Un nouveau défi pour George Appadoo

Le nouvel entraîneur de la formation féminine de volley-ball d’Azur SC est désormais connu. Il s’agit de George Appadoo, qui a officiellement succédé à Guito Lepoigneur à l’issue d’une réunion tenue lundi dernier. Dans le giron depuis plus de quarante ans, l’ancien responsable du Centre national de formation s’apprête donc à relever un nouveau défi. La première mission étant de se montrer à la hauteur lors du championnat 1A dont le coup d’envoi est prévu le 12 novembre.
George Appadoo demeure conscient que sa tâche ne s’annonce guère de tout repos, surtout avec un bloc qui comprend en majorité de jeunes joueuses sans réelle expérience. Les seules chevronnées sont Aurélie Serviable (ancienne capitaine de Maurice Espoir), Natacha Edmond et Caroline Adeline. « Il faudra le soutien de tous les membres du comité et la collaboration des joueuses afin de présenter une équipe compétitive et de réaliser une honnête prestation lors du championnat », fait-il ressortir. Cependant, le nouvel entraîneur demeure d’avis que les séances d’entraînement auraient dû être plus poussées vu que le gymnase du Quorum n’est obtenu que deux fois par semaine.
Quoi qu’il en soit, George Appadoo se dit prêt à partager sa longue expérience avec ce nouveau groupe. Lui qui avait entamé sa carrière d’entraîneur avec les élèves du collège Lorette de Port Louis au début des années 1970, avant d’encadrer pendant de longues années l’équipe féminine d’Idéfix, qui a joué les premiers rôles dans le championnat national. L’ancien joueur de la Fire Brigade et des Trotters a également dirigé les Angels, le Curepipe Starlight, l’équipe masculine du Racing Club et les sélections nationales cadettes, juniors et seniors. Il était d’ailleurs responsable de la sélection nationale féminine lors des Jeux des îles de 1998 tenus à La Réunion. Sa carte de visite comprend également le poste d’instructeur de la Fédération internationale de volley-ball qu’il occupe depuis 28 ans.
Pour rappel, Guito Lepoigneur a de son côté pris définitivement ses distances d’Azur SC. Il a évoqué des raisons familiales et professionnelles pour expliquer cette décision, tout en mettant en avant le fait qu’il se consacrera également davantage à la politique.