Opinions

La fête du travail renouera cette année avec la vieille tradition bien établie consistant à être le baromètre de popularité des...

Semaine éprouvante sur le plan politique ! Avec, entre autres, les deux affaires logées contre les filles et gendres de Dawood Rawat rayées, pour...

Après le refus du gouvernement d'octroyer un permis de travail au jockey Damien Oliver récemment pour des raisons qui relèvent de la petitesse d'...

Tout commença avec une histoire de vol.
Le 18 juin 1972, le Washington Post rapporte qu’une équipe de cinq voleurs a été arrêt...

Il y a comme une grande fébrilité dans l’air. Avant même que les réponses aux questions de Rajesh Bhagwan sur la rémunération de...

Scope

Daniel Mourgues et Philippe Houbert présentent Stationnement alterné, une pièce du dramaturge Ray Cooney, découvert par le grand public l’année dernière à travers Espèces menacées. Les deux compères nous reviennent avec une nouvelle production au Théâtre Serge Constantin à Vacoas (13 mai, du 17 au 20 mai et du 24 au 27 mai).

Aubaine unique pour les artistes de la zone d’accéder à un tout autre niveau, le Prix Musiques Océan Indien tire sa révérence. Après cinq é...

Kisnah Ramma est l’un des rares à faire rebondir et glisser les deux baguettes sur les cordes du santoor. Cet instrument traditionnel de la musique indienne est méconnu chez...

26 avr 2017

Les préjugés associés à son look rasta, ses origines modestes et les absences d’opportunités dans sa région à La Ferme n’ont pu ralentir Bleck Lindor dans sa folle envie de vivre de l’art et de profiter positivement de la vie. Athlète, sculpteur, musicien, éducateur, il accompagne aussi d’autres jeunes à travers différents projets. Avec son ami Hary Bouf, il représentera Maurice à un colloque sur la sculpture en Suisse en juillet s’il obtient le parrainage souhaité.

Trois livres en un, sous le thème du roman noir à la mauricienne. Sedley Richard Assonne évoque sa récente trilogie, Robis. Un pavé traversé par un détective privé pittoresque, un certain Zan Balak. Il pose aussi une Cerise sur le ghetto”. L’auteur dresse plus loin un descriptif des ouvrages.

Invité dans le cadre de la troisième édition de la Fête de la Jeunesse à l’Institut Français de Maurice, Stéphane Servant, écrivain français de renom, est venu spécialement pour conter ses histoires aux enfants et pour apprendre à connaître la culture mauricienne. Il nous raconte son parcours fascinant pour les livres.

Histoire de Maurice est une bande dessinée tout public racontant l’histoire de Maurice. Elle porte les signatures de Shenaz Patel, Jocelyn Chan Low, Laval Ng et Christophe Carmona. Pour la journaliste et auteure mauricienne, il s’agit de raconter une histoire passionnante et largement méconnue de Maurice à travers quatre tomes, dont le premier sera lancé le mercredi 26 avril au Blue Penny Museum.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe à Albion et dans les villages avoisinants après l’annonce au Parlement du Premier ministre, Pravind Jugnauth, de la construction d’une jetée à Pointe aux Caves. La colère, la frustration et la peur ont gagné les habitants.

Elle est retour à Maurice après cinq ans d’études au Paris College of Art. Céline Le Vieux, 24 ans, habitante de Grand-Baie, se dévoile à travers treize tableaux et une tapisserie à la zone industrielle de Saint Antoine, Goodlands. Up the Boohai, sa première exposition, dépeint les paysages bien de chez nous.

TurfProgramme & Résultats

Battu par Blow Me Away à sa reprise avec la compétition il y a quatre semaines, Charles Lytton compte bien se racheter ce samedi dans la Coupe du Cent Cinquantenaire, qui bénéficie à l'occasion du patronage de l'Aéroport de Saint Pierre-Pierrefonds. Mais le protégé de Gilbert Rousset n'a pas course gagnée pour autant car les conditions de course et surtout le handicap pourraient lui rendre la tâche plus compliquée que prévu.

Le Mauritius Turf Club devra mettre en place un nouveau board de Racing Stewards pour enquêter sur la positivité de Gameloft à un produit interdit, l’EPO à usage...

Jeanot Bardottier est passé en tête du Quantum Mauritian Jockey Series après sa victoire avec Social Network samedi dernier dans ce qui constituait la troisième manche...

27 avr 2017

Burg a-t-il disputé, samedi dernier, sa dernière course sous les couleurs de Jean-Michel Henry ? C’est la question qui était sur toutes les lèvres en début de semaine. En effet, on prête l’intention à ses propriétaires de changer d’air après sa défaite face à Apple Pie dans The Rhythmically Cup samedi dernier, une défaite qu’ils n’arrivent pas à digérer. Il nous revient que des démarches sont en cours pour que le gris soit transféré à l’entraînement Narang où il sera rejoint par Jay Jay’s Wild et Allenby Park qui appartiennent au même groupe de propriétaires.

Après un début timide, Gilbert Rousset domine ce début de saison. 10 victoires, 13 placés et seulement 7 non-placés sur 30 entrées. Ce qui lui donne un taux de réussite de 30% et Rs 2 189 500 en termes de prix. Peut-on penser que cet entraîneur va tout écraser sur son passage ? La réponse est non. Rien n’est joué et notre interlocuteur estime, même avec ce résultat très flatteur, que la compétition sera plus dure d’ici à fin mai.

Battu de peu à sa rentrée face à Answeringenesis, Var’s Dream a fait une démonstration de force dans The Professor Hassan Raffa Cup, épreuve qu’il a remportée par plus de 6L devant son plus proche poursuivant. Ce qui est de bon augure pour Amardeep Sewdyal, qui pense pouvoir atteindre son objectif, qui est d’une dizaine de victoires à sa première saison en tant qu’entraîneur.

Maintenu dans le Top 3 depuis deux semaines, Shirish Narang continue son petit bonhomme de chemin en ce début de saison. Une cinquième victoire dans l'escarcelle avec Seven Carat — déjà son deuxième succès 2017 — et voilà cet établissement qui flirte avec les Rs 1,5M (Rs 1 448 000 au soir de la cinquième journée).

Chandradutt Daby vise haut dès sa première saison en tant qu’entraîneur. Deux succès sur huit entrées pour les cinq premières journées lui donnent un pourcentage de réussite de 25%, ce qui n’est pas mal du tout compte tenu de la sévère compétition qui prévaut en ce moment. Mais, lui, il en veut plus…