La Criminal Investigation Division (CID) de Brisée-Verdière a arrêté un professeur d’éducation physique de 26 ans, soupçonné d’avoir agressé sexuellement une collégienne de 15 ans. Le suspect, exerçant dans un établissement d’État, a déclaré : « Mo pa kone ki pass dan mo latet sa ler la. » Il a voulu incriminer l’adolescente en soutenant que ce serait elle qui lui aurait demandé d’avoir des rapports intimes avec lui car elle disait être amoureuse de lui. Les enquêteurs doutent de la version de cet enseignant et l’ont inculpé pour agression sexuelle sur mineure. La police a également réquisitionné la voiture de cet habitant de Providence, qui sera examinée par une équipe du Scene of Crime Office.

Quant à la victime, elle a eu sa décharge de l’hôpital après qu’elle a été soumise à une série de tests. Dans sa version, elle avance que le suspect travaille dans le même établissement où elle étudie et qu’elle suit des cours d’éducation physique avec lui. Mardi après-midi, elle rentrait chez elle à pied dans la région de Lallmatie. À quelques mètres de sa maison, une voiture de couleur noire s’est arrêtée à sa hauteur avec son professeur qui était au volant. Il lui a proposé un “lift” même si la demeure de la jeune fille est tout proche. Cette dernière a accepté et elle a pris place sur le siège arrière. Mais son professeur devait la conduire dans un lieu désert à Cité Perdi, Lallmatie, où il a fait halte. Il a alors rejoint la mineure à l’arrière du véhicule où il a commencé à la caresser avant de l’embrasser. La victime avance que son enseignant a alors eu des rapports intimes avec elle sans son consentement. Après cet acte, le suspect l’a déposée à une distance de chez elle.

En rentrant à la maison, ses proches l’ont interrogée sur son retard. Elle a alors expliqué ce qu’elle avait subi. Sa famille l’a emmenée à l’hôpital alors que la Family Protection Unit a été alertée. Un officier a assisté la victime à la police. Les enquêteurs ont visionné les images des caméras de surveillance chez les voisins de la victime qui ont noté la présence de la voiture de l’enseignant à l’heure du délit.
L

e même jour, la police s’est rendue chez le suspect qui était absent. Et il ne s’est pas présenté sur son lieu de travail également. Il a été arrêté après deux jours de cavale par l’équipe de l’inspecteur Appadou de la CID de Brisée-Verdière. Les enquêteurs prévoient une parade d’identification durant le week-end.