Une révolution salutaire est en cours. Un phénomène sociologique naturel. Sans doute c’est un cyclone, sinon une forte dépression. Des turbulences passagères sont à prévoir incessamment. Régénération ou crise sociale? Notre démocratie est grippée, voire enrouée. Ceci pourrait laisser imaginer le scénario du pire. Imaginez:

Le Petit abdique de son poste pour un trône en ébène. Un repositionnement avec des pouvoirs accrus. Imaginez que monsieur le président démissionne, et nomme un successeur issu de la majorité. Ce serait un poste digne du Petit Prince. Aussi est-ce une belle fuite en avant. Cela prolongerait une certaine immunité. Ce serait un échappatoire.

Ce serait aussi business as usual pour les gros bonnets, les gros paletots, les grands Pétauds. Des technocrates déconnectés des réalités populaires.

Combien de morts sont dénombrés chaque matin? Comment rester zen et positif? Notre paradis est devenu un enfer. Le petit peuple ne mange pas forcément à sa faim. Son argent ne vaut pas grand-chose. La dépréciation monétaire aura un impact fort sur le moral des consommateurs. Nous nous dirigeons vers une certaine austérité, après les réjouissances festives.

Imaginons des navires marchands sans cargaisons alimentaires. Nous devons dès maintenant nous tourner vers la terre et la mer. Car la farine et le riz viennent d’ailleurs. Commençons à nous habituer à consommer local. Un sillon à creuser en toute urgence. C’est une priorité majeure et inaliénable. Prions le Ciel de nous épargner la famine et le déluge. C’est notre seul viatique.

Profitons pour le moment du temps des récoltes. Car l’avenir pourrait nous laisser sur notre faim. Nous pourrions avoir beaucoup d’argent et pas assez pour se payer des denrées de base et autres produits de première nécessité. Sans oublier les médicaments. Combien de temps pourrons-nous compter sur les pays amis? Nous naviguons dans la tourmente.

De ce chaos annoncé naîtra probablement un pays uni et humain. Ce peuple deviendra alors une nation.

Nous aurons donc rendez-vous avec une humanité sans fard ni artifice. Sans doute une deuxième République à l’aube d’une nouvelle ère. Entre-temps, prenez soin de vous et des autres. En vous souhaitant la meilleure année possible. Malgré la hausse annoncée du prix des fruits et des légumes…

Pran to destin en main. Ansam nou pou arivé.