Après la lecture du budget hier, les parlementaires du PMSD était face à la presse ce vendredi, 15 juin, afin remettre en perspective le contexte du budget. « Il y a Rs 180 M qui ont été budgétisées pour l’année 2018-2019, et Rs 275 M pour l’année 2019-2020 », a déclaré Aurore Perraud, ajoutant d’emblée que, « c’est une indication claire que l’on se dirige vers les élections générales ».

Pour Aurore Perraud, trois des secteurs économiques dès les plus importants, soit le secteur du sucre, du textile et de la pêche, sont « menacés » à Maurice. Pour le secteur du sucre, dit-elle, c’est 12 000 emplois qui sont menacés, 47 000 emplois pour le textile et 8 000 emplois pour la pêche.

Elle rappelle qu’en 2017, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, avait tiré la sonnette d’alarme pour le secteur sucrier. « XLD avait demandé au gouvernement d’intervenir au plus vite pour éviter une crise dans ce secteur. Mais l’appel du leader de l’opposition au gouvernement est resté lettre morte », soutient-elle, ajoutant, que si rien n’est fait dans c’est trois secteurs importants d’exportation, « il y aura un chômage massif dans le pays. »

En ce qui concerne le logement, le PMSD met en doute la possibilité du gouvernement de tenir l’engagement pris à travers les mesures budgétaires. Plus particulèrement concernant la construction 6 800 nouvelles unités de la NHDC en un an. « Le PMSD accueille favorablement la construction de maisons dans le pays. Mais nous ne sommes pas d’accord de créer des ghettos dans la société Mauricienne. Nous avons toujours été pour la construction de maison d’une façon inclusive. »

Revenant également sur la CWA, Aurore Perraud estime que le Deputy Prime Minister, Ivan Collendavelloo, a « reçu une gifle magistrale » du Premier ministre et ministre des Finances. Elle a noté que le budget n’a fait aucune mention d’un Water Authority, que les bleus ont toujours demandé.

Autre point abordé qui, selon le PMSD, suscite beaucoup d’interrogations et de doutes, concerne la vente du passeport mauricien. Pour Aurore Perraud, le passeport reflète les valeurs du pays. Elle soutient que le risque avec cette mesure, c’est que cela va dévaluer la valeur du passeport mauricien.

Aurroe Perraud a également tenu à préciser que la ‘motion of disallowance’ du leader de l’opposition pour réclamer la baisse du prix des carburants ne sera finalement pas débattue lundi 18 juin lors de la séance parlementaire.