Opinions

Il y a les fabrications d’enquêteurs zélés exécutant les ordres venus d’en haut. Il y a les abus de la parade aux Casernes centrales agr...

L’ouverture officielle des 9es Jeux des îles de l’océan Indien a eu lieu hier soir au stade olympique de St-Paul. Au-delà de la partie...

C’est huit mois après le changement de gouvernement que la MBC a réussi à présenter sa nouvelle grille de programmes. Une annonce faite presqu...

Dépassant largement ses affinités politiques, la population, dans sa grande majorité, semble afficher, ces jours-ci, une mauvaise humeur et commence...

La fête devrait rassembler les frères des îles de l’océan Indien et elle s’annonçait belle. Pas si sûr qu’elle le sera...

Scope

En 1998, lors de sa première participation aux JIOI, Kamil Patel faisait déjà la Une. Kamil… dans le mille titrait le “Journal des Jeux” de l’hebdomadaire week-end. Maurice se découvrait un nouveau héros. Dix-sept ans plus tard, le tennisman conserve la même prestance et offre à Maurice l’image d’un monde sportif moderne. Kamil Patel sera de nouveau en action à La Réunion et portera les couleurs du pays.

La société Caterpal s’était fait connaître à Maurice lorsqu’elle a acquis, puis pris en charge l’aménagement et la transformation des...

Dans le jardin de la Vanilla House, se promènent quelques volailles autour des clients prenant un café, dans une atmosphère zen. Quelques rayons de soleil traversant les...

29 Jul 2015

L’Eureka Jamz Festival, prévu les 1er et 2 août, est plus qu’un rendez-vous musical où des artistes viendront exposer leurs talents. Se tenant à Moka dans la Case Créole d’Eurêka, l’événement prône aussi la conscientisation sur l’écologie, le partage et l’harmonie, à travers des ateliers, des diffusions de films et des jam sessions. Kan Chan Sin est l’homme derrière ce festival.

Le 5 août, l’océan Indien se retrouve au stade Linite des Seychelles pour son grand rendez-vous. “Les 8e Jeux demeurent plus que jamais le baromètre de la qualité et du niveau des sports pratiqués dans les sept îles qui prennent part aux compétitions.

Cette fois, c’est Marc Ravalomanana qui souhaite la bienvenue aux athlètes des six pays participant à ces 7e JIOI. Quinze disciplines olympiques et non-olympiques pour ces Jeux où la politique côtoie le sport avec indécence. La région n’apprécie pas beaucoup la démarche malgache d’avoir nommé des “ministres-coaches”. Mais il faut reconnaître que le nouveau président malgache a su porter ses athlètes au sommet.

On ne pouvait trouver meilleur slogan pour fédérer l’ensemble de la population mauricienne autour de ces 6e JIOI, que le pays accueille dans l’effervescence. En amont, plusieurs activités et des concerts ont eu lieu à travers toute l’île pour battre le rappel des troupes. La flamme des Jeux circule à travers le pays dans un grand relais et elle prend également l’avion pour Rodrigues où des compétitions sont prévues.

Dix-neuf ans après, les Jeux reviennent là où tout a commencé, à La Réunion, les Comores n’ayant pas été en mesure d’accueillir la compétition. Dans toutes les îles, on se souvient des débuts avec nostalgie tandis qu’une nouvelle génération s’installe dans le Village des Jeux.

Quand la flamme des Jeux s’éteint le 30 août aux Seychelles, Maurice n’est pas de la fête. Nos représentants ont décidé de boycotter la cérémonie de clôture pour exprimer jusqu’au bout leur insatisfaction sur la grande injustice de ces Jeux. Dès le départ, le pays avait exprimé son opposition à ce que Sangouma et Prianon participent aux Jeux.

TurfProgramme & Résultats

La course principale du 18e acte,  en hommage au grand champion de l’écurie Gujadhur qu’a été Hinterland, mettra aux prises quelques-uns des meilleurs sprinters de l’île. Avec Tandragee et Ryder Cup, Ramapatee Gujadhur semble, sur papier, bien parti pour enlever cette épreuve ô combien symbolique pour la famille Gujadhur.

En attendant la course de préparation en vue du Maiden, The Turf Magazine Golden Trophy sur 2200m, c’est un sprint de 1365m en hommage à Hinterland, cheval champion de 2004,...

La Stewards’ room fut très animée lors de la 17e journée. Le board des Racing Stewards fut sur la brèche en pas moins de six occasions pour intervenir sur des cas...

31 Jul 2015

Si Ramapatee Gujadhur avait connu des journées plus fastes  précédemment, on ne peut dire que la 17e journée a été décevante pour la casaque bleu électrique et écharpe rouge. Sur papier, les premières chances n’étaient pas nombreuses. Headstrong Harry était celui qui était le mieux placé, mais c’est Ek Tha Tiger qui s’illustra pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Ramapatee Gujadhur conserve sa première place au classement des entraîneurs et a passé la barre de Rs 6M en termes de stakes money.

Gros favori dans l'épreuve principale lors de la 17e journée, Nordic Warrior s'est fait rattraper par Polar Royale alors qu'il avait une bonne marge de manoeuvre. Cette défaite a aussi provoqué la fin de l'association entre le jockey Rye Joorawon et l'entraîneur Alain Perdrau.

Au cours d’une journée dominée de la tête et des épaules par le nouveau Hall Of Famer qu’est Derreck David, Brandon Lerena a été l’un des rares jockeys à avoir pu tirer son épingle du jeu.

Une victoire, deux objections non retenues sur quatre engagements, Jean-Michel Henry aura connu un après-midi pas comme les autres. Mais en philosophe, le fils de feu J.Serge Henry aura visiblement accepté le déroulement de cette 17e journée, préférant préparer les prochaines échéances, où il envisage sérieusement les services d’un jockey étranger. Avant le Maiden le dimanche 6 septembre 2015, prévoit-il.

1ère course : Mediterranean Man, Mighty Lion, Cirac, Fort Noble, Captain Matthew, Kentucky Bluegrass, La Foce, Inside Out, Tiger Master, Storm Alterno, Spacebeam