Avec l’intention du gouvernement d’initier une commission d’enquête sur l’affaire Betamax, le leader du MMM, Paul Bérenger, souhaite que l’enquête ne soit pas « bidon ou une cover-up machine ».

En conférence de presse ce matin, le leader des mauves est d’avis que la commission d’enquête devrait être présidée par un sitting judge.

« Nous attendons de voir qui sera nommé à la tête de cette commission et quels seront les détails des terms of reference afin de faire la lumière sur cette affaire », a déclaré Paul Bérenger.

En ce qui concerne le rapport de l’International Monetary Fund, Paul Bérenger a expliqué que le document peut ne pas être rendu public si un pays s’y objecte.

« Nous espérons que le gouvernement ne cachera pas ses péchés et refusera que le full report soit rendu public ».