Photo archive

Fin de l’audition du Dr Rehan Oozeerkhan, médecin de la Mauritius Turf Club Sports and Leisure (MTCSL), dans le cadre des travaux de l’enquête judiciaire sur la mort du jockey Nooresh Juglall lors de la journée d’ouverture du 15 mai dernier.

Par ailleurs, l’enquête policière initiée à son encontre pour faux serment en Cour est sur le point d’être bouclée, comme l’a déclaré le représentant du bureau du DPP, Me Juggunaden Mooneesamy. L’enquête judiciaire reprendra désormais avec l’audition du Dr Nunraj Dhawal, qui avait accompagné le jockey Nooresh Juglall, grièvement blessé, dans l’ambulance du Champ-de-Mars à la City Clinic, Plaine-Verte.

A l’audience de mardi devant la magistrate Shavina Jugnauth, le Dr Oozeerkhan a été contre-interrogé par Me Yahia Nazroo, qui représente les intérêts de la MTCSL, sur ses occupations après l’accident qui a été fatal à Nooresh Juglall. Il a ainsi expliqué que le Dr Nunraj Dhawal et un infirmier de l’équipe médicale avaient accompagné le jockey, alors grièvement blessé, dans l’ambulance pour se rendre à la City Clinic.

Si le Dr Oozeerkhan devait répondre dans un premier temps qu’il ne se souvenait pas de ce qu’il a fait après le drame ou même s’il avait été sollicité pour administrer les premiers soins à des jockeys lors des courses restantes, le témoin s’est ensuite cependant rappelé qu’il s’était rendu à l’infirmerie après l’accident pour faire un rapport, lequel avait été remis à Benoit Halbwachs, un cadre de la MTCSL.

A ce niveau, Me Mooneesamy a tenu à faire ressortir que ledit rapport n’a pas été produit en cour, du fait qu’il n’y a pas de copies. L’homme de loi a toutefois indiqué que Benoit Halbwachs figure sur la liste des témoins et qu’il sera appelé incessamment, soit après l’audition du Dr Nunraj Dhawal.

Dans ses auditions précédentes, le Dr Oozeerkhan avait indiqué que, durant sa carrière en tant que médecin du MTC, il avait été témoin de nombreuses chutes, mais que celle du jockey Juglall constituait pour lui une première, de par son issue tragique. Il avait aussi expliqué que deux ambulances sont désormais disponibles sur la piste lors des courses hippiques afin de pouvoir venir en aide au plus vite aux jockeys blessés. Les jockeys dans un état plus grave, eux, sont transportés d’urgence à la City Clinic, qui se trouve à environ trois minutes de route du Champ-de-Mars, dit-il. Quant à ceux ayant des blessures moins importantes, ils sont traités à l’infirmerie se trouvant à la MTCSL.