Ce lundi 22 mars marque le coup d’envoi des examens du School Certificate (SC) avec comme première épreuve le papier de Food and Nutrition (Planning).

Au Renganaden Seeneevassen SSS, à Port-Louis, les parents, impatients à l’entrée du collège, ne cachent pas leur craintes quant aux mesures imposées par les autorités.

« Les enfants doivent composer et nous devons prendre toutes les précautions nécessaires », relate une mère assise dans le bus aux côtés de sa fille.

« Zanfan strese boukou, oblize fer lexamen-la », renchérit une autre mère venue récupérer son enfant.

Quant aux élèves, après ce premier jour d’examen, le soulagement se lisait sur leur visage.

« Ce sont de bonnes mesures que le gouvernement a mises en place », concède Kavishen, qui estime que les élèves ont eu assez de temps pour se préparer à ces examens.

À savoir que plus de 1 900 autobus de différents opérateurs de l’île, dont 400 de la NTC, circuleront à partir de 5h30 sur tous les itinéraires normaux, avec des mesures exceptionnelles pour les circonscriptions 15, 16 et 17.

Les dispositions nécessaires ont été prises pour que tous les véhicules soient nettoyés et désinfectés afin d’assurer la sécurité des usagers.

En ce qui concerne les zones rouges, les étudiants doivent attendre à leur arrêt d’autobus habituel. Ils doivent grimper à bord des bus affichant l’autocollant de l’Examination Bus.

Pour rappel, Covid-19 oblige, les examens de la SC et de la HSC se déroulent dans des conditions différentes que les années précédentes.

Les élèves étant en traitement suite à la Covid-19 ne participeront pas aux épreuves, et un service de transport spécial a été mis à la disposition des candidats. La ministre de l’Éducation en a fait l’annonce, la semaine dernière. 

A lire également :

COVID-19 : les annonces de la ministre de l’Éducation sur les examens scolaires