— Ayo, qu’est-ce qu’on faire avec ce pays la et ses dirigeants, toi ?
— On va faire comme on a toujours fait : pez néné et boir de l’huile ! Qu’est-ce qu’on peut faire, à part ça ?
— Je ne sais pas moi, mais il faut faire quelque chose ne tout cas. Tu as entendu ce qui se passe devant la commission ?
— Laquelle? celle sur le Wakashio, l’emploi fictif de l’ex-ministre, la mort de l’agent du MSM, l’ex-commissaire de police, le DG de Telecom?
— Tu as raison, toi. Il y a tellement de commissions qu’on se perd. En tout cas, dans une de ces commissions on a appris qu’une hôtesse de l’air, qui avait ouvert une compagnie de nettoyage, a obtenu un contrat pour importer du bois !
— C’est pas vrai, toi!
— Quand on lui pose des questions en cour, elle répond qu’elle ne sait pas avant d’envoyer un certificat médical pour dire qu’elle souffre de stress et d’anxiété. Un autre témoin, lui, devient amnésique, alors que son avocat lui fait des signes quand on lui pose des questions.
— Comme ça, ça se passe?
— Comme ça, je te dis! Sans compter que le DG de la STC a été arrêté, ainsi que son beau-frère qui avait eu beaucoup de contrats de la STC. Et je ne te parle pas de «ventilators» payés d’avance Rs 500 millions et qui ne marchent pas! Et de l’ex-commissaire de police qui fait donner des passeports à des trafiquants!
— Et le gouvernement a le toupet de demander pourquoi Maurice est sur la liste grise de l’Union européenne !
— Dis-moi un coup toi-même: qu’est-ce qu’on va faire avec ce gouvernement-là?
— Il faudrait BLD, comme on écrivait sur les pancartes, mais pour mettre qui à la place ?
— Mais l’opposition, toi.
— Quelle opposition? Le PTr sans les autres ou les autres sans le PTr, mais avec Nando?
— Qu’est-ce que tu es en train de rabâcher comme ça?
— Tu n’as pas suivi la conférence de presse?
— Laquelle? Comme les commissions d’enquête, il y en a tellement ces jours-ci!
— Mais la conférence de presse de Bérenger, Duval et Bhadain, toi?
— Sans Ramgoolam ni Boolell ?
— Oui, toi. Les trois ont fait une conférence de presse sans les deux!
— Ah bon! Pour annoncer quoi?
— Que le MMM, le PMSD et le RP veulent bien aller aux élections générales avec le PTr, mais sans Navin Ramgoolam comme leader et futur PM.
— Attends, attends un coup
• Attend un coup-là, j’ai pas bien compris. Bérenger, Duval et Badhain ont dit qu’ils veulent d’une alliance avec le PTr, mais sans Navin ?
— C’est ça même que je viens de te dire.
— J’avais cru mal entendre! Dis-moi quand les élections générales vont avoir lieu.
— Dans trois ans et demi par là.
— Et maintenant même le PMSD, le MMM et le RP sont en train de décider qui sera le leader de l’alliance et le candidat au poste de PM dans trois ans?
— C’est ce qu’ils ont dit dans leur conférence de presse, en tout cas.
— Mais comment est-ce qu’ils peuvent décider qui sera le leader du PTr?
— Ecoute, toi-même tu as dit, je ne sais combien de fois, que Navin est dépassé et devrait prendre sa retraite.
— Ça c’est vrai et je ne suis pas la seule à le dire, mais c’est au PTr de prendre cette décision. Après ce qu’ils ont fait jamais Navin ne va partir!
— Qu’est-ce que je vais te dire moi… il y a sans doute une stratégie derrière tout ça.
— S’il y a une stratégie, tu sais à qui elle va profiter, à Pravind.
— Je suis obligée de reconnaître que tu n’as pas tout à fait tort.
— Reconnais que j’ai entièrement raison foutour va! En tout cas, Maurice est plus que jamais enba la haut et je ne vois qu’une seule solution…
—  La révolution?
— Tu vois le Mauricien quitter son petit confort pour descendre dans la rue, comme dans les années 70? Ils sont révolutionnaires seulement dans leurs salons et sur Facebook! Non, il faut autre chose pour faire le pays sortir de cette crise.
— Mais quoi?
— Une pétition!
— Une quoi?
— Une pétition. Je vais faire circuler une pétition pour dire qu’étant donné que le pays est dans une mauvaise b… que le gouvernement et les oppositions — surtout après ce que tu viens de me raconter — sont du pareil au même, ça ne peut plus se continuer…
—  Tu crois sérieusement qu’une pétition va faire changer les choses alors que le gouvernement ne réagit même pas aux marches citoyennes?
— Ça, je sais. Ce n’est pas au gouvernement que je vais adresser la pétition!
— A qui tu vas l’adresser alors?
— Tu te rappelles de Marie-Josée Clency
— Il me semble que c’était une chanteuse de séga très populaire dans le temps.
— C’est elle-même. Et un de ses grands succès était “Réprend mo mari anglais”.
— Ça, je sais. Qu’est-ce que ce séga de létan margoz a à faire avec ta pétition ?
— Je vais adresser la pétition à la reine d’Angleterre, à sa Majesté Elizabeth II.
— Mais pourquoi?
— Pour lui dire que, comme Marie Josée Clency, nou nepli kapav avec ces comiques qui nous gouvernement et de reprendre Maurice pour le remettre sous la souveraineté britannique.
— Hé toi, mais c’est anti patriotique, ça?
— Tu crois que ceux qui veulent négocier une location pour Diego Garcia et qui ont peut-être déjà vendu ou loué Agaléga sont plus patriotes que moi, eux ?
J.-C A