Photo d'archive

L’ex-ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, est de nouveau attendu au Central CID pour un interrogatoire “Under Warning” ce lundi 22 février.

À noter que lors de sa première convocation au CCID qui a duré environ deux heures, la police n’avait pas débuté l’interrogatoire selon son avocat, Me Raouf Gulbul. Son homme de loi avait indiqué à la presse que son client avait déclaré aux enquêteurs du CCID qu’il ne peut répondre de la même charge devant quatre instances différentes, soit, devant la police, en cour de Port Louis, en cour de Moka et devant l’ICAC.

À cet effet, le CCID avait renoncé à la poursuite de l’interrogatoire pour chercher l’avis du parquet.

La ‘Special Cell’ qui s’occupe de cette enquête, avait de nouveau convoqué Simla Kistnen, aux Casernes centrales vendredi dernier pour obtenir des précisions par rapport à la plainte qu’elle avait déposée contre l’ex-ministre du Commerce. Simla Kistnen lui reproche de l’avoir nommée Constituency Clerk entre janvier à juin 2020, à son insu.

Par ailleurs, la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath, siégeant en Cour de Moka dans le cadre de l’enquête judiciaire initiée pour faire la lumière sur le meurtre de Soopramanien Kistnen, a également rendu son ruling jeudi dernier : l’ex-ministre et colistier du Premier ministre au No 8, Yogida Sawmynaden, sera appelé à la barre des témoins.

La séance sur l’enquête judiciaire reprend aussi ce lundi 22 février en Cour de Moka.

A lire également :

COVID-19 et fraude massive — Sawmynaden Network : bol déviré dans Lakwizinn du PMO!

Cas Sawmynaden : le CCID hésite entre « Swindling » et « Abuse of authority »