Opinions

Revoilà la saison des courses après une interruption qui a paru beaucoup plus courte que d'habitue. En effet, l'intersaison 2016-17 a été...

La première retraite organisée à Maurice cette semaine, réunissant des dirigeants politiques, des capitaines du secteur privé et des...

Certains disent qu'il suffit de peu pour délirer. Mais dans le cas d'Anil Gayan, faut croire que le problème est ailleurs !

Revenons sur cette campagne présidentielle  française, qui ressemble de plus en plus a ce qui se fait parfois dans les pays du tiers monde que l’on...

Commençons par le sommet. Est-ce bien avisé de la part d’une présidente fraîchement investie de s’impliquer dans une compagnie priv...

Scope

Nouvellement implanté dans le paysage mauricien, South Quad propose de revisiter la nature sauvage du sud, en faisant le plein de sensations fortes en quad et en buggy. Une randonnée...

Si elle accepte de relater son histoire, ce n’est pas pour faire pleurer dans les chaumières. Mais uniquement parce qu’elle souhaite que le regard que porte la sociét...

22 mar 2017

Des couleurs pour ouvrir le bal. Valse menée par un ancien chef des armées. Ce Monsieur a en quelque sorte donné le la. Il s’est retiré pour ne pas gêner l’orchestre. Depuis, bien de fausses notes sont entendues par ceux qui écoutent la musique. Faut-il s’étendre sur le couac de notre Prima Donna ? Sur ce duo tant contesté avec un ténor des affaires ? D’aucuns disent qu’elle aurait eu commerce avec le méchant, et que cela pourrait contrarier l’allégeance vouée au pays. Depuis, elle semble réduite au silence. En sortira-t-elle ou n’en sortira-t-elle point ?

Dans quelques semaines, Roshan Bhoojedhur lancera son premier long-métrage, The Tree. Un film d’horreur qui parle de possession démoniaque dans la lignée de L’Exorciste, un des films préférés du réalisateur. Nous avons rencontré ce jeune homme qui croit dur comme fer dans son projet. Il attend un bon accueil du public.

Des histoires écrites à l’hémoglobine sur des pages d’angoisse, Darwin Minerve les dévore avec sang-froid. Ce lecteur assidu les consomme comme des petits fours à l’heure du thé, et lorsque le temps ne presse pas. Stephen King et autres maîtres du genre sanglant pour frissonner et se faire peur… Attention, ça gicle !

Depuis quelques années, la permaculture a fait son chemin auprès des populations du monde entier. À Maurice, le public commence à s’y habituer, si l’on se fie aux quelques projets mis en avant ces dernières années. Dans le but de promouvoir ce concept, Denis Madeleine, consultant dans le domaine, organise un atelier, le 25 mars. Il nous fait découvrir ce mode de vie.

Parce que l’eau, c’est la vie… Mais aussi parce qu’à l’aube de ses 38 ans, le Cercle des Artistes Photographes (CAP) existe toujours grâce aux hommes et aux femmes qui l’ont arrosé de créativité et de passion, le thème choisi pour marquer cet anniversaire est l’eau. Rendez-vous du 15 au 21 avril pour une exposition au Barkly Wharf du Caudan Waterfront.

À Boulet Rouge et ailleurs dans l’Est, il a commencé à se faire un nom dans la pâtisserie (voir notre rubrique cuisine – page 48). Mais c’est dans l’art que Warren Mootoosamy aurait souhaité exercer. Par amour pour ses enfants et sa femme, cet ancien étudiant en beaux-arts a rangé ses pinceaux pour éviter d’être happé par une passion qui devenait destructrice. Quasiment cloîtré dans son monde, le pâtissier nous a ouvert la porte de son univers, le temps d’une incursion…

TurfProgramme & Résultats

À l'occasion de la première classique de la saison, The Vodacom Duchesse of York Cup, qui renoue avec la tradition en étant reprogrammée pour la journée inaugurale, Turf Magazine s'est tourné vers un des derniers reçus aux examens d'entraîneur, Preetam Daby, pour l'analyse de ce Groupe 2 disputé sur 1400m.

Après plusieurs tentatives, Amardeep Sewdyal a enfin obtenu une licence afin de pouvoir opérer sa propre écurie. Pour sa première année comme entraîneur,...

Le champagne a coulé avant même la dernière journée des courses la saison dernière. Gilbert Rousset a étrenné son cinquième titre de champion...

01 déc 2016

Avec 14 victoires au cours de la saison régulière et 2 de plus lors du week-end international, où il fut d’ailleurs sacré meilleur entraîneur du meeting, Raj Ramdin dresse un bilan mitigé. «Vous réalisez que j’ai ramené 29 deuxièmes, dont 3 uniquement lors du dernier week-end international. Avec un peu plus de chance de notre côté, la moisson aurait pu être bien meilleure. Mais que voulez-vous, cela fait partie des courses», a déclaré l’entraîneur avec son calme habituel avant d’ajouter, «cette année une vingtaine de victoires sera largement à notre portée».

Saison en demi-teinte qu'a vécue l'entraîneur Alain Perdrau en 2016 car, après avoir terminé dans le Top 5 une année auparavant, il s'est retrouvé à la 8e place avec 15 victoires. 2017 s'annonce comme une saison de reconstruction et il espère vite retrouver la place qui lui est sienne. Certes, il n'a récolté que 15 victoires, mais si les 25 deuxièmes places avaient pu se transformer en victoires, cela aurait changé les données pour Alain Perdrau.

Souvent habitué à une place sur le podium ces dernières années, Patrick Merven s’est retrouvé en retrait la saison dernière. Après une première partie d’exercice, où l’établissement était surtout privé de jockey titulaire, il a frôlé la correctionnelle avant de sauver les meubles en fin de saison pour accrocher  un cinquième rang final.

10 ans après, on retrouve la Duchesse lors de la première journée. Une épreuve qui sourit souvent au cheval le plus fit. On s'attend à course bien disputée, même en l'absence d'Exit Here. On a fait de Ready To Attack, la toque jaune de la casaque bleu électrique, associé à Swapneel Rama, notre favori pour offrir un joli cadeau d'anniversaire à Ramapatee Gujadhur, qui souffle ses bougies samedi.

Ricky Maingard a de quoi être satisfait de sa saison 2016. Comment ne pas l’être quand il a pu accrocher deux classiques, La Maiden Cup et La Coupe d’or par l’entremise du cheval de l’année Parachute Man. Réaliser la même performance ne sera pas facile, mais l’entraîneur estime pouvoir tirer son épingle du jeu grâce à un effectif homogène.