- Publicité -

ENL Smart City – Le PM : « Confiance en dépit de la campagne malsaine et anti-patriotique »

ENL Property investit Rs 18 milliards dans le développement de Savannah Connected Countryside

- Publicité -

Après Moka Smart City, le groupe ENL se lance dans la réalisation d’un nouveau développement immobilier dans le Sud. Savannah Connected Countryside, qui comprend des terrains à construire, des appartements et des espaces bureaux, notamment, nécessitera des investissements de Rs 18 milliards, dont Rs 2 milliards pour les deux prochaines années. Procédant au lancement de la nouvelle Smart City, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a félicité le groupe ENL pour son initiative, en mettant l’accent sur la confiance des investisseurs, en dépit d’une « campagne malsaine. »

Savannah Connected Countryside est un développement qui vient se greffer aux Vergers de Gros-Bois, implanté dans ce quartier du Sud depuis une dizaine d’années. Le groupe ENL, qui possède 7 000 arpents de terres agricoles dans la région, en consacrera 350 à sa nouvelle Smart City. Le projet ayant obtenu d’un Smart Certificate de l’Economic Development Board, ENL Property y donnera un coup d’accélérateur, avec des espaces bureaux aménagés dans des anciennes maisons d’artisans qui constituaient le quartier de Gros-Bois. Cet aspect du projet est prêt à être livré dans un mois et demi environ. L’école préscolaire et primaire, Savannah International School, est déjà opérationnelle depuis janvier.

Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer (CEO) du groupe ENL, affirme que « l’âme du Sud authentique sera au cœur de ce développement immobilier intégré. » Le groupe soutient déjà des initiatives locales, avec un espace pour les petits entrepreneurs agricoles. ENL Foundation entretient également un jardin communautaire à L’Escalier. « Après Moka Smart City, nous voulons investir notre savoir-faire dans l’aménagement du territoire en milieu rural », fait-il comprendre.

Le Premier ministre a tenu à féliciter le CEO d’ENL et ses collaborateurs pour « ce projet ambitieux et innovant. » Il a émis le souhait que d’autres s’en inspirent pour l’aménagement du territoire en milieu rural. « Ce projet vient non seulement renforcer le développement, mais apporte un équilibre géographique. Jusqu’ici, on s’est surtout focalisé sur le Nord et le centre pour de tels projets. Il est important que les activités économiques soient distribuées de façon homogène. Le gouvernement est pour l’équité sur tous les plans », déclare-t-il.

Tout en mettant l’accent sur les différents Schemes du gouvernement, visant à faciliter ce type de développement, il a fait ressortir que le groupe ENL a été le premier à en profiter. « Ce projet démontre que le secteur privé continue d’investir en dépit des séquelles du Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Les investisseurs font confiance à la capacité de l’économie mauricienne de rebondir malgré la campagne malsaine et anti-patriotique qui veut faire croire que tout va mal. Ensemble nous allons relever des défis colossaux. Nous allons faire face à l’adversité avec confiance et espoir», s’est-il appesanti.

Le Premier ministre a rappelé l’importance du partenariat public-privé, en rappelant qu’il préside personnellement un comité pour étudier 90 projets, afin d’éliminer les contraintes administratives. « L’EDB agit comme facilitateur pour 230 projets d’un montant de Rs 200 milliards pour les cinq prochaines années », dit-il. Pour cette année, les investissements étrangers sont à hauteur de Rs 20 milliards contre Rs 15,4 milliards en 2021.

L’investissement privé s’élève à Rs 80 milliards cette année contre Rs 74 milliards l’année dernière. « Nous allons opérer des transformations majeures afin de diversifier l’économie et devenir une puissance régionale. Cela, grâce au partenariat public-privé et société civile », ajoute-t-il.

Padayachy : « On continue de croire dans notre potentiel économique »

Sollicité pour une réaction sur les investissements, le ministre de Finances, Renganaden Padayachy a déclaré que le projet Savannah Connected Countryside en est un exemple
« C’est cela Maurice. On travaille, on continue de croire dans notre potentiel économique, dans notre résilience. On a eu des problèmes. 2020 a été difficile, 2021 difficile également et 2022 on reprend. C’est cela notre force et je l’ai dit plusieurs fois. A chaque fois qu’il y a eu un problème à Maurice, on a réussi à trouver les énergies et les critères pour travailler et se remettre d’aplomb. Je suis donc très heureux d’être là, c’est un super projet, d’autant plus c’est dans ma circonscription», dit-il.

Quant à savoir si les allégations de Sniffing du réseau internet constituent une menace pour les investissements, il a avancé « non, parce qu’on est toujours en train de travailler. On vient de le dire, il y a eu Rs 20 milliards d’investissement cette année. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour