Monique Dinan

Le pape François a annoncé que, du 19 mars 2021 au 26 juin 2022, sera célébrée une Année de la Famille pour souligner le rôle central de la famille pour une société juste et heureuse. Des symposiums universitaires internationaux seront organisés pour approfondir le contenu et les implications de l’exhortation apostolique par rapport aux questions

Monique Dinan

d’actualité qui touchent les familles dans le monde entier. Le site internet www.amorislaetitia.va. sera dédié aux échanges concernant la pastorale familiale à mettre en œuvre.

Notre pays aurait tout intérêt à participer pleinement à ces échanges afin non seulement d’apprendre des autres, mais aussi d’apporter notre témoignage de pays multireligieux qui savent vivre en paix et partager les mêmes valeurs pour construire des familles solides où l’on travaille à s’enrichir de nos différences.

En cette année, saurons-nous mettre en valeur les points suivants :
• Le mariage civil et religieux ne doit surtout pas être une occasion de multiples dépenses pour regrouper parents et amis, mais que ce commencement de la vie en couple de deux personnes qui s’aiment soit l’occasion de s’accepter dans leurs différences et construire un dialogue conjugal les rendra heureux et solidaires.
• Éduquer les jeunes à une sexualité positive pour qu’ils comprennent l’importance de s’accepter et de se connaître afin de pouvoir se construire une bonne personnalité avant de se lancer dans des aventures amoureuses.
• Que notre pays serve d’exemple dans le monde pour une planification gouvernementale par un programme bien conçu et bien financé pour inviter les Mauriciens à avoir des familles stables et aimantes capables de bien encadrer leurs enfants.
Ce sera l’occasion d’inclure les enfants, les adolescents et les personnes âgées autour des couples stables et heureux. Un beau témoignage d’une nation saine qui a su éduquer aux valeurs familiales capables de les rendre heureux et d’en faire des citoyens responsables.
• Dans les écoles, les universités, les groupes religieux et les associations familiales, seront diffusés des instruments de spiritualité familiale, de formation sur la préparation au mariage, l’éducation à l’affectivité des jeunes et sur la volonté des époux de tout mettre en train dans leur vie quotidienne pour que s’épanouisse leur amour conjugal.
• Tout ce travail ne pourra résulter que par plus de paix sociale, fera diminuer le nombre de prisonniers, aidera à promouvoir le développement économique du pays. Qu’on s’y mette sans tarder et notre République ne pourra que progresser sur le plan social, économique et mondial.