Opinions

Dès que le gouvernement Lepep avait pris la décision d’annuler le contrat de l’approvisionnement du pays en produits pétroliers par la...

Il n’y a pas, dans notre actualité, que ces bouledogues sans dents qu’incarnent nombre de nos institutions. Et il faudra d’ailleurs se pencher sur la...

C’est un véritable feuilleton que l’affaire Garib-Fakim/Sobrinho avec moments de silence, coups de théâtre et révé...

Le MSM qui n’avait pas voulu d’une partielle à Piton/Rivière du Rempart et qui a préféré créer une situation iné...

«… Les courses hippiques ont survécu à l’indépendance en parvenant à séduire la majorité des habitants du pays....

Scope

Il y aura le funk de James Brown, la variété hindi d’Asha Bhosle, le séga de Cassiya, le maloya de Dominique Barret, le seggae de Natty Jah et les autres univers musicaux de ce passionné de jazz qui a insufflé de nouvelles couleurs au séga. Sur la scène du MGI, le 1er juillet, Gerard Louis fera la rétrospective de ses trente ans de carrière, dans un concert inédit constitué des rencontres et des musiques qui l’ont forgé.

Jean-Danoël Jolicoeur, 33 ans et d’origine rodriguaise, a été le vainqueur du Slam National de Poésie 2017. Il repart avec un chèque de Rs 25,000, un...

En prévision de sa venue prochaine, Scope interroge Nathacha Appanah. La romancière répond à nos questions à propos de Tropique de la violence, son dernier roman...

14 juin 2017

Au-delà du parcours initiatique, Scope livre des clefs pour appréhender l’essence sinon les sens du Mãyã ou l’illusion d’une Inde multiple, révélée dans Bharati 2. Romuald Nadeau, le promoteur du spectacle, nous parle de la plus grande comédie musicale bollywoodienne. À voir au SVICC, le vendredi 30 juin et le samedi 1er juillet.

Né le 21 juin 1952, Bam Cuttayen aurait célébré ses 65 ans cette année. Poète militant engagé dans la lutte pour le mauricianisme et la justice sociale, son œuvre, parfois oubliée et négligée, est un message d’espoir intemporel.

“When it hits you feel no pain”, disait Marley. Nous l’avons dans la peau et quand elle est bonne, on en redemande. Personne n’y échappe. En marge de la Fête de la musique, le 21 juin, nous avons sollicité quelques personnalités du pays pour qu’elles nous racontent les mélodies qui les inspirent.

Son prénom est Izel et son nom Duda. Elle nous présente les livres qu’elle a lus avec beaucoup de plaisir, ainsi que son avis de jeune lectrice. L’adolescence est un thème qui sous-tend la sélection d’Izel Duda. Une fille pétillante et sémillante.

Un entourage agréable, une ambiance vivante et de joyeux lurons : des éléments qui font l’éclat d’Argy. Localisé dans l’est, Argy est le faubourg de Flacq. Loin des buildings et des préjugés dont il fait parfois l’objet, le village a su se faire un nom. Scope vous propose de redécouvrir cet endroit mythique de Flacq, chargé d’histoire.

Faux profils, diffusion de fausses rumeurs, envoi de messages insultants… Peu importe la forme sous laquelle il se présente, le cyberharcèlement (ou la cyberintimidation) est un phénomène quasiment incontrôlable. Sous le couvert de la liberté d’expression, certains pratiquent sans vergogne le lynchage public. L’anonymat d’un écran n’est pas sans conséquence…

TurfProgramme & Résultats

Après Ernie, c’est au tour d’Easy Lover de montrer toute l’étendue de son talent. Ce pensionnaire de Jean-Michel Henry, qui avait terminé deuxième dans la Duchesse, avait malheureusement contracté une fièvre il y a de cela trois semaines. Une nouvelle fois malchanceux dans la Coupe du Bicentenaire quand sa selle s’était déplacée, il a finalement conjuré le mauvais sort lors de cette 13e journée.

Une fois n’est pas coutume, c’est sur une personne, pour ne pas dire une personnalité, et non sur un équidé que l’attention a été braqué...

Était nerveux à l’heure des présentations pour son baptême du feu au Champ de Mars. S’usa quelque peu pour prendre la direction des opérations.

15 juin 2017

Ricky Maingard a fait preuve de beaucoup de patience avant de goûter à l’ivresse d’un premier succès avec Top Jet, qui en est à sa troisième saison en compétition à Maurice. Après seize tentatives, ce coursier est parvenu à vaincre le signe indien au Champ de Mars.

Deuxième dans la Duchesse et pas ridicule dans certaines courses listed dans son pays natal, Easy Lover a fait parler sa supériorité samedi dernier en l’emportant assez facilement dans une course qui, sur le papier, était largement à sa portée.

Si l'intérêt des mardis matins est de voir en action les partants probables de la prochaine journée, c'est surtout le premier essai sur 950m qui a retenu l'attention. Comme on le sait, le Mauritius Turf Club envisage de réduire l'épreuve du kilomètre à une course de 950m pour la sécurité des chevaux et des cavaliers.

Easy Lover a confirmé sa bonne course dans la Duchesse. Ses petits ennuis étaient derrière lui samedi et il a sorti une belle accélération pour faire sienne la course principale de la 13e journée. Il n’est peut-être pas de la même trempe qu’Ernie, mais il devrait être utile à son entourage pour le reste de la saison.

C'est le grand déballage. Depuis plus de deux ans, Week-End comme les turfistes réclamaient à cor et à cri que soit rendu public le rapport intérimaire des trois Britanniques, engagés par le gouvernement de Navin Ramgoolam en 2014 pour mener une commission d'enquête sur les courses.