Considéré comme l’un des plus grands projets de Maurice, le métro, lancé l’année dernière, a déjà transporté plus de 1,9 million de passagers. D’ici deux semaines, la barre des deux millions sera franchie. C’est ce qu’affirme en tout cas le CEO de Metro Express Ltd, le Dr Das Mootanah, avant d’expliquer qu’un Traffic Master Planning sur le trafic de passagers est actuellement élaboré avec les autorités concernées.

Après le lancement des opérations de Metro Express Ltd (MEL) l’an dernier, les Mauriciens sont-ils toujours enthousiastes de voyager par ce nouveau moyen de transport en commun ? 

Le métro, qui opère entre Port-Louis et Rose-Hill, a jusqu’ici transporté plus de 1,9 million de passagers, et cela en environ sept mois (hors confinement) après son entrée en opération commerciale. C’est très encourageant et nous sommes optimistes que nous atteindrons la barre des deux millions de passagers alors que nous exploitons seulement la moitié du réseau. Cela démontre donc que les Mauriciens ont adopté ce mode de transport, qui est moderne, durable, confortable, fiable et rapide. D’ailleurs, le personnel de MEL fait de son mieux pour offrir un excellent service à la clientèle. Les Tickets Inspectors sont à pied d’œuvre pour assurer le contrôle sur les stations et dans les trains.

Le confinement lié à la COVID-19 a forcément affecté vos opérations…

Certes, avant le confinement lié à la pandémie de COVID, nous transportions 15 000 passagers par jour, et nos chiffres ont drastiquement baissé. Mais ils reprennent graduellement. D’ailleurs, à ce jour, nous transportons plus de 10 000 passagers quotidiennement. Il faut noter que le métro est intégré à tous les modes de transport à Maurice. Nous devons par ailleurs faire ressortir que le métro n’est pas en compétition avec d’autres moyens de transport. Au contraire, nous voulons que le public adopte cette nouvelle culture de transport multimodal, comme cela se fait à l’étranger. De plus, le public a plus de choix au niveau du transport en commun à Maurice. Une fois que le réseau mobile du métro sera étendu dans d’autres villes, selon nous, plus de Mauriciens encore pourront emprunter ce mode de transport quotidiennement.

Qu’en est-il de l’avancement des travaux de la phase 2 ?

Ils avancent bien et le contracteur, Larsen & Toubro, met les bouchées doubles tout le long de l’alignement de Rose-Hill à Curepipe. Nous prévoyons que les opérations sur le trajet Port-Louis/Quatre-Bornes débuteront d’ici avril/mai 2021. Comme vous le savez déjà, la phase 2a reliera Port-Louis à Quatre-Bornes (Avenue Victoria), où se trouvera d’ailleurs la station de métro, qui sera intégrée avec les autres modes de transport, comme les bus et les taxis.

Par ailleurs, les structures surélevées prennent forme à Trianon, soit à l’entrée de Quatre-Bornes. S’agissant du “flyover” à l’entrée de Saint-Jean, tous les travaux concernant les pieux ont été complétés. Au total, cela concerne 50 pilotis et 20 poutres. À savoir qu’une autre station sera érigée sur la route Saint-Jean. De plus, à ce même endroit, les travaux préparatoires, soit l’identification des utilités publiques, ont démarré. Une déviation est en cours en ce moment entre l’Avenue des Tulipes et l’Avenue Draper.

L’équipe de MEL ainsi que toutes les autorités concernées – notamment le ministère du Transport public et du Métro léger, les députés de la région, le maire et les cadres de la municipalité de Quatre-Bornes – se réunissent régulièrement pour suivre et coordonner toutes les activités par rapport au projet. D’ailleurs, des aires de stationnement à la gare de Quatre-Bornes sont en cours d’aménagement par la TMRSU. De plus, des espaces de parkings seront aménagés à Quatre-Bornes. À savoir aussi que les policiers sont présents pour guider les usagers de la route et les piétons.

L’acquisition des terrains et l’empiétement des résidents est un problème sérieux. Cela n’affectera-t-il pas les travaux de Quatre-Bornes à Curepipe ?

Les travaux avancent à grand pas à Curepipe. Les structures prennent forme et plus d’une trentaine de poutres ont été installés rue Jerningham, soit près de la pâtisserie Suisse, allant en direction de Jan Palach. En ce moment, des travaux de fondation sont entrepris à la gare Jan Palach, qui a été démolie pour donner place à une nouvelle gare multimodale, comme c’est le cas à Rose-Hill, Place Margéot. L’installation de pieux se fait en ce moment à Rivière-Sèche. En ce qui concerne l’empiétement et l’acquisition des terrains, des réunions hebdomadaires ont lieu entre les autorités concernées, notamment le ministère des Terres et du Logement, le ministère du Transport et du Métro, la TMRSU, les municipalités de Vacoas et Curepipe, les officiers de MEL et ceux de L&T, la police et la RDA. L’objectif est de passer en revue la situation. Il faut noter que MEL collabore pleinement avec la MHL, les municipalités et les autorités compétentes dans le sillage de l’acquisition des terrains nécessaires et pour l’empiétement. Nous sommes en discussion permanente avec les personnes concernées en collaboration avec le MHLUP, la municipalité et d’autres parties prenantes.

Et qu’en est-il du trafic ?

En parallèle, en ce qui concerne le trafic, MEL, en étroite collaboration avec les autorités, travaille sur un Traffic Master Planning pour le tronçon Curepipe–Floréal–Vacoas–Phoenix, de même que Quatre-Bornes–Hillcrest–Belle-Rose, et ce, en prenant en considération les opportunités et les contraintes pour arriver à des solutions pratiques et multimodales pour tous les usagers de la route et du transport en commun.