Photo illustration

Les premiers vols internationaux ont atterri en Afrique du Sud hier matin, marquant la réouverture officielle des frontières du pays après plus de six mois de fermeture pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Les autorités ont célébré cette reprise: des canons à eau sont entrés en action pour créer un arc de cercle entourant le premier appareil à se poser dans la matinée au Cap, un avion d’Emirates venu de Dubaï.

Dans la zone arrivée, des danseurs et des musiciens ont accueilli les voyageurs. Un avion d’Ethiopian Airlines a ensuite atterri.

« Je pensais rentrer à la maison pour deux semaines, mais cela a duré huit mois », a témoigné Destiny Ugo, un étudiant nigérian, qui était rentré chez lui en avril pour rendre visite à sa famille.

Lufthansa a été la première compagnie aérienne européenne à reprendre ses activités dans le pays, avec un vol au départ de Francfort qui a atterri à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg à 08H30 heure locale (06H30 GMT).

Des avions sont également arrivés en provenance du Kenya, Zambie et du Zimbabwe voisin.

Premier pays industrialisé du continent, l’Afrique du Sud a fermé ses frontières le 27 mars, début d’un confinement strict pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Les restrictions ont été progressivement assouplies depuis mai, mais les frontières internationales étaient jusqu’alors restées fermées.

L’interdiction de voyager a porté un coup dur au tourisme, qui emploie environ 1,5 million de personnes et contribue à plus de 8,5% du PIB, selon le Conseil des entreprises de tourisme sud-africaines (TBCSA).

Plus de 600.000 emplois directs ont ainsi été supprimés.

Le secteur espère que la reprise des vols internationaux relancera le tourisme à l’approche de la haute saison, en décembre en Afrique australe.

Mais les touristes potentiels en provenance d’une cinquantaine de pays avec encore des niveaux d’infection élevés restent interdits d’entrée sur le territoire pour le moment. Cela inclut les principales sources de visiteurs étrangers en Afrique du Sud, telles que la Grande-Bretagne, la Russie et les États-Unis.

La liste des pays faisant l’objet de restriction sera révisée toutes les deux semaines.

Les visiteurs des pays ne figurant pas sur cette liste sont quant à eux tenus de présenter un test négatif au Covid-19 réalisé moins de 72 heures avant le départ. Leur température sera contrôlée à l’arrivée et ils devront installer une application de traçage sur leur téléphone mobile.

Les voyageurs de toute l’Afrique sont autorisés à se rendre en Afrique du Sud avec les papiers de rigueur et selon le même protocole sanitaire (test PCR et contrôles de température à l’arrivée).

L’Afrique du Sud est le pays africain le plus touché par l’épidémie de Covid-19, avec 16.734 morts pour un total de 674.339 cas officiellement recensés.