White River en roue libre dimanche avec 61 kilos sur le dos. SOn jockey, Derreck David, apprécie le nouveau tour de force de son champion

On ne sait plus quoi dire sur White River. Il a largement dominé ses sujets et ce n’est pas la mince avance sur Alshibaa qui peut venir dire le contraire. Il rendait du poids à tous ses adversaires et cela ne l’a pas empêché de l’emporter. On peut maintenant avancer, à moins d’un concours de circonstances, que le Maiden lui est promis dans quelques semaines pour écrire l’histoire.
On peut avancer que les circonstances n’ont pas été en faveur d’Alshibaa qui, de par sa mauvaise ligne, a été contraint de courir plus en retrait que prévu. Pour battre White River, il fallait impérativement le devancer dans le parcours. Mais tel n’a pas été le cas et, à bien voir, on ne pense pas que le cheval de Ricky Maingard aurait pu gagner s’il avait été mieux placé dans la course. L’épreuve a été lancée sur un bon tempo, surtout dans le premier kilomètre. Les 1000 premiers mètres ont été bouclés en moins d’une minute sous l’impulsion de Morning Catch, qui était suivi de l’autre poids léger Tsitsikamma Dance. Made To Conquer s’est aussi amené, mais il a été contraint d’évoluer à l’extérieur.
Pendant tout ce temps, White River était bien calé en quatrième position devant Opera Royal, qui avait Perplexing à son extérieur et Alshibaa en dernière position. Dès le début de la descente, Made To Conquer a essayé de prendre le relais à Morning Catch, qui ne s’est toutefois pas laissé faire. Alshibaa était incapable de progresser à l’intérieur de Perplexing, qui l’avait enfermé, à moins de faire les extérieurs. À 500m de l’arrivée, White River a été mis en action quand Perplexing a essayé d’avoir le first run sur lui. Le champion a fait fi de cette attaque avant de démontrer que c’était lui le patron de la course. En quelques foulées, il avait fait la différence.
Alshibaa s’est amené quand Derreck David a baissé les rennes. Au cas contraire, sa victoire aurait été plus large. Perplexing n’a pu continuer sur le même rythme en fin de parcours et a été précédé par Opera Royal. Made To Conquer a été une nouvelle fois très décevant. Il n’a précédé que Morning Catch. Ce n’est certainement plus le même cheval qui avait évolué en Afrique du Sud qui est en action au Champ de Mars. Perplexing a, lui, montré ses limites face à une forte opposition.

LES AUTRES COURSES
Le coup de trois du tandem Daby-Rama
1. Si on pensait assister à une belle lutte dans cette épreuve d’ouverture, il n’en a rien été. La course a été celle d’un seul cheval, en l’occurrence Starsky. Peu après le départ, on s’est dit que Kimberley ne se laisserait pas faire facilement, mais il a vite jeté l’éponge, laissant Starsky diriger les opérations pour imposer un train lent. Aucun concurrent n’a contesté son leadership. Ce qui lui a permis de réduire davantage l’allure entre les 1400 et le Tombeau Malartic. Cette partie a été couverte en 27″10. Le rythme n’a pas réellement accéléré dans la descente et ce n’est qu’à 600m de l’arrivée que les choses ont changé. Toutefois, comme on s’y attendait, aucun cheval n’a pu rattraper Starsky. Napoli est venu sur le tard souffler la deuxième place à Lady’s Knight, mais a manqué d’accélération. Daredevil Aviator, quatrième à l’arrivée et vainqueur lors de son dernier engagement, n’a jamais fait sentir sa présence. Head Of The Pack a couru en progrès. Kimberley n’a pas accéléré. Glitterrock peut avoir été desservi par le train lent. La course de Desert Thief est à ignorer. Il s’est retrouvé en quatrième épaisseur dans les 900 derniers mètres. Kemal Kavur a quelque peu tiré et s’est effacé en ligne droite.

2. Revoilà Memphis Mafia ! Lui qui n’avait pas gagné depuis décembre 2018 a accroché sa troisième victoire au Champ de Mars sous la selle de Rehaze Hoolash, qui ouvrait son compteur à l’occasion. Le cheval n’a pas été bousculé au départ et a été tranquillement placé à l’arrière-garde. À l’arrière, on avait aussi Sacred Night et Temp The Tiger qui n’avaient pas pris le meilleur des départs. À l’avant, on a retrouvé les deux nouvelles unités Duke Of York et Bold Phœnix. C’est toutefois le premier nommé qui a dirigé les opérations. Dans le parcours, Real Vision a essayé d’améliorer sa position, mais s’est retrouvé à l’extérieur, le nez au vent. Au passage de la rue du Gouvernement, le leader a marqué le pas. Il semblerait que le cheval qui le suivait soit monté sur ses postérieurs et il devait être arrêté par son jockey quelques mètres plus loin. Une enquête a été ouverte à ce sujet et sera reprise demain matin. Bold Phœnix a profité de l’aubaine pour se démarquer de ses adversaires. Cet effort s’est toutefois révélé prématuré, car il s’est fait reprendre par Memphis Mafia, qui a bénéficié d’un passage à la corde. Sacred Night, dont l’apprenti a perdu sa cravache dans la dernière courbe, est revenu tardivement pour prendre la troisième place à Temp The Tiger.

3. Le bout en bout pour King Of Tara et Alvinio Roy. Vite en tête, l’apprenti n’a pas paniqué, avec le favori qui a été talonné pendant toute la course par Mysterious Omen. Le cheval de Vincent Allet, qui bénéficiait d’une remise de 3 kg, n’a pas éprouvé de difficultés pour repousser ses poursuivants dans un bon temps pour la catégorie. Il a bouclé les derniers 600m en moins de 36″. High Key a terminé deuxième. Il a été plus relaxe avec l’apport du Kineton Bit. Mais comme il était un peu loin de la tête de la course, il n’a pu combler tout son retard. Ballantine Hall a fait ce qu’il a pu dans une épreuve où il n’y avait pas trop de rythme. Jal’s Tiger n’a jamais été menaçant, mais a terminé sur la même ligne que les deuxième et troisième. Sand Path n’est que sixième devant Minaloushe Venture et Mysterious Omen. Ce dernier, malgré sa dernière place, s’est retrouvé sur l’arrière-main de Sand Path. Il devrait être plus compétitif la prochaine fois.

4. Dynamite Jack s’est montré supérieur à ses adversaires. Contrairement à sa dernière sortie, il n’a pas été sollicité au départ, mais a néanmoins pu se placer dans une très bonne position à la corde, juste derrière les deux chevaux de Shirish Narang. Comme la course n’a pas été lancée, il n’a pas éprouvé de difficultés pour mieux sprinter que les autres engagés. Zigi Zagi Zugi a tenté de piéger ses poursuivants et il a eu comme partenaire Heart Of Darkness, qui l’a quelque peu protégé dans la course, avant de céder en ligne droite. Best Day Of My Life a bien couru. Il a soufflé la deuxième place à Zigi Zagi Zugi. On a été déçu de la prestation de Taranaki. Il avait pourtant bien démarré, mais s’est retrouvé en sixième position dans la course. Il faut peut-être lui accorder le bénéfice du doute vu que le train lent imposé, et qu’il s’est retrouvé trop en retrait dans la partie initiale et quelque peu enfermé à 400m de l’arrivée. Why Wouldn’t Yew termine quatrième. À noter que Mr Hardy est parti avec plusieurs longueurs de retard et devra passer un barrier test avant d’avoir le feu vert pour recourir.

5. Le doublé pour Chandradutt Daby et Swapneel Rama avec le favori Consul Of War. Cette épreuve a été bien lente dans sa partie initiale avec Barak Lavan en tête. Comme sa tenue était douteuse, son jockey a tenté de réduire l’épreuve. En fait, à l’entraînement, les chevaux courent plus vite. À environ 900m de l’arrivée, le tempo est monté de plusieurs crans sous l’impulsion de Power Tower, qui a pris le relais au meneur. De 14″32, on est passé à 11″84. All Aboard a suivi le mouvement pour se placer en deuxième position. Consul Of War s’est alors retrouvé plus en retrait et ne précédait que West Coast Warrior et One Direction. Avec 61,5 kg sur le dos, les choses s’annonçaient difficiles pour lui. All Aboard a continué sur le même rythme pour aborder la ligne droite en tête. À 150m de l’arrivée, ses partisans ont sûrement crié victoire. Mais Consul Of War ne l’a pas entendu de cette oreille. Swapneel Rama a trouvé le passage à l’intérieur et, en quelques foulées, sa monture est revenue sur les chevaux de tête avant de les dominer. All Aboard s’est accroché à la deuxième place devant West Coast Warrior. One Direction a dû faire les extérieurs dans le dernier virage avant de prendre la quatrième place.

6. C’était la course la plus ouverte et on a eu droit à la plus belle arrivée de la journée. L’épreuve a été intéressante du début jusqu’à la fin. Au départ, il y a eu une lutte pour le commandement avec Gimmetherain, Hakeem et Itdawnedonme. Les 400 premiers mètres ont été couverts en 24″46 et les 600 premiers mètres en 36″96. Finalement, c’est Hakeem qui a pris les devants, alors qu’Itdawnedonme s’est retrouvé en troisième position, le nez au vent. Le tempo n’a pas baissé d’un iota dans la descente. Comme ils sont partis vite dans la partie initiale, le mieux placé semblait Yankeedoodledandy, qui était bien calé en cinquième position. On a aussi remarqué que Drop Kick éprouvait des difficultés à suivre le rythme, tout comme Arlingtons Revenge. Mind Blowing était enfermé par Inauguration, qui était à son extérieur. La ligne droite a été de toute beauté. Il y avait Gimmetherain, Crazy Vision, Jet Stream, Yankeedoodledandy et aussi Mind Blowing qui s’est amené complètement à l’extérieur. Gimmetherain a tenu bon à l’assaut tardif de Mind Blowing. Jet Stream et Crazy Vision ont complété le quarté. Yankeedoodledandy n’a pu participer à la lutte, ayant été gêné par Mind Blowing, qui avait versé à l’intérieur à 100m de l’arrivée.

8. Le doublé pour Vincent Allet, qui enregistrait à l’occasion sa 400e réussite au Champ de Mars. Eight Cities est parti en tête et n’a pas été rejoint. Dinesh Sooful ne s’est pas laissé faire quand Flowerscape et Derreck David ont essayé de contester le leadership. Ce dernier a alors été contraint de reprendre sa monture, qui s’est alors mise à tirer pendant environ 300m dans la partie initiale. À l’avant, Eight Cities s’est bien relaxé et a accéléré dès l’entame de la ligne droite d’en face pour prendre deux longueurs d’avance. Bouclette Top a essayé de garder le contact et Midnight Oracle a progressé pour ne pas être désavantagé dans l’emballage final. Mais Eight Cities a décidé de partir d’un peu plus loin. On a vu Derreck David sortir la cravache pour ne pas être distancé. Toutefois, son cheval avait sûrement laissé des forces quand il avait tiré et n’a pu reprendre Eight Cities. Midnight Oracle a terminé troisième devant Stolen Paradise. Bouclette Top a été le dernier de la classe.

9. Et le coup de trois pour Chandradutt Daby et Swapneel Rama par l’entremise de Do Or Dare. On n’avait pas bien compris les débuts de ce cheval, qui avait pourtant laissé une bonne impression à l’entraînement. Cette fois, son entraîneur l’a muni du Monty Roberts Blanket et le cheval a pris un bon départ pour suivre en cinquième position le train rapide qui avait été imposé par Volatile Energy et Final Cup qui voulaient mener le peloton. Toutefois, c’est After The Order qui paraissait le mieux placé dans la course, suivant tranquillement en troisième position. Du reste, c’est lui qui allait mettre le nez à la fenêtre à l’entrée de la ligne droite. Toutefois, Do Or Dare a bénéficié d’une ouverture à l’intérieur pour produire une très belle accélération. After The Order n’y a vu que du feu, laissant filer la victoire. Lit, le nouveau de Ramapatee Gujadhur, était quelque peu distancé dans la partie initiale. Il a fait illusion l’espace d’un instant entre les 400m et le dernier virage, mais n’a pu poursuivre sur sa lancée. Newsman a pris la quatrième place après avoir été emmené vers l’extérieur dans la dernière courbe.

Bernard Fayd’herbe déjà sur place

Bernard Fayd’herbe, le jockey engagé par l’entraîneur Vincent Allet, est déjà sur place depuis la semaine dernière. Le Sud-Africain se trouve en quarantaine dans un hôtel du littoral et devrait être libre de ses actions à partir de ce samedi 12 septembre. S’il obtient son permis de travail à temps, il sera alors en selle lors de la 16e journée, soit le 19 prochain. C’est ce que nous a déclaré son employeur hier.

Derreck David suspendu

Derreck David a été sanctionné pour une faute d’interférence dans la huitième course où il était en selle sur Flowerscape. Aux environs des 1400m, il a dirigé son cheval vers l’intérieur, contraignant Jean-Roland Boutanive à reprendre Stolen Paradise. Pour cet écart, la cravache de Rameshwar Gujadhur a été suspendue pour une journée et à payer une amende de Rs 25 000. D’autres cas d’interférences seront traités demain matin. Parmi, Yashin Emamdee sera appelé à donner des explications sur les gênes subies par Perplexing alors qu’il était en selle sur Alshibaa.

Plusieurs entraîneurs et jockeys questionnés

Le board des Racing Stewards a, au cours de la journée, interrogé plusieurs entraîneurs en compagnie de leur jockey respectif en ce qui concerne les instructions et aussi parce que des baisses dans les cotes des certains chevaux avaient été constatées. En voici la liste.
1re course: S. Narang et G. Aucharuz (Kimberley)
2e course: V. Allet et A. Roy (Sacred Night)
3e course: C. Daby et S. Rama (Sand Path), A. Sewdyal et B. Sooful (Artax) S. Jones et K. Kalychurun (Mysterious Omen)
4e course : S. Narang et G. Aucharuz (Zigi Zagi Zugi), S. Narang et B. Sooful (Heart Of Darkness), S. Gujadhur et B. Bhaugeerothee (Man From Seattle)
5e course: G. Rousset et N. Teeha (Cyber Special)
6e course: S. Jones et B. Bhaugeerothee (Gimmetherain), A. Sewdyal et R. Boutanive (Crazy Vision), A. Sewdyal et B. Sooful (Jet Stream)
8e course: V. Allet et B. Sooful (Eight Cities)
9e course: A. Sewdyal et R. Boutanive (Final Cup)