- Publicité -

Corporate Social Responsibility: IBL se joint à l’UE contre les grossesses précoces

Le groupe IBL, l’un des plus importants conglomérats du secteur privé, à travers, met en chantier un projet d’ordre socio-économique majeur en collaboration avec l’Union européenne. Horizon 2024- A teenage pregnancy prevention initiative se donne pour ambition de mettre en place les conditions nécessaires pour qu’à l’échéance de 2024, le taux de prévalence des grossesses précoces dans les quartiers sensibles, dont Bois-Marchand,  tombe à moins de 10%. Ce groupe se donne également les moyens nécessaires pour réussir ce pari s’annonçant difficile compte tenu de la situation sur le terrain.

- Publicité -

Ainsi, la Fondation Joseph Lagesse, l’une des organisations majeures du groupe, s’est engagée dans ce combat de prévention de grossesses précoces pour protéger les filles dans leur intégrité physiologique et psychologique, tout en améliorant l’épanouissement des jeunes grâce à des outils et opportunités pour faire face aux défis de la vie. Sur les quatre prochaines années, le programme recevra le soutien de l’Union européenne qui a injecté €265,000 soit 85% de la somme totale que représentera l’initiative.

Intervenant à cette occasion, Arnaud Lagesse, président de la Fondation Jospeh Lagesse, n’a pas manqué de situer l’enjeu de ce projet que ce soit pour la société, les familles et surtout les jeunes. « Nous le savons, la grossesse précoce est une situation qui fragilise les adolescentes et réduit leurs chances de développer leur avenir. Le récent rapport de l’Ombudsperson for Children fait état d’atteinte à leur santé et leur développement, tout en rappelant les risques pour les nouveau-nés, » déclare-t-il.

Arnaud Lagesse a fait état des composantes de ce projet.  « Le projet proposé par la Fondation Joseph Lagesse comprend de multiples axes d’intervention comme l’accompagnement de groupe et soutien individuel, un programme de santé sexuelle et reproductive, adapté à deux différents groupes d’âge, des ateliers pour les mamans, un accès à des services de soins et aux moyens de contraception mais aussi une mobilisation des jeunes autour de la prévention d’abus de substances et d’alcool. Ainsi, ce projet symbolise notre approche globale afin d’optimiser les chances des jeunes qui sont vulnérables et ainsi leur permettre de développer leur potentiel pour un meilleur avenir », poursuit le président de la Fondation Joseph Lagesse.

Le lancement du projet intervient après le démarrage d’une première activité portant sur la santé sexuelle et reproductive pour les 10-13 ans. 14 jeunes ont suivi ce programme. « L’activité a eu un grand succès auprès des jeunes et nous a permis de mieux cerner leurs difficultés et les traumatismes auxquels ils sont confrontés. Un autre groupe de jeunes, entre 14-16 ans, démarreront le programme de santé sexuelle et reproductive en janvier prochain »,explique, de son côté,  Martine de Souza, conceptrice du projet et responsable CSR au sein du groupe IBL.

La Fondation Joseph Lagesse prévoit 13 activités pour entériner le projet. Toute la cellule familiale est concernée : jeunes, parents, mamans, pères, avec une composante de santé préventive importante. Lors des activités, des notions très importantes comme le respect, la confiance en soi, la tolérance, les différentes manières d’exprimer de l’amour sont travaillées. Il est aussi question de promouvoir les informations liées à la puberté et à la notion de consentement pour les relations sexuelles par exemple.

Un volet crucial est axé sur des valeurs humaines, de l’estime de soi, du respect, du refus de la violence et des problèmes causés par l’alcool et la drogue, car il est assez fréquent que des rapports non-protégés aient lieu sous influence.

Pour sa part, Vincent Degert, ambassadeur de l’Union européenne, met l’accent sur  l’engagement de la Délégation de l’Union européenne auprès des organismes de la société civile et salué le travail abattu par celle-ci. Il a également fait mention du rôle clé du gouvernement afin d’œuvrer en partenariat sur des questions importantes liées à la jeunesse. Il a annoncé la création d’un forum des Jeunes afin de réunir les jeunes et de donner une place privilégiée à leur expression et leur vision de notre société.

Lors du lancement, trois jeunes ont témoigné de leur réalité quotidienne, dont une jeune mère âgée de 17 ans. Le logo du projet conçu par un jeune bénéficiaire de la Fondation a également été dévoilé et expliqué.

Les chiffres officiels de l’OMS indiquent que quelque 16 millions d’adolescentes âgées de 15 à 19 ans accouchent chaque année dans le monde. 95% de ces naissances surviennent dans des pays en développement. Cela représente 11 % des naissances à l’échelle mondiale. L’île Maurice n’est malheureusement pas épargnée par ce fléau. En effet, la prévalence de la grossesse chez les adolescentes sur l’île est estimée à 12,1% pour les femmes âgées de 15 à 19 ans, soit plus d’une adolescente sur 10.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour