Black Cat Back a effectué un retour gagnant sous la selle de Cédric Ségeon. Un jolie cadeau d'anniversaire également pour le cavalier français.

On le croyait à court de compétition car il effectuait sa rentrée après un repos forcé suite à des pépins aux pieds. Mais, Ramapatee Gujadhur a su remettre Black Cat Back sur le droit chemin et il a déjoué les pronostics pour s’offrir le Groupe 2 de la Colonel Draper Cup après presque un an d’absence. Chapeau. Cédric Ségeon accrochait son doublé de la journée pour fêter comme il se doit son anniversaire qui a eu lieu la veille.
Les conditions de course ont été en faveur de Black Cat Back. Certes, Wall Tag a essayé de se porter en tête, mais il n’a pas insisté pour conserver la tête de la course. Le principal pour Derreck David était de précéder Undercover Agent et Iditarod Trail dans la course. La cravache sud-africaine était sans doute consciente que son cheval était plus apte à sprinter que ces deux adversaires. Quant à Black Cat Back, il revenait en compétition après presque une année et il a sans doute pensé que la monture de Cédric Ségeon ne pourrait aller jusqu’au bout de la ligne droite. Ainsi, le cheval de Ramapatee Gujadhur s’est retrouvé en tête sans effectuer un effort. Il était largement en tête après 500m de course avec pas moins de quatre longueurs d’avance sur le deuxième qui était Wall Tag. Quand on a jeté un coup d’œil à notre chronomètre à cet instant de la course, on s’est alors dit qu’il pourrait tenir si jamais personne ne l’attaquait. Nooresh Juglall s’est rendu compte qu’Iditarod Trail, alors en dernière position, était trop en retrait. Il a alors essayé de surprendre ses adversaires en partant de loin. Derreck David n’a pas été surpris par cette manœuvre et a aussitôt lancé son cheval quand Iditarod Trail est venu à ses côtés. Du coup, Wall Tag s’est rapproché de Black Cat Back. Ce dernier était encore facile dans son action et, à 400m de l’arrivée, on savait que Wall Tag ne pourrait l’emporter étant déjà sous la cravache alors qu’Iditarod Trail avait été repris quand il avait été contré. Undercover Agent était aussi à l’ouvrage. La course avait été réduite à un sprint sur 800m. Cette partie du parcours a été bouclée en 46 : 50 et les 600 derniers mètres en 35 : 03. Il fallait qu’un adversaire soit capable de faire moins de 34 : 50 pour battre Black Cat Back. Ils sont deux à avoir pu le faire, à savoir Iditarod Trail et Undercover Agent, mais cela n’a pas été suffisant vu que le vainqueur avait une marge appréciable à cet instant de la course. À notre avis, Undercover Agent est le vainqueur moral de cette course, si on tient en ligne de compte le fait qu’il rendait du poids à tous ses adversaires. Sa candidature est à prendre très au sérieux dans la Coupe d’or, une épreuve à poids d’âge sur 1600m. Il sera plus à l’aise dans une course qui est rondement menée que quand une course est réduite à un sprint. Alyaasaat devra bien se tenir. Black Cat Back devient, du coup, le représentant de la casaque bleu électrique dans la dernière classique de la saison. En ce qui concerne les autres engagés de la course d’hier, Wall Tag n’a pas reproduit ce qu’il a démontré lors de ses exercices matinaux. Il a toutefois l’excuse d’être retourné avec une boiterie. En ce qu’il s’agit d’Opera Royal, la façon dont la course s’est déroulée n’était pas en sa faveur, lui qui revenait d’une épreuve de 1850m.
—————————

LES AUTRES COURSES : Doublé pour Cédric Ségeon et Jameer Allyhosain

1. Il n’a fallu que 9 montes au jeune Abisheik Sonaram pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Le jeune cavalier est à créditer d’une bonne monte dans la victoire de Secret Idea qui, du coup, renouait avec le succès qui le fuyait depuis le 17 novembre 2018. L’apprenti a bien fait d’insister sur 200m pour prendre la direction des opérations. Comme sa monture bénéficiait d’une remise de 4kg, il n’a pas ralenti le rythme, sauf qu’il a permis à celle-ci de souffler au bas de la descente. C’est au passage du 600m qu’il a remporté la course en prenant ses adversaires par surprise en lançant le sprint final de loin. Kimberley n’a pu suivre le rythme. Hit The Green et Xanthus ont essayé de combler une partie de leur retard dans la dernière course avant de se lancer à la poursuite du fuyard. Mais, peine perdue. Le leader avait encore des réserves et il a passé le but avec plus d’une longueur d’avance sur Xanthus. Hit The Green s’est accroché à la troisième place. Le favori Top Of The Rock avait concédé trop de retard pour espérer faire mieux. À noter que Kemal Kavur et King Empire ont fait des siennes dans leur stalle respective et ont été retirés de la course. 10 sous par roupie ont été retirés des gains de Secret Idea.

2. La victoire à Crazy Charlie qui s’est montré trop fort pour ses adversaires pour ouvrir son compteur d’entrée. Le jeune compétiteur de Gilbert Rousset a sorti une très belle accélération pour reprendre Dunzie qui avait repris Lead Singer. Ce dernier est parti sur des bases élevées. Il nous a semblé que Cédric Ségeon pensait que son cheval était bien plus fort que ses adversaires. Du reste, au niveau des paris Lead Singer avait été bien soutenu, sa cote passant de Rs 580 à Rs 260 avant la course. En jetant un coup d’œil sur les temps fractionnés, on a remarqué qu’effectivement le train était bien soutenu. Les 600m séparant le Tombeau Malartic du 600m ont été bouclés en 33 : 01. Ce qui est relativement rapide pour des chevaux de la fourchette de valeur (0-26). Dunzie est resté one paced. Elle a continué sur le même rythme jusqu’au but. Crazie Charlie était quelque en retrait dans la partie initiale. Il s’est rapproché à partir du 400m tout en bénéficiant de la corde avant d’être déboité au début de la ligne droite. Artax a manqué d’accélération. La déception est venue de Duke Of York. Placé à l’extérieur au départ, son jockey ne s’est pas intéressé à la position tête et corde vu la présence de chevaux rapides à son intérieur. Le cheval ne semble pas avoir apprécié sa position dans la course. Il ne s’est nullement intéressé et a été quelconque dans l’emballage final.

3. Les conditions ont été favorables à Bold Phoenix. Le cheval de Simon Jones n’a pas eu d’adversaire dans la course à l’avant. On pensait que Travelin Man allait le faire travailler avant de lui céder le commandement, mais la monture de Jameer Allyhosain était la plus rapide du lot. Seul à l’avant, la course a pu être bien contrôlée. Les premiers 250m ont été parcourus à une bonne allure avant que tempo baisse d’un cran. On ne croit pas se tromper en avançant que la course a été gagnée entre le 1200 et le Tombeau Malartic. Le leader a accéléré quelque peu au début de la descente avant de souffler et repartir au 600m. Personne n’a pu soutenir la comparaison malgré les sollicitations de Corne Orffer sur Travelin Man. La troisième place est revenue à Jal’s Tiger qui s’est bien comporté à ce niveau de compétition après avoir été contraint à une course d’attente. Flowerscape n’a pas accéléré comme voulu. La course de Sacred Night doit être oubliée. On est d’avis que le cheval ne s’est plus intéressé à l’épreuve quand il a été gêné par Flowerscape aux environs du 1300m. Il est aussi retourné boiteux. Lucky At Last a donné l’impression de pouvoir revenir quand il a attaqué au poteau des 300m, mais il est resté one paced. La présence de Manetheren n’a eu aucune incidence sur le déroulement de la course.

4. L’apport des œillères a eu l’effet escompté avec Moschino qui se’est démarqué de ses adversaires dans les derniers mètres. Bernard Fayd’herbe a monté une course toute en confiance. Il ne s’est pas inquiété quand il s’est retrouvé en retrait (6e/7e) à 600m de l’arrivée, à environ 5 longueurs du cheval de tête. En fait, à cet instant de la course, on était certain que c’est lui qui l’emporterait. Moschino était facile et encore plein de gaz. Quand son jockey l’a lancé au début de la ligne droite finale, il a brillamment accéléré. Il a pu être redressé quand il a versé quelque peu à l’intérieur pour toucher le but en vainqueur. C’était sa troisième victoire cette saison. Deer Park n’a pas à rougir pour cette défaite, lui qui restait sur une victoire. Il peut arguer qu’il a eu à faire les extérieurs dans le dernier virage. C’est Dreamforest qui est venu prendre la troisième place. Il était dernier dans le parcours et a bénéficié d’un passage à la corde pour revenir sur les chevaux de tête. Mr Green Street n’est que quatrième à l’arrivée. Il n’a pas accéléré comme attendu en fin de parcours. Overdose a fait sa course, sans plus. Starsky n’a pas mal fait. Il a fait la course à l’avant et a été quelque peu titillé par Parddingtons Luck. Ce dernier a sans doute payé de son audace et n’a pas accéléré. Son compagnon de box, Olmeca Black, a eu une course tranquille le long des barres. Il a toutefois été sans accélération en fin de parcours. Burg, tout comme Paddingtons Luck, payé de ses efforts dans la partie initiale.

5. Dynamite Jack a confirmé, si besoin est, qu’il n’avait pas été judicieusement piloté lors de son dernier engagement. Pour n’avoir pas suivi les instructions de son entraîneur Derreck David avait écopé d’une petite sanction de deux journées de suspension alors qu’il méritait une plus lourde pénalisation. Dynamite Jack a, hier, été confié à Jameer Allyhosain. Le cheval a été placé tranquillement au milieu du peloton et, en dépit du fait que la course n’a pas été lancée dans sa partie initiale – on a eu 11.93s et 12.61s entre le 1400 et le Tombeau Malartic. À l’avant, il y avait Edge Of The Sun et on savait qu’il ne pouvait lancer = la course vu qu’il était limité sur 1500m et il n’a pas été mis sous pression par Bonnie Prince. Ainsi, il avait pu réduire l’épreuve à un sprint sur 600m. Toutefois, il n’a pu se démarquer de ses poursuivants. King Of Tara paraissait bien placé en troisième position après avoir surmonté le handicap de sa ligne après 200m de course. Mais, c’est Bestday Of Mylife qui a été le premier à faire impression à la sortie du dernier tournant, prenant le first run sur ses adversaires. Le seul qui a pu réagir a été Dynamite Jack qui a giclé entre Bonnie Prince et Bestday Of Mylife. Ce dernier s’est bien accroché à sa deuxième place devant Cyber Special qui est sans doute celui qui a terminé le plus fort.

6. Petite surprise à l’arrivé de la sixième course avec la victoire de Sir Bernadini, sa première au Champ de Mars à l’issue d’un bon finish. Dans cette course, on n’a pas trop compris la tactique utilisée avec Hooves Of Thunder qui n’a jamais couru au-delà de 1600m dans son pays d’origine. C’était vouée à l’échec et le cheval n’avait aucune chance de tenir, surtout quand il a tenu tête à Eight Cities dans la ligne droite d’en face. Du reste, il a terminé à la traîne et le cheval de Vincent Allet devait aussi payer de ses efforts. Lemon Drop Shot a eu une course difficile en épaisseur avant de trouver les barres au 1000m. Il n’a toutefois pas pu passer à la vitesse supérieure en ligne droite. Sir Bernadini était aux côtés de Consul Of War alors qu’Inn A Million était en dernière position. Sir Bernadini a été le premier à attaquer à l’extérieur alors que Consul Of War a attendu pour trouver le passage en ligne droite. Inn A Million était encore loin quand la ligne droite a été abordée. Sir Bernadini a continué sur le même rythme jusqu’au but. Inn A Million a tardé pour trouver le jour et quand cela a été fait, le but était déjà arrivé. Consul Of War a manqué de punch et peut avoir eu besoin de cette course car sa dernière course remonte au 26 septembre dernier.

8. Souvent à l’arrivée, il lui avait manqué le petit plus pour faire la différence. Lui, c’est Promissory de l’entraînement Vincent Allet qui s’est imposé pour la cinquième fois au Champ de Mars. Quand on a constaté que Promissory avait été plutôt confié à Bernard Fayd’herbe alors qu’il était possible d’offrir cette monte à un apprenti pour bénéficier d’une remise au poids, c’est que son entourage devait être bien confiant dans ses chances. Avec 62kg, ils étaient sans doute nombreux à se dire que Promissory n’allait pas courir en tête, mais ils se sont trompés. En fait, la course a été gagnée dans les premiers 365m vu qu’il n’a pas eu à forcer pour se porter en tête de la course. Certes, par la suite Mr Crumford s’est amené, mais ce dernier n’a à aucun moment vraiment contesté le leadership de Promissory. Ce qui fait que ce dernier a facilement pu repousser ses poursuivants pour gagner à son aise. La deuxième place de Wordbuster sur le parcours du jour est encourageante pour la suite. Il peut espérer remporter une course sur une distance adéquate. On s’attendait à voir Iron Wolf faire l’arrivée, mais il a, selon nous, suivi de trop près en essayant de rendre la tâche de Donnan plus difficile. Il a payé de ses efforts dans la ligne droite et s’est contenté de la cinquième place, devancé par Divine Connection et Donnan. Les deux ont saigné des deux narines et ont été suspendus pour 30 jours.

9. Une autre surprise est intervenue au cours de la journée avec Volatile Energy qui n’a pas été rejoint après avoir pris les devants dans cette neuvième épreuve. En tête sans être inquiété à l’avant, il a pu conserver suffisamment de réserves pour l’emporter sous la selle de Roby Bheekary pour le compte de Shirish Narang. Il faut néanmoins avouer que la chance a été de son côté car, dans la ligne droite finale, ils ont été plusieurs à ne pas avoir pu s’étendre comme il se droit. Les plus malchanceux ont été Sentido, Newsman et surtout Monolete qui n’a pas été monté pendant plusieurs foulées. Il faut aussi souligner que les dix chevaux engagés dans cette course ont figuré à l’arrivée et qu’il n’y avait moins de trois longueurs qui séparaient le premier du dernier, Special Force. À noter aussi que le cavalier de ce dernier, Niven Marday, a été donné des explications sur les raisons qui l’ont poussé à garder son cheval en troisième épaisseur alors qu’il était capable, selon les Racing Stewards, de se rapprocher de la corde. Il a évoqué que Swapneel Rama sur Newsman, qui remplaçait Derreck David indisposé, donnait de la voix pour lui faire comprendre qu’il ne devait pas se rabattre à la corde. Il a aussi ajouté qu’il ne voulait pas qu’un incident se produise si jamais il dirigeait sa monture vers l’intérieur.

—————————
Derreck David suspendu
La faute commise par Derreck David sur Flowerscape (3e course) à l’encontre de Sacred Night lui a valu une mise à pied de deux journées et d’une amende de Rs 25 000. Il a plaidé coupable d’avoir dirigé son cheval vers l’intérieur gênant Sacred Night qui courait à son intérieur. Ce dernier a dû être repris par son jockey avant de perdre du terrain et incommoder Jals Tiger qui le suivait. Pour sa part, Swapneel Rama (Lemon Drop Shot) a été réprimandé pour avoir incommodé Eight Cities dans la sixième course.

.