Le Conseil des ministres, qui s’est réuni ce vendredi 2 avril, a pris note de l’institution d’un comité technique au niveau du ministère de l’Egalité des genres, suite à l’éclatement de l’affaire Telegram, où des photos d’enfants et de femmes dénudés étaient échangées contre paiement par messagerie.

A travers ce comité seront étudiés les phénomènes de pédopornographie, de revenge porn, ainsi que la circulation de photos et de vidéos, contre paiement, par voie électronique.

A lire également : Des membres d’un groupe Telegram exposés pour échange de photos dénudées de mineures

Quelque 1 200 membres d’un groupe Telegram s’échangeait et troquaient des vidéos et de photos de femmes et d’enfants dénudés. Des plaintes ont été logées à différents postes de police par des des victimes, alors qu’une enquête a été initiée par la Cybercrime Unit.

De plus, une aide légale est offerte gratuitement aux victimes par un groupe de légistes bénévoles.

A noter que le National Computer Board, sous l’égide du ministère des TIC, avait publié un avertissement.

Soulignons que le ministère de l’Egalité des genres a également référé cette affaire à la police pour enquête.