Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

– 1,5 million de cas en Amérique latine –

Plus d’1.520.000 malades du Covid-19 ont été recensés en Amérique latine et dans les Caraïbes, désormais sous la menace d’une crise alimentaire.

Nouvel épicentre de la pandémie, la région déplore plus de 74.000 morts, dont plus de la moitié au Brésil où le seuil des 40.000 morts et des 800.000 cas confirmés a été franchi.

– Plus de 421.000 morts –

Le Covid-19 a fait au moins 421.691 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP jeudi à 12H00 GMT à partir de sources officielles.

Plus de 7,52 millions de cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Après les Etats-Unis (113.820 décès), les pays les plus endeuillés sont le Royaume-Uni avec 41.279 morts, le Brésil (40.919), l’Italie (34.167) et la France (29.346).

– Les marchés asiatiques limitent la casse –

La remontée spectaculaire des Bourses européennes et américaine entamée après le plongeon de mars a connu un brusque coup d’arrêt face aux craintes d’une deuxième vague.

Vendredi, la Bourse de Tokyo a chuté de plus de 2% et les places chinoises ont également subi des pertes importantes. La veille, Wall Street avait connu sa pire séance en trois mois, le Dow Jones cédant 6,90% et le Nasdaq 5,27%. Les Bourses européennes avaient aussi dévissé.

– Les gouvernements sur la sellette –

Les compagnies aériennes British Airways, EasyJet et Ryanair ont décidé d’attaquer en justice le gouvernement britannique afin qu’il renonce à la quarantaine imposée aux voyageurs arrivant au Royaume-Uni.

En Italie, le Premier ministre Guiseppe Conte a été entendu pendant près de trois heures vendredi par un juge au sujet de la création, jugée tardive, d’une +zone rouge+ dans la région de Bergame (nord). Le gouvernement central et les dirigeants de la Lombardie se rejettent la responsabilité de ce retard, qui serait à l’origine de la progression fulgurante du virus dans cette zone et de la saturation de son système hospitalier.

En France, une soixantaine de plaintes ont été déposées ces derniers mois contre des membres du gouvernement pour dénoncer leur gestion de la crise.

– Effondrement de l’économie britannique –

L’économie du Royaume-Uni a enregistré un effondrement record de 20,4% en avril après un plongeon de 5,8% en mars, selon le Bureau national des statistiques (ONS).

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé d’imposer des contrôles frontaliers moins rigoureux que prévu avec l’Union européenne, à la suite du Brexit, pour ne pas trop pénaliser les entreprises, rapportent des médias.

– Huit milliards d’investissements saoudiens –

En pleine crise du Covid-19, le fonds souverain de l’Arabie saoudite a acheté quelque 7,7 milliards de dollars d’actions de mastodontes de l’économie mondiale : Boeing, Facebook, Total, Walt Disney et Starbucks notamment. Une frénésie qui tranche avec les mesures d’austérité inédites dans ce royaume.

– Pékin en alerte –

La municipalité de Pékin a fait fermer vendredi deux marchés et reporter la rentrée d’élèves du primaire après l’apparition de trois nouveaux cas de Covid-19 dans la capitale chinoise, après deux mois sans aucune contamination.

– Le déconfinement se poursuit –

L’Italie va entamer lundi une nouvelle phase de son déconfinement, avec un allégement des dernières restrictions en vigueur face à l’épidémie.

La Thaïlande, dont l’économie est tributaire du tourisme, rouvrira dans un premier temps ses frontières à des pays régionaux, ont annoncé les autorités, excluant de fait pour le moment Européens et Américains.

– La Fashion Week en ligne –

La Fashion Week de Londres ouvre vendredi en format 100% numérique et sans défilé. La crise sanitaire pousse toute l’industrie de la mode à se réinventer.