« L’impôt sur le revenu à 40%, auquel s’ajoute les 3% de prélèvement pour les charges sociales, soit plus du double du taux actuel, est nettement au-dessus des taux pratiqués ailleurs et fait de Maurice ‘un high tax jurisdiction’ ».

Tel est l’avis exprimé par la Chambre de Commerce et d’Industrie (MCCI), à travers un communiqué émis ce mardi 9 juin, suite à la mesure budgétaire concernant une hausse de l’impôt à 40% envers ceux touchant un « high revenue ».

Le Budget, selon la MCCI, annonce « deux nouvelles mesures contradictoires ». Soit l’impôt sur le revenu à 40% et l’imposition d’un « levy » sur les chiffres d’affaires.

Pour la MCCI, l’instauration de ces taxes, annoncée dans le Budget 2020/2021, n’est « pas rationnelle » dans cette période post-COVID. Celles-ci « affecteront les activités économiques et commerciales ».

« Cette mesure risque de provoquer une fuite des cerveaux ! Cette nouvelle politique fiscale crée ainsi une discrimination entre Mauriciens et expatriés, auxquels l’imposition est moindre », est d’avis la MCCI.

La MCCI estime que le « changement drastique et soudain de la situation (…) donne un mauvais signal ».