« Le Premier ministre nous a fait honte à la BBC », a lancé Paul Bérenger, leader du MMM, ce vendredi 14 août.

Le naufrage du MV Wakashio dans notre lagon et la situation au sein du parlement ont été au centre de la conférence de presse des mauves.

Bien que Paul Bérenger juge que les principaux coupables « sont les deux ministères concernés », il soutient que « Pravind finn rann zot koupab par linkonpentans ek lanter kriminel azir ».

Il s’est élevé contre les « nombreuses défaillances » dans la gestion gouvernementale du déversement de fioul dans les lagons du Sud-Est. Selon lui, les autorités ont « trop tardé » à agir.

« Même deux heures après, ni un bateau de la National Coast Guard ni le Dornier ni un hélicoptère de la police n’étaient intervenus », a-t-il fustigé.

Revenant sur les dernières séances parlementaires, Paul Bérenger a qualifié de révoltant la contradiction entre les propos du ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, et le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Paul Bérenger a rappelé que le ministre de l’Environnement, répondant aux questions axées sur le MV Wakashio, avait affirmé que « there is low risk of an oil pollution ». De plus, ce dernier se disait satisfait du survey effectué sur les équipements disponibles.

Les dires du ministre, a souligné Paul Bérenger, ont été contredis par les informations fournies par Pravind Jugnauth. Deux jours après le déversement, le chef du gouvernement concédait que « nous n’avons ni équipement ni d’expertise », a rappelé le leader du MMM.

De fait, Paul Bérenger estime que les autorités « ont perdu des jours et des jours avant de considérer l’aide du secteur privé ».