Photo d'illustration

La Computer Emergency Response Team (CERT-MU) appelle à la vigilance puisqu’elle est en présence de plusieurs incidents signalés sur le Mauritian Cybercrime Online Reporting System (maucors.govmu.org) impliquant des arnaques au prêt.

Le confinement constitue une aubaine pour les fraudeurs et les escrocs en ligne, dans la mesure où de nombreuses personnes sont en situation de problèmes financiers. Ces « scammers », comme on les appelle, incitent les gens à souscrire à de faux prêts. Ils utilisent des plateformes de réseaux sociaux, comme Facebook et WhatsApp, pour les influencer à payer des frais d’assurance de Rs 5 700, qui leur permettront supposément de bénéficier de prêts énormes.

« De nombreux cas d’arnaques aux faux crédits ont été signalés récemment », soutient la CERT.MU, qui conseille aux internautes de ne jamais souscrire à un crédit proposé sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie, de ne jamais effectuer de paiements de frais d’assurance dans le cas de prêts et de leur rapporter ces tentatives d’escroquerie.