Fardeen Okeeb a été relâché sur parole cet après-midi après sa comparution en cour de Pamplemousses. Il avait été arrêté par la police ce jeudi 21 janvier pour ‘breach of Information and Communication Technologies Act (ICTA)’.

Ce dernier s’était rendu au CCID en compagnie de son avocat, Me Asad Peeroo, pour une parade d’identification devant mener à l’identification de ceux qui l’auraient agressé après la publication de sa vidéo sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, à la suite d’une vidéo postée sur les réseaux sociaux, où il a tenu des propos à caractère communal, Fardeen Okeeb, 38 ans, avait reçu la visite d’un groupe d’individus à son domicile.

Ces derniers l’auraient forcé à grimper à bord d’une fourgonnette avant de prendre la direction d’un champ de cannes à Cottage, où la victime a été agressée et filmée. D’ailleurs, la vidéo de son agression a été publiée sur Facebook. On y voit Fardeen Okeeb s’excuser pour ses propos tenus. Le trentenaire a profité d’un moment d’inattention de ses agresseurs pour prendre la fuite.

Fardeen Okeeb avait été transporté à l’hôpital du nord où il y avait été admis après avoir reçu des soins. À sa sortie de l’hôpital, le trentenaire s’était rendu aux Casernes centrales, accompagné de Me Asad Peeroo pour y déposer une plainte.

Fardeen Okeeb a indiqué aux autorités connaître l’identité de ceux qui l’ont agressé.

Vishal Shibchurn a été convoqué et interrogé dans cette affaire les mardi et mercredi 19 et 20 janvier. Une parade d’identification et l’interrogatoire de Senna Budlorun devaient avoir lieu aujourd’hui dans cette même affaire. La parade d’identification a cependant été annulée à la suite de l’arrestation de la présumée victime d’agression pour ‘breach of ICTA’.