Le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, est sorti de son mutisme, ce lundi 13 juillet, quant à l’achat d’équipements et d’appareils médicaux par voie d’Emergency Procurement.

Il a déclaré qu’à aucun moment le directeur général de la State Trading Corporation (STC) n’a donné de contrat à un de ses proches, comme relevé dans des articles de presse.

« La société de cette personne n’a jamais fourni (d’équipements) à la STC », a fait comprendre le ministre en conférence de presse, animée conjointement avec le ministre de la Santé, Kailesh Jagatpal.

Sur ce sujet, le ministre du Commerce a affirmé que la « STC zame finn pey li, zame pa finn pas komann avek li » .

Pour le ministre du Commerce, avec une conjoncture internationale différente à l’époque, dû au Covid-19, la priorité était de protéger les frontliners et d’acheminer toutes les marchandises sans la moindre difficulté durant le confinement.

« Nous avons ouvert la porte à tout le monde. Ce sont les fournisseurs qui ont des contacts à l’étranger qui peuvent suivre la marchandise jusqu’à son exportation », a-t-il expliqué.

Il a ajouté que la STC est entrée en jeu lorsqu’il a procédé à l’achat d’équipements pour « le compte du gouvernement ».

Yogida Sawmynaden n’a d’ailleurs cessé de rappeler que la conjoncture au moment de l’achat des équipements « n’était pas normale ». « Personne ne savait que nous allions vivre dans de telles conditions ».

A lire également :

STC en père Noël avec les devises (Rs 2,7 mlds) de la BoM

« En période de crise, c’est différent », dit le ministre Jagutpal