Selon Me Raouf Gulbul, avocat de Yogida Sawmynaden, « dernier jour aujourd’hui, après 4 jours d’affilé » de l’interrogatoire “under warning” de Yogida Sawmynaden au CCID. L’ancien ministre — qui y est interrogé dans le cadre de l’enquête sur les allégations d’emploi fictif de Constituency Clerk — a quitté les casernes centrales aux alentours de 16h30 ce jeudi 25 février, sans indiquer si la police lui a demandé de se présenter à nouveau ultérieurement.

A sa sortie, l’ex-ministre a réitéré le fait qu’il répondrait uniquement devant les institutions. « J’ai répondu à toutes leurs questions, soumis tous les documents et éclairci tous les points des enquêteurs, mais il est malheureux de le dire aujourd’hui que Mme Kistnen est en train de se laisser manipuler par une équipe de personne. Désormais, nous laissons les institutions faire leur travail », a déclaré l’ancien ministre.

Pour rappel, lors de la première séance d’interrogatoire, qui a duré un peu plus de trois heures, Yogida Sawmynaden est revenu sur ses relations avec le couple Kistnen. Il dit s’être rapproché d’eux pendant la campagne électorale de 2019, de Soopramanien Kistnen, plus connu comme Kaya, qui était un agent politique très actif dans la circonscription Moka/Quartier-Militaire (No 8). Le ministre démissionnaire déclare qu’il s’était rapproché d’eux et avance qu’après le scrutin, Soopramanien Kistnen l’avait approché, car il faisait face à un problème financier. « J’ai voulu l’aider », a déclaré l’ex-ministre du Commerce aux enquêteurs du Central CID.

A lire également : (Constituency Clerk) Au CCID, Sawmynaden : « Mo’nn donn Kaya enn lavans Rs 50 000 an Fevriye »