Jean-Pierre Sauzier

Alors que le Complexe Sportif de Côte D’Or est actuellement fermé suite aux rénovations qui sont en cours, selon le président de Mauritius Multisports Infrastructure Ltd (MMIL), Jean-Pierre Sauzier, la réouverture est programmée pour fin septembre

Nommé en 2020 à la tête du MMIL, Jean-Pierre Sauzier exprime sa joie à l’idée de l’ouverture du complexe sportif. « Avec toute l’équipe, nous ne pouvons qu’être satisfaits du travail qui se tient actuellement, et nous attendons avec impatience l’ouverture du centre », déclare-t-il. Depuis l’an dernier, le MMIL a fait construire un air destiné à l’athlétisme et depuis, « la piste synthétique a été posée, et nous attendons uniquement les experts afin de finaliser les marquages. Nous sommes en négociations avec ces experts, car ils sont très demandés ailleurs, sur d’autres chantiers. Nous ne voulons pas prendre n’importe qui pour ensuite avoir d’autres problèmes à gérer et c’est pour ça que nous avons fait appel à des spécialistes dans ce domaine », souligne Jean-Pierre Sauzier.

Après que des champignons sont venus détériorer l’état du terrain de football, c’est sur une pelouse synthétique que les amoureux du ballon rond s’exerceront. Ce changement de surface intervient après plusieurs recherches du MMIL. « La pelouse synthétique offre beaucoup plus de garanties, soit sur 10 ans, et l’entretien au niveau financier est beaucoup plus abordable. Ainsi, l’utilisation du terrain de football pourra durer plus longtemps. Nous attendons uniquement les certifications des spécialistes », déclare Jean-Pierre Sauzier.

Si en mai dernier le projet du High Performance Center a vu le jour avec à sa tête Yannick Lincoln, le n°1 du MMIL souligne que « nous attendons toujours certains équipements qui devront être validés. Lorsque toutes les rénovations prendront fin, c’est là que nous procéderons à l’ouverture. Je pense qu’elle devrait se faire fin septembre, et si nous rencontrons des retards en route à la suite des problèmes liés à la Covid-19, ce sera alors en octobre ».

Rappelons que lors du dernier budget du ministre des Finances, Renganaden Padayachy, une somme de Rs 23M a été arrêtée pour cette infrastructure. « Cela permettra à nos athlètes d’avoir accès à des services médicaux, scientifiques et technologiques de pointe », nous a déclaré le ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint.

Selon Jean-Pierre Sauzier, il a déjà été sollicité pour que le complexe sportif abrite des compétitions internationales. Affaire à suivre…