- Publicité -

Réouverture des frontières : Une reprise à partir du 15 juillet 2021 sous conditions…

A partir du 1er octobre 2021, pour la phase 2, aucune restriction pour les voyageurs vaccinés

- Publicité -

Le gouvernement a profité du discours budgétaire pour annoncer la réouverture des frontières mauriciennes à partir du 15 juillet. Une réouverture qui s’effectuera progressivement avec une première phase jusqu’au 30 septembre, permettant ainsi aux voyageurs vaccinés de séjourner, en guise d’une quarantaine de 14 jours, uniquement au sein d’une liste d’établissements « Covid-19 Safe » agréés où ils pourront profiter de la piscine et de la plage. Outre un test PCR à leur arrivée à l’aéroport SSR ainsi qu’aux septième et quatorzième jours de leur séjour hôtelier, les voyageurs entièrement vaccinés doivent aussi, avant leur arrivée, être en mesure de présenter un test PCR négatif datant de cinq à sept jours.

Les Mauriciens non-vaccinés toujours en quarantaine

Après quatorze jours, ces touristes présentant un test PCR négatif, pourront alors, s’ils le souhaitent, visiter l’île. S’agissant des personnes non vaccinées, les autorités se réservent le droit d’accueillir les ressortissants mauriciens uniquement, sous condition qu’ils remplissent les critères relatifs aux tests PCR et effectuent une quarantaine dans un hôtel officiellement désigné.

La deuxième phase de réouverture de nos frontières qui démarrera à partir du 1er octobre sera, elle, moins rigide, avec notamment aucune restriction appliquée aux voyageurs vaccinés. Ceux-ci pourront ainsi entrer sur le territoire de Maurice sur présentation d’un test PCR négatif effectué dans les 72 heures précédant leur départ. En vue de cette reprise des activités, 650 000 touristes sont attendus durant les douze prochains mois. À cet effet, une enveloppe de Rs 420 millions est attribuée à la MTPA en vue d’organiser des campagnes de promotion et de marketing sur les destinations, telles que la France, La Réunion, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, l’Afrique du Sud et la Chine. Voici les procédures qui seront appliquées pour cette reprise:

Phase 1: du 15 juillet au 30 septembre

Toute personne souhaitant venir à Maurice doit obligatoirement fournir les documents ci-dessous avant l’embarquement :

  •  une attestation de test PCR Covid-19 négatif administré entre 5 et 7 jours avant l’embarquement à leur dernier point d’embarquement ;
  • une preuve d’achat d’un forfait séjour dans l’un des complexes hôteliers mauriciens sécurisés certifiés Covid-19

Pour les personnes vaccinées:

  • possibilité de séjour dans l’un des hôtels certifiés COVID-19, dont la liste sera annoncée à partir du 20 juin sur le site de la MTPA ;
  • possibilité de profiter de la plage et des installations de l’hôtel, exception faite pour le spa ;
  • obligation de présenter un test PCR négatif datant de 5 à 7 jours avant et de procéder à un test PCR à l’arrivée, au 7e jour et au 14e jour ;
  • sous condition d’un test PCR négatif au 14e jour, liberté de découvrir le pays dans son ensemble, si souhaité.

Pour les personnes non vaccinées (applicable qu’aux ressortissants mauriciens uniquement)

  • obligation de réserver un séjour de quarantaine dans un hôtel de quarantaine officiel ;
  • interdiction de sortir de la chambre pendant 14 jours. Les repas seront livrés dans la chambre ;
  • passage obligatoire aux tests PCR le jour d’arrivée et les jours 7 et 14 jours ;
  • possibilité de sortie uniquement au 14e jour, suivant un test PCR négatif.

La liste des hôtels agréés pour la quarantaine officielle sera disponible sur www.mauritiusnow.com à partir du 20 juin 2021 pour les réservations.

Phase 2 à partir du 1er octobre

Lors de la phase 2, à partir du 1er octobre 2021, aucune restriction ne sera appliquée pour les voyageurs vaccinés, qui pourront entrer sur le territoire sur présentation d’un test PCR négatif effectué dans les 72 heures précédant leur départ.

Pour les voyageurs non vaccinés :

  • obligation de réserver une quarantaine de 14 jours, repas et transferts compris dans un hôtel officiellement désigné ;
  • obligation de garder la chambre d’hôtel pendant 14 jours. Les repas seront livrés dans la chambre ;
  • passage obligatoire aux tests PCR le jour d’arrivée et les jours 7 et 14.
  • Ce n’est qu’après un test PCR négatif au jour 14, qu’un voyageur non vacciné aura le droit de sortir explorer librement l’île.

A savoir que tout voyageur non vacciné devra obligatoirement, au cours de la phase 1 ou 2, passer par l’étape de la quarantaine avant d’être autorisé à se balader dans l’île.

Jean-Michel Pitot, président de l’AHRIM :« Nous accueillons la réouverture avec soulagement et satisfaction»

« L’AHRIM accueille avec une très grande satisfaction l’annonce des deux dates de réouverture des frontières, faite par le ministre des Finances. Cette décision, c’est plus de 100 000 personnes qui l’attendaient aujourd’hui. Elle est l’aboutissement de riches discussions au sein d’un panel public-privé mis en place à l’initiative du vice-Premier ministre et ministre du Tourisme. Je suis, au nom de mon conseil, très reconnaissant pour la qualité du dialogue qui a prévalu sur ce comité, un respect qui a permis de trouver ensemble la meilleure formule pour réussir cette réouverture.

Poser une date était très important pour planifier nos campagnes de marketing et apprêter nos hôtels. Les trois mois dont nous disposons avant la réouverture d’octobre nous permettront de préparer au mieux la haute saison 2021. Nous sommes pleins d’espoir qu’avec la libre circulation de nos visiteurs sur le territoire, une reprise de l’ensemble du secteur du tourisme pourra être amorcée en fin d’année.

Dans la situation actuelle, l’ouverture graduelle à partir du 15 juillet est un bon choix. Cela envoie un bon signal à nos marchés qui voient que nous faisons les choses avec prudence. Je suis certain que, dès lundi, les premières demandes devraient arriver de l’étranger. Nous restons optimistes et confiants qu’avec de l’énergie et de la créativité, nos hôtels sauront rendre cette phase de « resort tourism » attrayante pour le touriste.

L’AHRIM est également soulagée que le gouvernement maintienne jusqu’à septembre l’aide aux salaires, une aide qui nous a permis de tenir depuis plus d’un an et pour laquelle nous sommes reconnaissants.  Le renvoi du loyer du bail en arriéré à partir de juin 2022 et l’amélioration du Invest Hotel Scheme sont également des mesures bienvenues.

Nous notons aussi avec beaucoup de plaisir la grande attention apportée à l’embellissement de la destination. Le visiteur est extrêmement sensible à la propreté, à l’environnement. Et il est très important de soigner notre cadre de vie pour promouvoir le produit Maurice. Une Environment Cleaning Authority aura la responsabilité de conscientiser la population de façon pérenne, et c’est une excellente chose. Dans le même ordre d’idées, l’accent mis sur le patrimoine, avec un soutien important au National Heritage Fund, est fondamental pour susciter de l’intérêt pour notre destination.

Nous aurons, dans les mois qui viennent, beaucoup d’efforts à fournir pour remettre le secteur sur pied. Ces mesures ainsi que le partenariat de qualité développé avec les instances gouvernementales nous donnent le courage d’attaquer l’immense travail qui nous attend. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour