accident mort fatal
Image d'illustration

— Un Malgache décède après qu’une voiture termine sa course contre des parapets à Pointe-aux-Sables

Deux personnes ont perdu la vie dimanche dans des accidents survenus à L’Amitié et Pointe-aux-Sables. Pour le premier cas, c’est une collision entre deux voitures qui a coûté la vie à Tez Goburdun, un pompier de 26 ans. Alors qu’à Pointe-aux-Sables, Yves Razoarizakanirina, un ressortissant malgache, est décédé après que la voiture, à bord de laquelle il se trouvait avec quatre autres occupants, a terminé sa course contre un parapet. Ce qui porte à 103 le nombre de décès sur nos routes depuis le début de l’année.

C’est aux alentours de 20h50 que des habitants de L’Amitié ont entendu un bruit sur la route principale du village et devait noter deux voitures qui sont entrées en collision. Teznarainsingh Goburdhun, dit Tez, était au volant d’une Suzuki blanche, en compagnie de deux amis, Viren C. (27 ans) et Imraz H. (32 ans). Selon nos renseignements, le conducteur, résidant Goodlands, devait déposer Imraz H. chez lui, à Rivière-du-Rempart. Mais, il aurait perdu le contrôle de son engin avant de percuter une Nissan de couleur rouge, conduite par un habitant de Pereybère (29 ans). Ce dernier a expliqué à la police qu’il roulait en direction de Piton, quand la Suzuki venant en sens inverse, a heurté une barrière métallique en bordure de route pour ensuite finir sa course contre son véhicule.

Il est sorti avec de légères blessures, tandis que les occupants de la Suzuki étaient coincés à l’intérieur. Quelques habitants se sont attroupés pour tenter de l’aider, mais cette manœuvre était « risquée ». Même des policiers sur place ont préféré attendre l’intervention des pompiers. Ces derniers ont dû découper une partie de la portière de la Suzuki pour extirper Tez Goburdun et ses amis. Un médecin arrivé sur le lieu de l’accident devait confirmer le décès du pompier, alors que les deux occupants ont été transportés à l’hôpital du Nord, où ils sont placés en observation. Ils n’ont pas encore donné leur version des faits.

Entre-temps, le corps de Tez Goburdhun a été transporté à la morgue de l’hôpital Jeetoo où une autopsie est prévue ce lundi pour déterminer la cause du décès. Quant au conducteur de la Nissan, la police l’a transporté à l’hôpital du Nord pour des traitements et a obtenu sa décharge pendant la nuit. Il a été testé négatif à l’alcootest. Après avoir donné sa version des faits, le jeune homme a été autorisé à rentrer chez lui. Néanmoins, il devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire. Les véhicules accidentés ont été placés sous séquestre au poste de police de Rivière-du-Rempart, où ils seront examinés par une équipe du Scene of Crime Office. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur les circonstances de cet accident.

Par ailleurs, Yves Razoarizakanirina (34 ans) a perdu la vie dans un accident survenu aux petites heures du matin dimanche. Cet agent de sécurité d’une usine de textile à La Tour Koenig était assis sur le siège arrière d’une Hyundai, avec quatre autres occupants, dont trois hommes. Le véhicule a dérapé pour finir sa course dans un caniveau, et ce après avoir heurté un parapet. Ce sont des volontaires qui étaient les premiers à porter secours aux occupants en extirpant deux passagers, tandis que les pompiers ont eux retiré les autres occupants, dont Yves Razoarizakanirina où son décès a été noté par un médecin. L’autopsie a attribué son décès à une fracture de la nuque.

Sur le lieu de l’accident, la police a noté que le conducteur (30 ans) sentait l’alcool. Sur les instructions de la police, un infirmier a pris un échantillon de son sang pour analyse. Deux des rescapés ont expliqué à la police que le conducteur roulait à vive allure peu avant l’accident. Ils ont déclaré s’être rendu à Albion samedi soir et qu’ils  rentraient chez eux à Pointe-aux-Sables aux petites heures dimanche. Les rescapés sous tous en observation, dont l’un qui est à l’Intensive Care Unit, où sa santé est jugée grave. L’enquête est menée sous la supervision de l’ASP Govinda Reddi.