ce qui se passe tous les ans le 15 octobre ?

— Heu… franchement te dire, je ne vois pas. C’est un anniversaire ? En tout cas, ce n’est pas l’anniversaire de Gaëtan Duval. Ça, c’était la semaine dernière. Et tu as vu qui lui a rendu hommage ? Paul Bérenger !

— Tu as vu ça toi aussi ! On me dit que même Xavier-Luc a eu un choc d’entendre cet hommage-là.

— Si tu veux mon avis, l’hommage de Bérenger était plus destiné à Xavier qu’à son papa.

— Pourquoi tu dis ça ?

— Tu ne sais pas que les partis d’opposition sont en train de négocier l’alliance pour les prochaines élections générales ?

— Ça j’ai entendu. Mais dis-moi un coup : quand elles doivent avoir lieu ces prochaines élections générales ?

— En 2024, dans quatre ans.

— Mais pourquoi ils font une alliance maintenant même ?

— On dit que c’est Bérenger qui est derrière tout ça. Il veut qu’on nomme depuis maintenant même qui sera président, Premier ministre, vice-Premier, Speaker, ministre des Finances tout ça.

— Personne ne lui a dit ce qu’il fallait lui dire ?

— Quoi donc ?

— Que pour être ministre il faut d’abord être élu. Il est sûr que tous les candidats de l’opposition désignés aujourd’hui seront élus dans quatre ans ?

— Tu sais, Bérenger adore faire ça : faire la distribution des postes de ministre et des ambassades et des présidences de corps paraétatiques avant les élections.

— Et il adore aussi faire des alliances et à chaque fois, soit elles éclatent avant les élections, soit elles les perdent.

— Et il arrive même que les partis qui ont fait alliance avec lui cassent pour aller avec ses adversaires et remporter les élections. Mais marké gardé, il continue à faire la même chose.

— Pourquoi tu dis que l’hommage à Gaëtan Duval était plus destiné à Xavier ?

— Pour que le PMSD rentre dans l’alliance avec Xavier comme futur ministre des Finances et son fils Adrien comme futur Speaker.

— C’est comme ça que Bérenger compte combattre les dynasties à Maurice ?! Mais on me dit que le PMSD serait en train de négocier pour entrer au gouvernement.

— Ça ne m’étonnerait pas du tout. On me dit que le PMSD est plein de rester dans l’opposition et que c’est la même chose du côté de certains travaillistes.

— Moi aussi j’ai entendu ça. C’est pourquoi Ramgoolam a dit qu’il n’était pas question de retravailler avec Jugnauth.

— Tu sais, en politique à Maurice, on dit une affaire et le lendemain on dit le contraire. Il est même arrivé qu’un leader dise qu’il est contre une alliance avec un parti à 10 heures le matin pour aller faire une alliance avec ce même parti deux heures plus tard !

— Tu as raison, j’avais oublié ça.

— Ce politicien n’est pas le seul à avoir ravalé son crachat. Bérenger n’avait pas dit, après 2014, que jamais au grand jamais le MMM ne retravaillerait avec Navin Ramgoolam. Et avec qui il est en train de négocier une alliance pour les prochaines élections générales, hein ? Et après les politiciens ont le toupet de dire ne pas comprendre pourquoi les électeurs ne vont pas voter !

— Si tu me dis que et le PMSD et le PTr sont en train de négocier avec le MSM anba, anba, et le MMM dans tout ça ? Une fois de plus il va se retrouver décon et seul dans l’opposition ?

— Il a l’habitude d’être victime de ses stratégies et de ses partenaires, non ? À moins qu’il ne rentre lui-même dans le gouvernement par patriotisme et pour sauver le pays, comme Bérenger a l’habitude de dire ! On sait comment sont les politiciens à Maurice : ils sont capables de tout justifier, surtout l’injustifiable !

— C’est vrai, toi ! Heureusement que tu as causé un peu avec moi et qu’on a parlé politique, ce qui m’a fait un peu oublié quelle date qu’on est aujourd’hui.

— Je te répète qu’on est le 15 octobre. Pourquoi cette date est importante pour toi ?

— Le 15 octobre n’est pas important que pour moi, elle l’est pour des centaines de milliers de Maurice, même toi.

— Moi ? Qu’est-ce qu’on fête comme ça aujourd’hui ?

— On ne fête pas : on paye. C’est le dernier jour pour payer l’income tax ! À cause de ça même ma figure est comme ça !

J-C.A