< >
STATE LANDS SAGA : L’ex-directeur de la Beach Authority interrogé au CCID

Subash Seeruttun entendu depuis ce matin sur l’affaire du pandit Sungkur avec la construction du restaurant Ritum Coffee sur la plage publique de Trou-aux-Biches

BAI : Une trêve réclamée sur le   front social

Le gouvernement obtient la réintégration des employés licencés de BAI

Opinions

Licenciements massifs avec des pères et des mères qui se retrouvent du jour au lendemain sur le pavé, leurs budgets familiaux en suspens, leur avenir imm...

Avec le Nomination Day pour les élections municipales nous entrons de plain-pied dans la campagne électorale en vue des élections municipales du 14 ...

Le 2 mai dernier, lors de la cinquième journée à l’issue de la deuxième course , des 601,400 tickets joués au Pick 8 , 98,5 % des...

Alors que nous abordons inlassablement la dernière ligne droite de la préparation pour  les 9es Jeux des Iles de l'Océan Indien, quelques é...

Émergeant après cinq mois d’une longue quarantaine forcée, une partie de la ménagerie rouge a refait soudain surface au légendaire...

Scope

Il sera derrière le grand piano du conservatoire, le vendredi 29 mai. En solo, Damien Elisa invitera le public dans son univers. Un moment de partage avec cet artiste qui a du génie et qui, de Cassiya à Kaya, a connu plusieurs influences avant d’inventer son propre style.

La campagne de visibilité que mènent les organisateurs du Rodrigues International Kitesurf Festival en Europe rapporte ses fruits. Pendant que la tournée se poursuit, Nicolas...

Disparition, suicide, violence… Plusieurs affaires touchant des adolescentes ont fait l’actualité ces derniers temps. On découvre un nouveau visage de cette gén...

20 mai 2015

Ces traces que nous laissons derrière nous en téléphonant, en surfant sur internet ou en utilisant notre carte bancaire en ligne peuvent dire tout de notre vie. Après les attentats de Charlie Hebdo, la France et le Canada ouvrent le spectre des écoutes au nom de la lutte contre le terrorisme avec une législation qui légitimise la surveillance en masse.

Nous ne sommes pas Veena pour pardonner à l’ancien Premier ses frasques et ses écarts de conduite, ni la démesure d’un ego prétendument classieux. Ce peuple admirable n’aime pas beaucoup les comportements outrageants envers les bonnes mœurs (quel exemple pour la jeunesse, vou zot ?) Nous ne sommes pas Veena. C’est une rumeur qui enfle. Un bruit confus et sourd.

Miselaine Duval-Vurden et sa troupe des Komiko seront les représentants de Maurice à l’occasion de cette première édition du Festival Théâtrales Île Maurice. Le samedi 23 mai à 20h au MGI, ils proposeront une pièce inédite dont l’action se déroule à Paris. Une mise en scène bien ficelée où l’on retrouvera, dès les premières répliques, le talent et l’humour mauricien à la sauce Komiko. Une fois de plus, ils seront les maîtres de la scène.

C’est la comédie Thé à la menthe ou t’es citron ? qui viendra clore le festival Théâtrales Île Maurice, le 24 mai. Récompensée par le Molière 2011 du Meilleur spectacle comique, cette pièce concoctée par Patrick Haudecœur et Danielle Navarro-Haudecœur est une pure merveille. Elle a connu un succès phénoménal, avec pas moins de 1,700 représentations.

Vendredi dernier, Gérard Jugnot a effectué un bref passage à Maurice pour parler de son rôle dans Cher Trésor, pièce écrite par Francis Veber et qui figure au programme de la première édition des Théâtrales de l’Île Maurice. Considéré comme l’un des piliers de la comédie cinématographique française, le comédien aura pour tâche de lancer le festival, le 21 mai au MGI. Une rencontre avec le public mauricien qu’il attend avec impatience.

La première édition du festival Théâtrales Île Maurice est prévue du 21 au 24 mai au Mahatma Gandhi Institute (MGI), Moka. Un projet initié par Pascal Legros et sa boîte de production. Le public aura droit à une programmation riche, dont deux pièces de théâtre français à succès, avec des grands noms tels que Francis Veber, Gérard Jugnot, Alexandra Vandernoot, Michèle Garcia, Patrick Haudecœur… Sans oublier une création mauricienne signée de la troupe des Komiko.

TurfProgramme & Résultats

Après Craftsman (Jean-Michel Henry) et Lucky Valentine (Shailesh Ramdin) lors de la 5e journée de la présente saison, deux autres coursiers qui ont couru lors de la 7e journée samedi dernier, ont été contrôlés positifs.

C'est un secret de polichinelle que l'écurie Randhir Pertaub n'affiche pas le même rendement du temps où elle s'appelait Hurlywood. En effet, à valeur du...

Sevré de victoire depuis 2013 — son dernier gagnant Pole Of Cold remonte à la 31e journée le 5 octobre — Jean-Roland Boutanive a renoué avec la victoire apr...

22 mai 2015

C'est un champ restreint qui s'affronte dans l'épreuve principale de cette huitième journée. À défaut de la quantité, on espère néanmoins assister à une course bien disputée. Notre favori est Polar Royale. On pense qu'il avait des circonstances atténuantes lors de sa défaite face à Bulsara. On trouve qu'il devrait être en mesure de se placer dans le sillage du meneur et éventuellement faire la différence.

L’entraînement Ramapatee Gujadhur semble avoir trouvé sa vitesse de croisière. En quatre semaines, il a ramené pas moins de huit victoires, dont deux doublés consécutifs. Une performance qui lui permet de consolider sa deuxième place au classement général avec un total de gains s’élevant à Rs 1 823 500 pour un taux de réussite de 21% derrière Perdrau qui est à 24%.

On le disait dans le dur et certaines mauvaises langues parlaient même de divorce imminent avec son employeur, mais Brandon Lerena a toujours cru en son étoile. A l’instar de son entraîneur, le Sud-Africain a accueilli la première victoire de Rebel’s Game sur notre turf comme « une bouffée d’oxygène », lui qui a mangé son pain noir pendant trois semaines.

Battu par 6,25L lors de la cinquième journée puis vainqueur par 4,65L deux semaines plus tard - soit une progression de presque onze longueurs ! - la victoire de Kapiti Coast, a certes, fait tiquer beaucoup de monde samedi dernier.

Aucune sanction n'a été prise à l'encontre de Vincent Allet ou de Darryl Holland à l'issue de l'enquête ouverte par le board des Racing Stewards sur les instructions et la monte du cheval Kapiti Coast, vainqueur de la septième course de samedi dernier. Cependant, il a été demandé aux concernés que la monte du cheval le 2 mai dernier était «of serious concern« et qu'ils ne doivent pas «leave room for query» à l'avenir.