Les sportifs posant aux cotés des représentants des sept nouveaux sponsors

Dix sportifs ont été identifiés dans le cadre du projet Horizon Paris 2024. La présentation de ces sportifs et celle des nouveaux commanditaires a été effectuée, hier après-midi au complexe sportif de Côte d’Or. Et ce, en présence du ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint et du Directeur du projet, Dominique Filleul. Il est à signaler que les sportifs concernés paraissent être les mieux placés en vue d’une qualification pour les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques de 2024.

Ces sportifs sont le boxeur Merven Clair, la cycliste Kimberley Le Court, les judokas Winsley Gangaya et Tracy Durhône, de même que Noêmie Alphonse, Anais Angéline, Roberto Michel, Eddy Capdor,, Donovan Rabaye,etBrigilla Clairl tous adeptes de Para-athlétisme.  Alors que le gouvernement a accordé une enveloppe de Rs 10M lors du lancement de ce projet, trois sponsors avaient rejoint l’aventure en juillet dernier, dont RM Club, Necker Gestion Privé et Muscletech. Les sept nouvelles entreprises à avoir répondu à l’appel sont donc Courts Mammouth, Cap Tamarin, Quality Beverages, ABC Automobile, Rent a Sign et ICHOS Production. Le budget concernant les finances et la logistique avoisinerait les Rs 3, 2 millions.

Le représentant d’un des commanditaires, à savoir Ashok Sonah, directeur de Courts Mammouth, s’est dit heureux d’être partenaire de cette aventure. « Lorsque notre entreprise a vu le jour, nous avions comme ambition de changer la vie des Mauriciens.  Aujourd’hui, nous avons la chance de changer la vie des sportifs mauriciens et cela constitue une immense fierté d’être de cette aventure. Ces sportifs auront beaucoup de travail à faire, et Courts Mammouth sera présent pour les encadrer ». Du côté des sportifs, Merven Clair, médaillé d’or aux Jeux d’Afrique et aux Jeux des îles l’année dernière s’est dit prêt à relever le défi. «Ce sera évidemment très dur, mais nous devrons persévérer, car la chance de participer aux Jeux Olympiques ne se présente pas chaque année. Il nous faudra donc redoubler d’efforts aux séances d’entraînement, et avec l’apport de mes entraîneurs, les objectifs visés pourront être atteints». Le jeune Winsley Gangaya veut également saisir sa chance. «Je possède encore une marge de progression. D’ailleurs, le rêve de tout sportif demeure de participer à une édition des Jeux Olympiques».

Du côté des athlètes paralympiques, la même volonté est affichée. «Cette sélection nous motive à travailler encore plus dur. Atteindre la finale aux Jeux et décrocher une médaille, qu’importe la couleur, demeurent les objectifs», soutient Noemi Alphonse. . Quant à Khemraj Nailo, membre du comité technique et fort de ses participations aux Jeux Olympiques de 92 en Espagne et de 96 à Atlanta, il demeure d’avis que ces sportifs devront se donner à fond afin de faire de leur rêve une réalité. « Les sportifs devront être compétitifs afin d’intégrer le groupe, et ceux qui sont déjà présents devront se battre pour y rester. Le comité investira une somme de Rs 1.2M par sportif, qui est une première à Maurice »