- Publicité -

Économie : MCB Focus balaye les prévisions du GM sur la relance du tourisme

Des arrivées touristiques nettement inférieures aux 325 000 annoncées par les autorités Taux de croissance économique de 4,4% Déficit budgétaire de 6% pour 2020/21 en tenant compte du paiement de Rs 5,7 milliards à Betamax

La dernière édition de MCB Focus remet en perspective la relance de l’industrie du tourisme avec la réouverture des frontières du 1 et octobre. De ce fait, la plus importante banque commerciale du pays fixe ses prévisions de croissance pour 2021 à 4,4%. L’activité économique devrait se redresser après la dégringolade de 2020, même si plusieurs secteurs ne pourront pas atteindre leur niveau prépandémie. Et même si MCB Focus annonce des « slightly higher tourist arrivals than previously anticipated”, il maintient que “we still foresee a contraction in the sector.” Le rapport évoque un fort taux d’occupation dans les établissements 5 étoiles, suivant la tendance aux Seychelles et aux Maldives, mais ce taux sera affecté dans les hôtels de gamme inférieure.

- Publicité -

En outre, les analystes de MCB Focus jettent un pavé dans la mare en annonçant que les prévisions de 325 000 touristes du gouvernement, prêchées à tout vent par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, sont loin de pouvoir se matérialiser. “Overall, our prediction for tourist arrivals this year is set to remain below 2020 level and undershoot the forecast of 325,000 of the authorities by a non-negligible margin after factoring in seat capacity constraints and uncertainties pertaining to the take-up in long-haul travel ”, note Gilbert Gnany, Chief Strategy Officer du groupe et ancient president du Board de Statistics Mauritius.

Et cela peut faire mal de vouloir se comparer aux Maldives, le niveau pré-pandémie est déjà dépassé. “Maldives, which reopened its borders in July 2020 has witnessed a sustained upturn in arrivals, notably from the Indian market backed by its ‘one island, one resort’ concept whilst the island is also capitalising on its successful diversification strategy, with Russia, Saudi Arabia and Kazakhstan breaking into its top 10 source markets this year. In fact, arrivals in Maldives have already surpassed their pre-pandemic level in the third quarter of the year – compared to the corresponding quarter of 2019 – and are on track to attract 1.3 million tourists this year well above the target of 1 million set by the authorities ”souligne cette dernière edition de MCB Focus.

Pour 2022, MCB Focus anticipe que la croissance réelle du Produit intérieur brut aux prix du marché sera de 6,9%, reflétant “the lower base triggered by the more restrained rebound foreseen in GDP growth for this year,” contredisant ainsi ceux qui parlaient de croissance de 9% pour l’année 2021/22.

MCB Focus adresse une mise en garde : « while our baseline growth prognosis for 2022 evokes a gradual pick-up in nationwide activity levels, it is essential that we remain mindful of the uncertain operating context and the country’s inherent vulnerabilities.
Malgré tout, le rapport annonce un « noteworthy expansion in the hospitality sector » après deux années de croissance négative. Le secteur de la consommation devrait lui aussi récupérer grâce au « consumer spending emanating from the Pay Research Bureau award. » MCB Focus s’attend aussi à une « notable expansion » dans le secteur du bâtiment.

Au chapitre de l’inflation, MCB Focus se veut prudent par rapport aux « upward pressures » et même si la Banque de Maurice estime que la hausse de l’inflation va s’atténuer à partir de début 2022. Les analystes du groupe MCB ne sont pas vraiment sur la même longueur d’onde, soir « as for2022, inflation should sustain its ascending trajectory in the first half of the year, exceeding the 5% mark temporarily before resuming a downtrend to attain around 3.7% by year-end.”

Le constat est tout aussi alarman sur le front des finances publiques avec un déficit budgétaire « inclusive of the exceptional contribution of Rs 60 billion from the Bank of Mauritius” proche de 6% du PIB pour 2020/21 …et « after making allowance for the payment made in relation to the Betamax Judgement.”

Par rapport à la dette publique, atteignant 94,3% du PIB en septembre , le MCBGroup avance que “ the country’s public finances should remain pressurised when factoring in notably (i) the extension, to December 2021, of wage and income support to specific sectors, mainly tourism; and (ii) greater-than-budgeted employee compensation following the recent PRB award.”

Cette nouvelle édition de MCBFocus devra susciter des réactions de l’Hôtel du Gouvernement dans les prochaines heures.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour