L’opération de la brigade antidrogue qui a coûté la vie à la WPC Dimple Raghoo à Bo’Vallon, le mardi 24 novembre, a impliqué 15 officiers des forces de l’ordre « fit for duty and mentally prepared », de même que quatre véhicules de police.

C’est ce qu’a expliqué le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors de la Prime Minister’s Question Time à l’Assemblée nationale, le mardi 8 décembre. Pravind Jugnauth répondait à cinq Parliamentary Questions déposées par des parlementaires à cet effet.

Le Premier ministre a fourni des détails de cette opération qui, selon lui, n’était pas une « controlled delivery » mais une « covert operation ».

Le chef du gouvernement a indiqué que parmi les policiers se trouvaient deux « commanders » armés. Avant l’opération, qui a débuté à 16h30, un « proper briefing » avait été donné aux officiers, a soutenu Pravind Jugnauth.

Ce dernier a fait état des « appropriate equipments » dont disposaient les policiers. Le chef du gouvernement a souligné que « no detail has been communicated to an officer who does not need to know » au sujet des mesures de sécurité entourant cette opération.

Le chef du gouvernement a profité de l’occasion pour sympathiser avec la famille endeuillée et a exhorté les membres de la force policière à s’inspirer de l’héroïsme de Dimple Raghoo.

Pour rappel, la WPC Dimple Raghoo a perdu la vie lors d’une opération de l’ADSU au Bo’Vallon Mall, en novembre. La policière a été percutée et trainée sur environ 500 mètres par la voiture conduite par des trafiquants de drogue allégués, qui tentaient d’échapper aux forces de l’ordre.

À ce stade de l’enquête, cinq suspects ont été arrêtés. Il s’agit du propriétaire de la voiture, Hashimkhan Hyderkhan, du chauffeur Wazil Meerkhan, de Brian Carman, Jordan Ah-Kang, qui se trouvait dans le véhicule lors des faits, et de William Jordan Venpin, qui est présenté comme celui qui aurait fabriqué la drogue qui devait être livrée à Beau-Vallon.