Opinions

Oui, les propos du Veeren ont choqué le pays. Il va sans dire que ce que ce trafiquant a débité doit être pris avec énormément de r...

A la recherche de bonnes nouvelles, de bonnes nouvelles gouvernementales s’entend, j’ai été conseillé d’aller voir du côté...

Si le ministre des Terres et du Logement, Showkutally Soodhun, pense qu’un humour de bas étage peut interpeller et sensibiliser un auditoire sur le problème...

L'audition de Peroumal Veeren, détenu pour trafic de drogue, hier par la commission d'enquête présidée par l'ex-juge Paul Lam Shang Leen...

La journée des stayers a été à la hauteur des ambitions du Mauritus Turf Club et le groupe Le Mauricien Ltd, qui patronnait cette journée, a...

Scope

Vingt-cinq ans de combat et de révolution musicale et culturelle. Les Otentikk Street Brothers (OSB) sont ankor bonnto, un quart de siècle après leurs premiers balbutiements. Installés dans le salon de Master Kool B, Dagger Killa, Tikkenzo et Blakkayo se parlent comme si le temps ne s’était pas écoulé. À croire que les petits jeunes de Plaisance, “ne lor koltar”, n’ont pas pris une seule ride…

Cela fait quinze ans que l’Aventure du Sucre éveille les sens des visiteurs locaux et étrangers, à travers une mise en scène soigneusement orchestrée dans...

Le cholestérol est perçu comme une substance dangereuse pour le corps humain et est tenu responsable des maladies cardiovasculaires. Ceci n’est pas tout à fait vrai, si...

09 aoû 2017

Les vacances pour les petits du primaire tirent bientôt à leur fin. Profitant de ces quelques jours de liberté avant de se retrouver entre les quatre murs de leurs classes, où leurs yeux seront rivés vers le tableau blanc et leur imagination en veilleuse pour se concentrer sur des devoirs et les examens, les enfants d’Anoska jouent allégrement dans les rues de leur cité. Loin des aires de jeux des centres commerciaux et des activités ludiques payantes qui leur sont inaccessibles, des petits garçons s’amusent à faire la course en poussant une roue usée à l’aide d’une bouteille en plastique aplatie. À ce jeu, certains sont imbattables. Leurs cris et leurs rires traduisent l’innocence de l’enfance. Ils n’iront pas jouer ailleurs que dans les impasses de leur cité.

Le CPE n’est plus. Mais le stress, l’anxiété et l’angoisse sont toujours présents chez les 19,633 élèves qui se préparent pour les premières épreuves du Primary School Achievement Certificate (PSAC), qui se tiendront du 24 au 27 octobre. Comme cela a été le cas depuis le début de cette année, les semaines à venir ne s’annoncent pas de tout repos pour les enfants, les parents et les enseignants.

En vérité, je vous le dis : errare humanum est, perseverare diabolicum. L’erreur est humaine, mais l’entêtement est diabolique. Ce n’est pas un arriviste qui a décrété cela. Ainsi, d’aucuns se seraient trompés dans leurs calculs. Et sans vergogne, ils nous envoient la facture des pots cassés. Ne se moquerait-on pas un tantinet de nous ?

Remettre en lumière un pan de l’histoire artistique de la deuxième partie du 20e siècle et rendre hommage à un artiste qui a marqué toute une génération. C’est l’objectif des enfants de Serge Constantin, Rachel et David, qui ont souhaité honorer sa mémoire avec une “grande fête autour des arts”. Un père dont l’héritage est souvent difficile à porter mais dont l’authenticité et l’inspiration ont forgé le caractère des deux héritiers.

Du 11 août au 14 octobre, le Blue Penny Museum commémorera les 150 ans de la mort de Charles Baudelaire à travers une exposition. Elle portera sur les poèmes relatifs au passage du poète dans l’océan Indien en 1841. Rencontre avec Emmanuel Richon, le régisseur de cette rétrospective.

Jamais sans ses bottes noires, quitte à botter le postérieur de ses détracteurs. La philosophie de Gaëlle Bazire est simple : live and let live. Avec ses dreads, ses piercings et ses 17 tatouages, elle arbore un look aux antipodes du stéréotype féminin. La fashion designer de 29 ans est à l’image de sa griffe, Shämeless. Adepte du je-m’en-foutisme et adoratrice de la culture décalée, elle vogue vers l’inconnu et vit au jour le jour.
Scope vous propose cette semaine le portrait d’une nana un brin rebelle, qui n’a que faire du qu’en-dira-t-on…

TurfProgramme & Résultats

Les événements s’enchaînent à une vitesse grand V au niveau hippique. Après les stayers samedi dernier, ce sont les sprinters qui se donnent rendez-vous à l’occasion de ce 21e acte dans ce qui constitue la troisième manche du championnat qui leur est consacré.

Beat The Retreat n’était pas une première chance, mais il ne pouvait être ignoré sur la course de ses débuts. Il a démontré qu’il est un...

Cette 21e journée a été celle des outsiders, car, à l'exception de Brave Leader qui a remporté l'épreuve de clôture, tous les autres favoris...

10 aoû 2017

En attendant la dernière manche du championnat des sprinters, The S.A.A Cargo Princess Margaret Cup, Ernie pense pouvoir ajouter un troisième succès à son palmarès. Il est le meilleur sprinter du moment et il est bien loti avec une quatrième ligne au départ. Mais il aura cette fois à rendre du poids à la majorité ses adversaires. Charles Lytton aura à cœur de prouver que sa mauvaise dernière performance n’était qu’un accident de parcours, alors que Tandragee tentera de confirmer qu’il revenu à son top niveau.

Revoilà Gilbert Rousset ! serait-on tenté de dire. Trois victoires dont les deux épreuves principales de la 20e journée et le voilà proche de la barre des 800. Il en est à 797, soit la meilleure marque en termes de victoires. Le champion de 2016 n’est pas près de laisser un nouveau titre lui échapper. Et il faudra être fort pour le déloger de son piédestal.

Jeanot Bardottier était très sollicité samedi dernier. Avec une full card, il fallait s’attendre que le natif de Tranquebar “pédale” fort. Mais à l’arrivée, c’est une toute petite victoire qui tomba dans son escarcelle grâce à Aficionado, un coursier qu’il a fait triompher pour la deuxième fois d’affilée.

L’entraînement Perdrau aura-t-il un partant dans le Maiden 2017 ? C’est la question que se posent les supporters de cette formation après la démonstration de Trackmaster samedi dernier dans The Week-End Challenge Trophy.

Parachute Man qui termine à plus de huit longueurs de Tabreek, cela a été comme une douche froide pour la majorité des turfistes. Turf Magazine a été à la rencontre de l’entraîneur Ricky Maingard pour avoir plus de précisions sur la défaite du cheval champion 2016.