Photo d'archive

« Il y a des mesures positives telles que la relance de la construction et l’aide à la manufacture locale. La communauté des affaires reste néanmoins en attente de mesures fortes pour relancer plusieurs secteurs importants de notre économie. »

Business Mauritius a livré ses premiers commentaires par le biais d’un communiqué ce jeudi 4 juin sur les mesures budgétaires annoncées par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy.

Business Mauritius est d’avis qu’il y a eu des choix difficiles à faire dans cet exercice du budget national 2020-2021 dans le contexte exceptionnel causé par le Covid-19 et qu’il y a des mesures positives telles que la relance de la construction et l’aide à la manufacture locale. Cependant, ils laisse entendre que la communauté des affaires « reste néanmoins en attente de mesures fortes pour relancer plusieurs secteurs importants de notre économie. Cela est essentiel pour protéger concrètement les entreprises et les emplois ».

Business Mauritius est d’avis qu’il est essentiel de définir précisément le rôle de la Mauritius Investment Corporation (MIC) afin de soutenir la compétitivité des entreprises Mauriciennes, et de les accompagner pour se réinventer dans un environnement post Covid-19.

D’autre part, l’enveloppe allouée pour soutenir ceux qui subissent une période de chômage technique est accueilli favorablement et indique que « ceci contribuera à la sauvegarde de l’emploi dans les secteurs impactés ».

Business Mauritius note par ailleurs un tournant marqué dans la fiscalité et l’imposition de charges additionnelles qui « va fragiliser les entreprises et risque d’affecter l’attractivité globale de Maurice ».

Une conférence de presse post-budgétaire sera tenu par Business Mauritius demain, vendredi 5 juin à 12h30, pour une intervention plus approfondie sur les mesures.