Mauritian Prime Minister and Leader of the MSM, Pravind Kumar Jugnauth.

« Des bêtises! » C’est ainsi que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a qualifié l’enquête du média international Al Jazeera – intitulé The Island of Secrets – sur les développements réalisés par l’Inde dans l’archipel d’Agaléga, à quelque 1 100 km au nord de Port-Louis.

Dans un reportage de 17 minutes publié début août, Al Jazeera affirme que « a secret military base is being built » à Agaléga par le gouvernement indien. « There is no reason why this island is being developed other than military use », soutient le média.

Lors de l’inauguration d’un fly-over à Phoenix au cours de la semaine, le chef du gouvernement a déclaré que « les médias locaux ont contaminé les médias à l’extérieur ».

« Al Jazeera a dit des bêtises, pour être franc », a-t-il ajouté. « Ils peuvent s’appeler Al Jazeera, ils ont raconté des bobards et ont dit des bêtises ».

Le Premier ministre a souligné que le média international avait adressé des questions au gouvernement, mais « je n’ai vu aucune de nos réponses dans leur reportage ». « Rapportez notre version au moins! Dites ce que nous avons dit », a déclaré le Premier ministre. « C’est de la mauvaise foi », a-t-il soutenu.

Poursuivant, Pravind Jugnauth a assuré que les développement en cours à Agaléga sont « premièrement sans précédent », ajoutant que « la piste d’atterrissage, les infrastructures en construction et la jetée » seront « contrôlées » par « les autorités mauriciennes ».

De plus, le leader du MSM a dit comprendre « que certaines personnes puissent être jalouses » des projets en voie de complétion dans l’archipel.

« Certains individus de l’opposition font toutes sortes d’allégations disant que Agaléga a été offerte à l’Inde. C’est faux! Les gens verront avec le temps », a-t-il conclu.

L’Inde a des visées sur Agaléga depuis quelques années, ayant initié des constructions diverses dans l’archipel. Des images intrigantes de développements majeurs en cours et les témoignages des habitants charrient de nombreuses questions par rapport à l’aménagement d’une base militaire sur ces îles situées au coeur de l’océan Indien.

Au parlement en mai dernier, le Premier ministre a déclaré que « there is no agreement between Mauritius and India to set-up a military base in Agalega ». Ledit accord n’a jamais été rendu public.

Les médias locaux et internationaux ont soulevé des questions quant à l’utilité de tels développements sur cet archipel sous la tutelle de la République de Maurice.

Les Agaléens à Maurice et à Agaléga ont essayé d’avertir l’opinion publique à travers des manifestations, des lettres au bureau du Premier ministre, et des témoignages à la presse, en vue d’obtenir des réponses concernant l’état actuel d’Agaléga et son futur. Lequel semble, pour eux, être bien sombre.