- Publicité -

Consultation Paper ICTA : Élargissement du spectre de la fréquence à l’agenda

L’Information and Communication Technologies Authority (ICTA) appelle à des consultations publiques pour élargir le spectre de la fréquence internet. S’appuyant sur ses pouvoirs de régulateur de technologies informatiques, notamment l’article 16(g) de l’Information and Communication Technologies Act 2001, pour « favoriser l’avancement de la technologie, recherche et développement liés aux technologies de l’information et de la communication grâce à des infrastructures modernes et performantes tenant compte de la convergence des technologies de l’information, médias, télécommunications et électronique grand public », l’ICTA a lancé une ébauche au sujet de ses intentions au regard de l’attribution de spectre supplémentaire dans la gamme de fréquences 5945-6425 Mhz pour les Broadband Wireless Access Services à Maurice.

- Publicité -

Les Wireless Access Systems (WAS) sont des systèmes radio à large bande qui peuvent être déployés à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments, généralement dans des zones géographiquement limitées. Le RLAN (Radio Local Access Network) à large bande, un sous-ensemble du WAS, est le principal type d’équipement déployé aujourd’hui et est principalement utilisé à l’intérieur des bâtiments. Les WAS/RLAN typiques incluent les applications publiques et privées proposées dans les maisons, les hôtels, les centres commerciaux entre autres. Ces types d’applications sont généralement destinés aux connexions entre les produits commerciaux traditionnels tels que les PC, les ordinateurs portables, les serveurs, les imprimantes et autres équipements de réseau ainsi que les appareils numériques.

Le RLAN utilise de faibles niveaux de puissance en raison de la nature à courte distance du fonctionnement à l’intérieur d’un local. La plupart des RLAN existants et les systèmes de transmission de données à large bande similaires fonctionnent actuellement dans les bandes de fréquences ISM. La bande de fréquences de 5925 MHz à 7125 MHz (« 6 GHz ») suscite beaucoup d’intérêt dans le monde entier, de nombreux pays ouvrant l’accès à la bande de fréquences, ou à des parties de celle-ci, pour une utilisation par les RLAN.

Plusieurs facteurs stimulent la demande dans la bande de fréquences inférieure de 6 GHz, La bande 6 GHz serait utilisée dès le départ par des technologies Wi-Fi plus efficaces. À Maurice, la bande 6 GHz est actuellement utilisée par les liaisons fixes et les satellites. Il s’agit d’utilisateurs sous licence avec une allocation principale, ce qui signifie qu’il est important de s’assurer que la compatibilité peut être atteinte dans la bande entre le Wi-Fi et les utilisations actuelles.

Le Draft de l’ICTA met en avant que de nombreux pays à travers le monde ont adopté une approche progressive pour ouvrir la bande 5925 – 7125 MHz, ou des parties de celle-ci, aux applications sans licence et exemptées de licence, à savoir le Wi-Fi. L’on cite comme exemple l’Union européenne qui a appliqué des règles et des procédures pour utiliser la bande 5925-6425 MHz pour de telles applications. L’autorité suggère dans son Consultation Paper que  la bande de fréquences 5945-6425 MHz soit mise à disposition pour une utilisation WAS/RLAN à travers des : 1) indoor low power (ILP) devices, limités à une utilisation en intérieur uniquement.

L’utilisation extérieure de ces appareils intérieurs à faible puissance y compris dans les véhicules  ne sont pas autorisés ; 2) des Very Low Power (VLP) devices, pour usage intérieur et extérieur, sauf pour les appareils fixes d’utilisation en extérieur. L’utilisation d’appareils très basse puissance sur les modèles radiocommandés est interdite. L’on préconise aussi que la bande de fréquences 5945-6425 MHz doit être utilisée par les équipements WAS/RLAN sur une base non exclusive, base sans interférence et non protégée.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour