Opinions

Il y avait du monde dimanche dernier à Pomponette. Venus de divers coins de l’île, de catégories socio-professionnelles et d’âges tr...

Robert Mugabe, qui, en trente ans de pouvoir, a transformé l’un des pays les plus développés d’Afrique en un des pays les pauvres au monde, est...

C’est le gouvernement de tous les records. Il y a eu tellement de remaniements et de photos ministérielles sur les perrons du château du Réduit, avec...

Lalyans Lepep tourna une page significative en nommant la première Mauricienne au poste de Président de la République, en la personne de la scientifique...

Avec le dernier mini-remaniement ministériel de cette semaine, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, n'a désormais plus le droit à l'erreur. Il...

Scope

No 1
64 pages en noir et blanc, cette édition de Week-End/Scope est distribuée gratuitement avec le journal Le Mauricien. L’arrivée du magazine marque une nouvelle ère dans la presse locale. “Au fil des semaines, sur tous les fronts de l’actualité culturelle, artistique et sportive, Week-End/Scope saura donner la dimension qu’il faut à tout ce qui se fait d’intéressant, hors du bouillonnement incessant de la vie politique et économique de l’île Maurice 88”, écrit Jacques Rivet, directeur, dans le billet qui ouvre le magazine. La conviction de la jeune équipe qui prend en main le nouveau projet du groupe Le Mauricien est qu’une vraie nation doit aussi savoir rêver, sourire et sortir de l’affairisme qui s’installe.

Le Chili prend de plus en plus conscience de l’importance de protéger sa biodiversité. C’est notamment le cas des manchots de Humboldt, en grand danger de disparition, et...

Chers lecteurs, je concède que j’ai sorti tous les arguments possibles et imaginables pour éloigner les collègues du gâteau réalisé par le Chef...

15 nov 2017

On ne le dirait pas, mais cela fait quasiment un quart de siècle que Deven T est fidèle au rendez-vous de la dernière page du magazine. L’actualité, il nous la raconte en quelques coups de crayon et avec quelques traits de couleurs pour rendre les sujets évoqués moins ternes. Un brin d’humour sur des sujets souvent sérieux, sans pour autant banaliser les faits.

Ils seront peut-être nos prochains interlocuteurs. L’avenir, ils en pensent déjà puisque ceux de leur génération seront les principaux acteurs de la vie à Maurice dans différents domaines. Pour parler du futur, des jeunes s’expriment au sujet de quinze domaines où ils sont déjà actifs afin de nous offrir une vision de ce que sera peut-être Maurice plus tard.

Où est cachée la culture nationale du Mauricien ? Cherchez bien au fond de vous. Voici quelques pistes de recherche et des vérités qui dérangent nos racistes à nous. De quoi alimenter votre réflexion.

Dans un passé pas si lointain, tu n’étais pas de ce monde. C’est pourtant bien à toi que ces mots sont destinés. Je t’écris du temps où les bébés n’étaient pas issus d’éprouvettes. Nous faisions l’amour physique. Un acte charnel pour procréer et se procurer du plaisir, sans besoin d’absorber un cachet pour éprouver ce petit bonheur. Et la sérénité d’après l’orage hormonal…

No 1400
Une représentation artistique de ce qui pourrait être le prochain Star Wars fait notre Une cette semaine. En même temps, Scope marque les cent ans d’Edith Piaf et présente Murvin Clélie de The Prophecy à ses lecteurs. Le massacre des chauves-souris est aussi analysé, tandis que nous lançons un concours pour trouver un nom à un bébé zèbre du Casela.

No 1300
Il est l’un des gagnants oubliés du concours “Disque de l’année”. Scope a tenu à aller à la rencontre de Sanjay Seegoolam, le King of Bhojpuri. Dans cette édition, nous parlons aussi des coûts élevés de la rentrée scolaire, alors que la politique nous offre du mauvais cinéma après les petites disputes qui ont ébranlé l’alliance PTr/PMSD. Côté reportage, nous sommes allés dans une boîte de strip-tease, où quelques danseuses nous dévoilent leur quotidien.

TurfProgramme & Résultats

Rapide et vite en tête, Victory Team a bien su gérer sa course. Au final, il a offert à Amardeep Sewdyal sa première victoire dans une épreuve principale, sa 19e de la saison. Le doublé en attendant la dernière course, où Final Cup était en lice. Le champ était moins relevé cette fois. Il n’y avait pas trop de chevaux rapides et que les choses étaient présentées comme étant plus faciles que la dernière fois. Néanmoins, on attendait que Nottinghamshire lui offre une meilleure résistance dans la partie initiale. Mais il avait été décidé que ce dernier suivrait Victory Team et essaierait de le dominer au finish. Mais comme on pouvait s’y attendre, la tâche de Nottinghamshire, certes un bon cheval, était considérée comme étant plus ardue dans la valeur du jour (B61).

Dans une enquête exclusive d'Ismaël Aidara de Confidentiel Afrique, publiée sur le site d'informations Mediapart en juin 2017, les « liaisons scandaleuses...

Si les dés sont déjà jetés pour les championnats des entraîneurs (G. Rousset), des chevaux (Ready To Attack) et des cavaliers mauriciens (Swapneal Rama),...

17 nov 2017

Rameshwar Gujadhur possède une infime chance de voir le trophée de champion atterrir dans ses vitrines. Pour cela, il doit impérativement remporter la course principale de cette avant-dernière journée des courses régulières. Il présente deux candidats tout comme celui qui mène au classement des entraîneurs. Si Nottinghamshire peut être considéré comme le numéro un de l’établissement, son compagnon de box Belong To Me semble s’être refait une santé et devrait ne devrait pas être un simple figurant.

Les doublés
Superbe journée pour les établissements Rameshwar Gujadhur et Simon Jones. C’est le moins qu’on puisse dire car ces deux entraîneurs ont signé un doublé chacun. Rameshwar Gujadhur a réalisé son coup double avec Mr Bond dans The 5-Plus Trophy et avec le frontrunner Captain Magpie dans l’épreuve phare sur 1500m. Les deux coursiers ont aussi offert au jockey Sunil Bussunt un brillant doublé. Simon Jones a enlevé ses deux victoires avec Euroklidon, le fils de Captain Al, sous la selle de Jean-Roland Boutanive dans The Caractere Trophy et Arctic Flyer, piloté par Kersley Ramsamy dans The Disa Leader Cup. Le leader au classement a remporté la troisième course avec Maxamore pour porter son total de gains sur l’année à Rs 11 862 500, soit une avance de Rs 912 500 sur son dauphin, Rameshwar Gujadhur.

FR : 4,50M
PISTE : 3,0M
TEMPS : PLUVIEUX
TEMPÉRATURE : 28°C
Ils ne seront que sept au départ de l’épreuve phare de cette 35e journée réservée aux chevaux de la C3 (B61) sur 1365m. Surpris par un Ernie complètement retrouvé à sa dernière sortie, Victory Team s’aligne au départ de cette épreuve avec des ambitions revues à la hausse. L’élève d’Amardeep Sewydal a été maintenu dans de belles dispositions et tout porte à croire qu’il sera seul à l’avant de ce lot. Ce qui nous laisse à penser que le rachat est dans ses cordes.

Yoda Man et Door Of Deception sont les chevaux que nous avions repérés la dernière fois. Parti prudemment de sa première ligne, Yoda Man s’était retrouvé dans la seconde moitié du peloton. Il avait été dirigé à l’intérieur à 150m du but lorsqu’il s’est retrouvé dans le dos de Bridegroom Bertie et Rum Tum Tugger qui n’avançaient pas. Malheureusement pour lui, il n’avait jamais pu trouver le passage voulu et n’avait pu prolonger son effort jusqu’au bout. Door Of Deception effectuait sa reprise 2017, car il avait été confronté à des ennuis de santé. Il avait suivi dans son pas au milieu du peloton. Il n’avait pu changer de vitesse dans la ligne d’arrivée, mais s’était montré accrocheur pour un petit chèque. 

Superbe journée pour les établissements Rameshwar Gujadhur et Simon Jones. C’est le moins qu’on puisse dire car ces deux entraîneurs ont signé un doublé chacun. Rameshwar Gujadhur a réalisé son coup double avec Mr Bond dans The 5-Plus Trophy et avec le frontrunner Captain Magpie dans l’épreuve phare sur 1500m. Les deux coursiers ont aussi offert au jockey Sunil Bussunt un brillant doublé. Simon Jones a enlevé ses deux victoires avec Euroklidon, le fils de Captain Al, sous la selle de Jean-Roland Boutanive dans The Caractere Trophy et Arctic Flyer, piloté par Kersley Ramsamy dans The Disa Leader Cup. Le leader au classement a remporté la troisième course avec Maxamore pour porter son total de gains sur l’année à Rs 11 862 500, soit une avance de Rs 912 500 sur son dauphin, Rameshwar Gujadhur.